La Commission Bronner en guerre contre la liberté d’expression

Qui sont les complotistes ?  Ceux qui posent les questions, ou bien ceux qui refusent d’y répondre et mentent en permanence, les médias dominants et les comploteurs du pouvoir… ?  Écoutez cette interview de Mme Anne Sophie Chazaud, essayiste et auteur du livre « la liberté d’expression » sur Sud radio par André Bercoff.

Le nom de la commission fait appel « aux Lumières » ce qui est en soi une inversion à la Orwell ! « La paix, c’est la guerre ! [1]» pour saluer la création d’un ministère de la Vérité de Macron ?

L’auteur du livre confirme que cette commission traduit l’obsession de la Macronie de bloquer le débat démocratique depuis quatre ans et d’interdire progressivement le droit à l’expression. Cette commission vient compléter l’arsenal mis en place depuis 2017, la loi anti-fake news, la tentative de la loi Avia (qui revient par la fenêtre), la tentative de Conseil de l’Ordre des journalismes et le décret de décembre 2020 qui interdit la liberté de paroles des médecins dorénavant appelés à défendre le point de vue gouvernemental sur tous les sujets médicaux. Très épouvantable enterrement d’Hippocrate qui a toujours spécifié : « Je préserverai l’indépendance nécessaire à l’accomplissement de ma mission. »[2]

Hier, mercredi 29 septembre, se lançait la commission Bronner à l’Elysée pour lutter contre les dites « fake news », un cocasse « Ministère de la Vérité » ? On en parle avec Anne-Sophie Chazaud, essayiste et auteur de « Liberté d'(in)expression » aux éditions de l’Artilleur et d’un autre livre à paraître en février 2022 « Société de surveillance et confiscation démocratique ».

Pour Anne-Sophie, cette commission contre le « complotisme vise à compléter l’arsenal de l’entrée en campagne d’Emmanuel Macron, qui a annoncé sa volonté de prolonger le passe sanitaire jusqu’après l’élection. (ne serait-ce pas pour empêcher ses opposants d’entrer dans les bureaux de vote, évitant ainsi qu’ils soient scrutateurs et qu’ils veillent sur les urnes et/ou pour justifier le vote par correspondance aboli jadis parce qu’il permettait les trucages ?).

Cette commission, qui va déclarer qui est complotiste ou non, est présidée par Bronner, lui-même auteur dans son livre de fake news que Bercoff signale ! Quant à Guy Vallancien, macroniste fervent et défenseur de l’industrie pharmaceutique convaincu, il a été condamné par le Conseil de l’Ordre pour mensonges et a exprimé son humanité en laissant pourrir et manger par les rats les corps des personnes confiés à sa garde…

Mais qu’importe ces personnes qui seront toujours discutables car sans légitimité démocratique puisque choisies par le prince, c’est le principe lui-même de la commission qu’il faut combattre !

Qu’est-ce qui est acceptable alors que toute pensée divergente de la pensée du Président est considérée comme complotiste ?

Mélange des genres dans cette commission, le fait du Prince. Sur la question de la vérité, qui va décréter que ce qui va se dire est la vérité ou pas ? On est dans une démarche politique, et purement politique.

L’État veut contrôler l’information. Le concept de fake news a été monté en épingle au moment de l’élection de Trump pour le décrédibiliser et est devenu à la mode en France et pourtant !

André Bercoff confirme que dans les main stream il y a autant d’informations fausses, mais cela n’a pas attendu l’informatique et il rappelle par exemple les fausses nouvelles de la guerre de 14.  Et nous ajouterons les charniers de Timisoara ou les mensonges majeurs de la guerre d’Algérie. Alors oui les réseaux sociaux peuvent receler de fausses informations, mais cela ne date pas d’aujourd’hui mais dès qu’il y a information.

Le pouvoir s’en sert d’ailleurs largement quand il répand sur les réseaux et les TV des clips faisant croire que les petits-enfants pourraient infecter leurs grands-parents, que les vaccins actuels auraient terminés leurs essais et qu’ils seraient efficaces et sans dangers  ce qui sont d’énormes fake news à l’origine de bien des malheurs, des familles privées de contact, aux enfants et adolescents « vaccinés » par extorsion de consentement sur fausse info, et des effets secondaires parfois graves, perte de vue, troubles neurologiques peu réversibles, voire décès.

Et La MHRA dispose désormais de suffisamment de preuves sur le système de la carte jaune pour déclarer les vaccins Covid-19 dangereux pour une utilisation chez l’homme. Des préparatifs doivent être faits pour intensifier les efforts humanitaires afin d’aider les personnes touchées.[3]

À qui va profiter cette commission ? Il s’agit de délégitimer les opposants du pouvoir, purement et simplement.

Et par ailleurs le pouvoir utilise les mensonges à longueur de journée. Il va falloir faire taire les opposants. Avec la loi fake news, le juge va établir ce qu’est la vérité et a le droit de faire supprimer en 48 h un contenu.  Nous arrivons au modèle chinois ou nord-coréen, et au ministère de la Vérité d’Orwell.

Néanmoins il y a raidissement autoritaire par la panique, car l’opinion commence à comprendre, comme le démontrent les centaines de milliers de manifestants qui arpentent les rues chaque week end et les blocages qui commencent à se multiplier.

Même si le pouvoir tente de bloquer encore plus les réseaux sociaux déjà largement censurés sur Facebook et Twitter (qu’il faut abandonner largement), cela nous contraindra à reprendre les bonnes vieilles méthodes des tracts, du boîtage aux lettres, des discussions à la sortie du métro ou des magasins et finalement à toucher beaucoup plus de personnes éloignées jusque-là de nos circuits. Le mieux est l’ennemi du bien, mais les énarques ne l’apprennent probablement pas dans leur monde coupé de la réalité.

Le pouvoir panique. Doucement les covidistes sincères prennent conscience. Poursuivons l’information par les faits avérés, rien que les faits, seuls capables de désintoxiquer les cerveaux conditionnés par la propagande effrénée du pouvoir depuis 20 mois. Défendons l’article 11 de la Déclaration des droits de l’homme de 1789 : La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’Homme : tout Citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement.

GARDONS ESPOIR
Et n’oublions pas que les peuples se réveillent partout dans le monde.

Opération escargot dans les Alpes-Maritimes le 4 oct 2021 en opposition au passe sanitaire sur la A 8

 

blocage de l’ARS de Rouen, journée nationale de blocage contre le passe sanitaire et l’obligation vaccinale.

 

Blocage en Charente contre le passe sanitaire en ce lundi noir


RUNGIS « il y a des blocages en Île-de-France, on passe à l’action »

On va bloquer le pays on est contre le passe sanitaire et contre l’obligation vaccinale, on veut une augmentation des salaires

 

Opération escargot sur la rocade de Bordeaux (33) tôt ce matin / des blocages aussi dans toute la France ce matin : Vichy, Belfort, Chambéry, La Rochelle, Charente, Alpes-Maritimes…

Écoutez l’interview du Pr Raoult sur l’information et les faits réels.

https://youtu.be/YAMRSq2R2kY

où il commence par se poser la question du harcèlement sur l’IHU et sur sa personne et la gravité de ces mœurs anti-élite qui règnent en France et qui ne sont pas combattus par les autorités.

Dre Nicole Delépine

 

Notes :

[1] Dans 1984 ou il décrit le parfait totalitarisme qu’il a combattu les armes à la main et disséqué ensuite finement dans ses romans

[2] https://fr.wikipedia.org/wiki/Serment_d%27Hippocrate

[3] Mark Ready Visage souriant avec des yeux rieurs Fleur de cerisier @MarkReady47    2 oct



Articles Par : Dre Nicole Delépine

A propos :

Nicole Delépine Pédiatre, cancérologue, ancienne chef de service de cancérologie pédiatrique à l’hôpital R Poincaré Garches APHP France Site www.docteurnicoledelepine.fr et site ametist.org pour la défense des enfants atteints de cancer

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]