L’Égypte va de l’avant avec la construction d’une barrière souterraine à sa frontière avec Gaza

Egypt Underground Wall
Selon ces témoignages, des plaques d’acier seront enfouies jusqu’à 20 ou 30 mètres de profondeur pour couper la route aux tunnels et d’autres dispositifs de détection et d’alerte s’ajouteront à ceux déjà en place.

Montréal, 15 janvier 2010 – Le 17 décembre dernier, un journal égyptien proche du pouvoir publiait en première page un long éditorial défendant la construction d’une barrière métallique souterraine le long de sa frontière d’environ quatorze kilomètres avec Gaza. Selon l’article, cette mesure en serait une de « droit souverain » et viserait à faire pression sur le Hamas en mettant un terme au système de contrebande d’armes, de carburant et de marchandises qui existe à la frontière entre l’Égypte et la bande de Gaza. Pour plusieurs Gazaouis cependant, l’État égyptien contribue à l’asphyxie croissante du territoire en se rendant complice du blocus presque total imposé par Israël depuis la prise du pouvoir par le Hamas en 2007.

Le gouvernement égyptien, qui s’était fait discret jusqu’à présent, tente depuis de justifier la construction de cette barrière souterraine, notamment par la voix de son ministre des Affaires étrangères, Ahmed Aboul Gheit, qui a déclaré que son pays « avait le droit de contrôler sa frontière ». Ainsi, malgré la discrétion des autorités sur l’avancement de son plan, plusieurs villageois et témoins vivant à proximité, de même que certains officiels égyptiens, avaient déjà commencé à rapporter le commencement des travaux en novembre dernier. Selon ces témoignages, des plaques d’acier seront enfouies jusqu’à 20 ou 30 mètres de profondeur pour couper la route aux tunnels et d’autres dispositifs de détection et d’alerte s’ajouteront à ceux déjà en place.

Des centaines de tunnels ont été creusés le long de la frontière, faisant travailler environ 15 000 personnes et passer l’équivalent d’un million de dollars en marchandises de toutes sortes chaque jour. CJPMO est d’avis que la mesure du gouvernement égyptien passe à côté d’une vraie solution au problème de contrebande de l’Égypte vers Gaza en refusant de se pencher sur les raisons fondamentales qui ont mené les Palestiniens à avoir recours à une telle pratique.  « L’érection d’un mur souterrain ne fera qu’augmenter la misère des habitants de Gaza et pourrait conduire à une aggravation de la catastrophe humanitaire dans la région. Elle priverait les Gazaouis du principal moyen de survie qu’ils possèdent à l’heure actuelle », soutient Thomas Woodley, le président de CJPMO.

Bien qu’elles soient officiellement solidaires de la cause palestinienne, les autorités égyptiennes sont également inquiètes face à la montée du Hamas à Gaza, un phénomène qui pourrait faire écho en terre égyptienne et menacer l’emprise du pouvoir en place. L’Égypte est également sous forte pression américaine et israélienne pour verrouiller sa frontière avec l’enclave palestinienne afin d’affaiblir l’emprise du Hamas sur le pouvoir à Gaza.

Boy Into Tunnel
Un Palestinien entre dans un tunnel à la frontière entre l’Égypte et Rafah au sud de la bande de Gaza. Gaza est soumis à un blocus depuis que le Hamas est arrivé au pouvoir en 2007 et les résidents utilisent les tunnels pour s’approvisionner à partir de l’Égypte. Photo: Eyad Baba / AP.

 #####
 
Pour plus d’informations, veuillez contacter:
Grace Batchoun
Canadiens pour la Justice et Paix au Moyen-Orient
Téléphone: (514) 745-8491
Courriel CJPMOSite Web CJPMO

Canadiens pour la Justice et la Paix au Moyen-Orient (CJPMO) est une organisation séculière, sans but lucratif, regroupant des hommes et des femmes d’horizons divers qui œuvrent pour que la paix et la justice renaissent au Moyen-Orient. Elle a pour vocation de responsabiliser les personnes d’influence à traiter les protagonistes avec équité et à favoriser l’essor durable et équilibré de la région.


Articles Par : CJPMO

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]