L’ONU et Le FMI soutiennent l’agenda de la dictature financière mondiale

Le FMI comme l’ONU ont jeté tout leur poids derrière des propositions pour mettre sur pied un nouveau système de monnaie mondiale pour remplacer le dollar pour instaurer rapidement la dictature mondiale financière, la même semaine que le secrétaire au trésor US, Timothy Geithner disait aux mondialistes du CFR qu’il était  » ouvert  » à cet idée.

Comme nous l’avons rapporté hier* Timothy Geithner avait initialement repoussé une proposition chinoise et russe de remplacer le dollar par une nouvelle monnaie mondiale, mais plus tard il a dit aux élitistes du CFR qu’il avait constamment fait du lobbying en faveur d »une monnaie mondiale dans le cadre d’un agenda plus large de gouvernance mondiale, et qu’il était « ouvert » à cette idée.

Effectivement, avant que Geithner ne soit nommé par Obama (Secrétaire au Trésor ndlt) alors qu’il était encore président de la Banque de Réserve Fédérale de New York, il avait plaidé pour un nouveau système bancaire central mondial, peu de temps après avoir participé à la rencontre Bildenberg du 2008.

Maintenant, l’ONU et le FMI ont jeté leur poids derrière cette action et on rapporte que le sujet sera l’un des points de discussion principal lors de la conférence du G20, des responsables ayant initialement écarté toute spéculation que la création d’une monnaie mondiale serait sur l’agenda.

« Un panel d’économistes de l’ONU a poussé jeudi à la création d’une structure de réserve de monnaie mondiale pour remplacer le système instable basé sur le dollar et pour coordonner les démarches faites par les pays riches pour stimuler leurs économies selon ce qu’a rapporté une dépêche de l’AFP*.

 » Un nouveau système mondial de réserve – ce qui pourrait être perçu comme un SDR particulièrement étendu ( Spécial Drawing Rights) avec des émissions régulièrement ou cycliquement ajustées à la taille des accumulations en réserve, pourrait contribuer à la stabilité mondiale, la puissance économique et l’équité mondiale » a dit le panel.

En plus, le directeur du FMI, Dominique Strauss Kahn, a dit que les discussions sur une nouvelle réserve de monnaie mondiale pour remplacer le dollar US étaient « légitimes » et pourraient avoir lieu « dans les mois à venir » selon une information.

Comme nous avons à plusieurs reprises mis en garde *, l’introduction d’un nouveau système de monnaie mondiale constitue la pierre d’angle du mouvement pour une gouvernance mondiale, un contrôle centralisé et plus de pouvoir concentré dans les mains d’un nombre réduit d’individus.

L’exploitation rapide et brutale de l’effondrement économique par les mondialistes et les banques centrales qui sont principalement à l’origine du problème, tourne autour de leur offensive pour une union monétaire mondiale, une directive venant du pouvoir central du CFR et du Groupe Bildenberg.

La Réserve Fédérale est déjà un organisme privé et en tant que tel n’a pas de compte à rendre au peuple américain. (Cela vaut également pour la Banque Centrale européenne ndlt). Une banque centrale mondiale – c’est effectivement ce que créera le nouveau système mondial de réserve monétaire – établira de facto une dictature financière qui exercera son pouvoir sur les économies de chaque pays de la planète sans avoir aucun compte à rendre.

L’élite dirigeante est depuis longtemps décidée à nous faire avaler de force une monnaie mondiale. En fait, une monnaie mondiale est au coeur même de leur plan de domination du monde.
 
Si vous contrôlez la monnaie vous contrôlez le destin des états, vous éliminez la souveraineté nationale.  » Le contrôle de la monnaie et du crédit est un coup porté au coeur même de la souveraineté » a une fois fait observer le président de la Banque d’Amérique, A.W. Clausen.

Comme l’a fait remarqué Carroll Quigley, un professeur de Georgetown et historien du CFR, le but des familles bancaires et de leurs minions c’est  » rien de moins que de créer un système mondial de contrôle financier entre des mains privées, capable de dominer le système politique de chaque pays et l’économie du monde dans son ensemble… contrôlé de manière féodale par les banques centrales du monde agissant de concert, par des accords secrets pris lors de fréquentes rencontres privées et de conférences. »

En 2007, Robert Mundell,  » le père de l’Euro » avait noté que  » la réforme monétaire internationale devient habituellement possible seulement en réponse à un besoin ressenti et la menace d’une crise mondiale ».

Cette crise là est arrivée peu de temps après, fournissant aux élites l’opportunité parfaite de s’engager dans un programme massif de centralisation financière en se posant en sauveurs – alors que ce sont eux qui ont crée le problème.

Les actions même des élites vont continuer à faire empirer la crise financière, fournissant le capital politique nécessaire pour qu’ils puissent instituer ce qu’ils ont projeté depuis longtemps – une nouvelle monnaie mondiale pour un gouvernement mondial qu’ils ont l’intention d’instaurer ensuite.

Article original en anglais, UN & IMF Back Agenda For Global Financial Dictatorship, le 27 mars 2009.

Traduction : Mireille Delamarre, Planète non violence.



Articles Par : Paul Joseph Watson

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]