Print

Jovenal Moïse doit partir – Entrevue Jennie-Laure Sully Sol. Québec Haïti
Par Jennie-Laure Sully et Robin Philpot
Mondialisation.ca, 18 février 2021
Le pied à Papineau CKVL
Url de l'article:
https://www.mondialisation.ca/jovenal-moise-doit-partir-entrevue-jennie-laure-sully-sol-quebec-haiti/5653857

17 février 2021: Les espoirs que certains avaient placés en Joe Biden à la présidence des États-Unis se sont avérés sans fondement: Plus ça change plus c’est pareil en Haïti; Jovenal Moïse reste au-delà de la limite du 7 février 2021, fin de son mandat selon la constitution, et il jouit de la bénédiction de Washington.

Jennie-Laure Sully de Solidarité Québec Haïti explique pourquoi cette décision est illégitime. Elle critique vivement le « Core Group », ces pays qui se disent « amis d’Haïti », mais qui soutiennent — voire choisissent — celui que les Haïtiens rejettent en masse.

Mme Sully rappelle l’importance de la date du 7 février, jour de départ d’Haïti de Jean-Claude Duvalier après 30 ans de dictature. Elle explique aussi que les « amis » d’Haïti (États-Unis, France, Canada) n’ont jamais accepté que les Haïtiens choisissent librement les gens qui vont diriger leur pays, en rappelant le coup d’État de 2004 et le Kidnapping de Jean-Bertrand, son transfert en République Centrafricaine, triste rappel des colonies pénales de jadis.

 

Avis de non-responsabilité: Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.