La CIA accusée d’un attentat contre un magistrat au Venezuela

Le procureur général du Venezuela, Isaias Rodriguez, a accusé vendredi la CIA d’avoir participé à l’assassinat dans un attentat à la voiture piégée le 18 novembre 2004 d’un magistrat vénézuélien chargé des affaires politiques sensibles.

« La CIA est impliquée, elle a apporté tout son conseil, avec toute son expérience, pour mener à bien cet acte terroriste », a déclaré à la presse le procureur général.

Selon M. Rodriguez, l’enquête a établi que des agents de l’agence de renseignement américaine avaient participé à des réunions à Miami, au Panama et à Maracaïbo au Venezuela, au cours desquelles l’assassinat avait été « planifié ».

La victime, Danilo Anderson, 38 ans, était une personnalité de premier plan de par ses enquêtes sur des affaires politiques au Venezuela, notamment le coup d’Etat du 12 avril 2002 qui a chassé le président Hugo Chavez du pouvoir pendant 47 heures.

Le magistrat avait ainsi mené une enquête sur un groupe de 400 personnes qui avaient conclu un pacte de soutien au putschiste Pedro Carmona, pendant son bref passage au pouvoir.

Trois anciens policiers, exécutants présumés de l’attentat, sont détenus et deux autres suspects se trouvent aux Etats-Unis, selon le procureur général. L’identité de deux instigateurs de l’attentat sera dévoilée lors du procès qui doit s’ouvrir le 4 juin prochain, a-t-il encore précisé.

Plusieurs démarches visant la remise des suspects ont été effectuées sans succès auprès du gouvernement américain, selon le procureur.

M. Rodriguez a annoncé la venue au procès de plusieurs témoins, bénéficiant d’une protection spéciale depuis quatre mois et qui ont déjà dû être déplacés à sept reprises en raison de tentatives d’attentat. L’enquête doit encore mettre en évidence d’autres responsables et de possibles complicités financières.

Dans cette affaire, deux autres complices présumés, un avocat et un autre ex-policier, liés aux trois suspects détenus, ont été abattus lors d’un affrontement avec les enquêteurs.

Selon M. Rodriguez, l’attentat contre le magistrat a été commis par une organisation de « délinquance internationale » ayant pour objectif d’assassiner le président vénézuélien Hugo Chavez et lui-même.

Le procureur a accusé les milices d’extrême-droite Autodéfenses unies de Colombie (UAC) et la CIA d’avoir volontairement contribué à détourner l’attention dans le but d’affaiblir le dispositif de sécurité.



Articles Par : Global Research

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]