Print

La crise dans le monde arabe profite à Garda
Par Global Research
Mondialisation.ca, 29 avril 2011
Le Devoir 29 avril 2011
Url de l'article:
https://www.mondialisation.ca/la-crise-dans-le-monde-arabe-profite-garda/24558

Les tensions politiques qui affectent le monde arabe représentent une occasion pour Garda de prendre de l’expansion de façon importante, a affirmé hier son chef de la direction, Stephan Crétier.

Les activités de gestion de risque internationales de l’entreprise ont crû de 45 % l’année dernière, dont 16 % en croissance organique. Cette année, ces activités ont explosé de 67 % seulement au quatrième trimestre, alors que le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord sont les scènes de plusieurs soulèvements populaires. «Avec tout ce qui se passe dans le monde aujourd’hui, c’est assez clair que ça aide notre entreprise», a indiqué M. Crétier lors d’un entretien.

La croissance des activités de l’entreprise et l’attention portée à l’efficacité ont permis à Garda World d’engranger un bénéfice record de 28,6 millions pour son exercice 2011 terminé à la fin janvier.

Au Canada, l’entreprise montréalaise de sécurité offre entre autres des services de transport de liquidités aux banques et de gestion des passagers aux aéroports. Dans les marchés émergents, elle offre d’assurer la sécurité du personnel diplomatique, d’agences de reconstruction et d’entreprises pétrolières ou gazières.

«Ce qui a changé dans les derniers mois, c’est qu’il y a des marchés que nous ne considérions pas et qui sont maintenant extrêmement intéressants», a affirmé M. Crétier. Malgré la situation en Égypte, l’homme d’affaires estime que c’est plutôt du côté de la Libye que se trouvent les occasions de croissance les plus profitables, une fois la guerre civile terminée et la production pétrolière reprise. Le sud de l’Irak, le Yémen, l’Arabie saoudite et l’Afghanistan offrent aussi des occasions importantes, selon Stéphan Crétier, qui compare même sa situation à celle d’un client dans un buffet chinois. «Vous avez toute cette nourriture devant vous et il faut décider ce que vous allez manger, parce qu’il y en a tellement sur la table.»

L’entreprise a indiqué que ses profits annuels avaient atteint 90 ¢ par action. Pour son année financière 2010, Garda avait affiché une perte de 35,3 millions, ou 1,12 $ par action. Ses revenus pour l’exercice complet ont augmenté à 1,12 milliard, par rapport à 1,08 milliard pour 2010.

Avis de non-responsabilité: Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.