Print

L’armée des États-Unis rémunère secrètement des journaux irakiens
Par Global Research
Mondialisation.ca, 05 décembre 2005
AFP 1 décembre 2005
Url de l'article:
https://www.mondialisation.ca/l-arm-e-des-tats-unis-r-mun-re-secr-tement-des-journaux-irakiens/1413

La Maison Blanche a affirmé jeudi être « très préoccupée » par les informations selon lesquelles l’armée américaine rémunère secrètement des journaux irakiens dans le but d’améliorer l’image des États-Unis auprès de la population irakienne.

« Nous sommes très préoccupés par les articles » parus dans la presse américaine, selon lesquels des articles rédigés par des militaires américains et traduits en arabe sont publiés dans des grands journaux irakiens, avec l’aide d’une société américaine de relations publiques, a déclaré le porte-parole de la Maison Blanche, Scott McClellan, à la presse jeudi.

Le porte-parole n’a pas voulu réagir davantage sur le sujet. « Nous voulons connaître les faits d’abord », a-t-il dit, en soulignant que la Maison Blanche avait demandé au Pentagone des explications. « Le Pentagone dit qu’ils n’ont pas tous les éléments », a-t-il précisé.

« Les États-Unis sont pilotes pour promouvoir et défendre la liberté et l’indépendance de la presse dans le monde et nous continuerons à le faire. Nos opinions sont très claires sur la liberté de la presse. Sur ce sujet particulier, nous voulons déterminer quels sont les faits et nous pourrons ensuite en parler plus », a ajouté le porte-parole.

Le Los Angeles Times a révélé mercredi que l’armée américaine rémunère secrètement des journaux irakiens pour publier des articles rédigés par des militaires américains. L’armée américaine à Bagdad a souligné jeudi que ces articles devaient permettre de contrer les mensonges diffusés par des militants d’Al-Qaeda.

Avis de non-responsabilité: Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.