L’Algérie et les Etats-Unis signeront un protocole en juin

L’option du nucléaire civil se précise

L’Algérie et les Etats-Unis vont signer au mois de juin un accord de coopération sur le nucléaire. C’est ce qu’a révélé le ministre de l’Energie et des Mines, Chakib Khelil, avant son départ aux Etats-Unis. A partir de Washington, où il est en visite, M. Khelil a confirmé la signature d’un protocole de coopération au début du mois de juin. L’accord serait du type Sister Laboratory et permettrait des échanges entre les structures de recherche des deux pays dans le domaine du nucléaire.

L’Algérie dispose de deux petits réacteurs nucléaires de recherche et prépare une loi sur le nucléaire qui permettra de développer l’activité en l’orientant vers des activités civiles telles que la production d’électricité ou le dessalement d’eau de mer. Un avant-projet de loi devrait être soumis au gouvernement dans quelques mois. L’Algérie entretient déjà une coopération avec la Chine et l’Argentine, les deux pays qui ont construit les deux réacteurs nucléaires existants. Des discussions sont menées avec la Russie pour développer une coopération dans ce même domaine. Avec les Etats-Unis, des contacts ont déjà eu lieu l’année passée. Une délégation de la NNSA (National Nuclear Security Administration) a séjourné en Algérie au mois de mars 2006. La délégation américaine dirigée par Kenneth E. Barker a rencontré le ministre de l’Energie et les responsables du COMENA (Commissariat national de l’énergie atomique). Les discussions avaient porté sur la coopération en matière de formation dans le domaine de la sécurité des activités nucléaires à des fins pacifiques. Selon les déclarations des responsables du secteur, les deux parties avaient échangé leurs points de vue et examiné les possibilités de création de laboratoires jumelés (Sister’s Laboratories). En août 2005, la Libye avait signé un protocole d’accord avec la NNSA pour le même type de coopération à travers la formule du Sister Laboratory. Le sujet pourrait être discuté le 14 mai lors de la rencontre entre les ministres de l’Energie des deux pays à Washington. Hier, Chakib Khelil devait assister à Washington aux travaux de la deuxième session du Dialogue producteurs-consommateurs de gaz une conférence organisée par The Abraham Group. Du 9 au 11 mai, le ministre participera à New York aux travaux de la 15e session de la commission de l’ONU pour le développement durable (CCD-15). Cette session aura pour thème : « L’énergie pour le développement durable, le développement industriel, la pollution atmosphérique et les changements climatiques ». Le 15 mai, il participera à Washington au « Symposium de l’énergie » organisé périodiquement par l’US Algeria Business Council (USABC).



Articles Par : Liès Sahar

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]