Print

La fuite de produits radioactives de la centrale nucléaire d’Israël
Par Global Research
Mondialisation.ca, 22 août 2007
IRIB 22 août 2007
Url de l'article:
https://www.mondialisation.ca/la-fuite-de-produits-radioactives-de-la-centrale-nucl-aire-d-isra-l/6598

La fuite de produits radioactifs de la centrale de Dimona, au sud de la Palestine occupée est respopnsable de différents cancers en Cisjordanie.

Le réacteur de Dimona fournit aux israéliens du plutonium militaire Source photo: http://www.dissident-media.org
Le réacteur de Dimona fournit aux israéliens du plutonium militaire
Source photo:
http://www.dissident-media.org  

Le représentant palestinien au Comité international anti-armes nucléaires, Mahmoud Saadeh, en annonçant cette nouvelle a déclaré: Israël en ensevelissant des déchets nucléaires de la centrale de Dimona en Cisjordanie a pollué la région. Saadeh qui est en même temps le représentant palestinien au comité des médecins internationaux chargé d’empêcher la guerre nucléaire a déclaré: Les habitants d’Al-Khalil en Cijsordanie souffrent de différents cancers en raison de l’ensevelissement des déchets nucléaires dans cette ville.

Les recherches effectuées à Al-Khalil confirment la propagation galopante du cancer parmi les habitants de la ville. La fuite de produits radioactifs de la centrale de Dimona a exposé les habitants d’Al-Khalil à différentes maladies graves à la suite de la fissure créée dans les murs et l’ensevelissement des déchets nucléaires dans cette ville.

Construite en 1956 par les Français, la centrale nucléaire du Dimona est vétuste et ne devait être opérationnelle que pour 30 ans, mais, même 21 ans après cette date, le régime sioniste l’utilise. Il produit illégalement d’armes nucléaires. L’absence d’un contrôle international sur ladite centrale a fait que la région du Moyen-Orient , notamment les territoires occupés de la Palestine et les voisins du régime sioniste soient exposés aux dangers des radiations nucléaires.

Il ne fait aucun doute que la marge sécuritaire créée par l’Occident pour le régime sioniste a fait que les activités nucléaires débridées du régime sioniste se poursuivent toujours. En refusant d’ad’adhérer au TNP, il fait fi aux lois internationales. Le Premier ministre du régime sioniste, Ehud Olmert a mis un terme, la fin de l’année dernière et pour la première fois, aux ambiguïtés sur le nucléaire d’Israël en reconnaissant que ce régime est détenteur d’armes nculéaires. Il y a des décennies que le Moyen-Orient est aux prises avec les dangers découlant à Israël, dont les impacts de la centrale vétuste de Dimona, qui menacent non seulement les Palestiniens mais toute la région.

Avis de non-responsabilité: Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.