Print

La guerre contre la terreur se poursuit avec l’approche de la « main tendue »
Par Prof. Jules Dufour
Mondialisation.ca, 30 novembre 2009
30 novembre 2009
Url de l'article:
https://www.mondialisation.ca/la-guerre-contre-la-terreur-se-poursuit-avec-l-approche-de-la-main-tendue/16331


Source : Radio-Canada.ca

Les dernières nouvelles concernant la guerre d’occupation de l’Afghanistan nous indiquent que le scénario le plus probable que nous avions esquissé est en train de se matérialiser (Afghanistan : La panique s’empare du Pentagone).

L’Administration Obama est déterminée à poursuivre cette guerre jusqu’à la conquête achevée de cette région de l’Asie centrale: «Après huit années au cours desquelles nous n’avons eu, à mon avis, ni les ressources ni la stratégie nécessaires pour finir le boulot, j’ai l’intention de le finir», a déclaré récemment le Président Obama (AFP, 2009, Journal de Québec, p. 32). Selon le National Priorities Project les coûts de cette guerre pour les contribuables étatsuniens atteignaient le total de près de 232 milliards 256 millions de dollars en date du 29 novembre 2009 (U.S. Military Operations in Afghanistan).

Les renforts d’environ 5000 soldats promis par les membres de la coalition à la «main tendue» du Prix Nobel de la Paix 2009 vont s’ajouter aux 9000 marines que le Pentagone devrait déployer dans la province du Helmand. Un contingent additionnel de 25 000 soldats sera envoyé un peu plus tard, car, selon les médias étatsuniens on évalue à 34 000 le total des forces supplémentaires qui seront éventuellement mobilisées. Cette annonce qui sera faite mardi prochain devrait satisfaire les seigneurs de guerre que sont les généraux de l’armée de l’Oncle Sam et les plus belliqueux du parti républicain. On peut donc penser que la stratégie du président Obama serait de faire accepter au compte-gouttes par l’opinion publique des États-Unis l’envoi de renforts alors que celle-ci se montrait de plus en plus défavorable à la poursuite de ce conflit armé de longue durée.

Le nouveau mode opératoire, sur le terrain, est de sécuriser les villes et laisser les campagnes sous le contrôle des résistants, les Talibans ou les insurgés. Cette approche devrait permettre de disposer du temps voulu (on a évoqué une période de cinq ans) pour entraîner et former une armée nationale afghane capable de remplacer les forces militaires internationales.

Cette guerre sera par la suite livrée par et entre les Afghans eux-mêmes. C’est la façon privilégiée par l’impérialisme dans la plupart des conflits armés qu’il génère et entretient à un endroit ou l’autre de la planète. Cette façon d’opérer, dans la mesure où les soldats de l’Occident ne sont pas directement impliqués dans des combats, sera plus facile à faire accepter par les populations étatsuniennes et européennes. Pour le lobby des industries de la mort la poursuite de cette guerre sera une bonne nouvelle dans la mesure où la résistance permettra de justifier des dépenses militaires importantes sur une longue période; le président Obama a mentionné une dizaine d’années. Il s’agit donc de s’assurer que les motifs initiaux sous-jacents à la décision d’envahir et d’occuper l’Afghanistan continuent d’être bien saisis par l’opinion publique des pays occidentaux: «Combattre le terrorisme à sa racine et protéger ainsi le monde libre».

Des pions sur l’échiquier mondial

Pendant ce temps, les forces impérialistes continuent de voir à la sécurité de leurs intérêts en s’assurant que les pions qu’ils ont placés dans la majorité des pays se comportent comme tels.

Des conflits armés de grande envergure semblent se dessiner avec de plus en plus de netteté au Moyen Orient. C’est l’impasse dans le conflit israélo-palestinien, car Israel ne veut pas stopper, une fois pour toutes, le mouvement d’expansion de ses colonies en Cisjordanie et les pressions excercées sur l’Iran s’intensifient avec la résolution concernant son programme de développement nucléaire adoptée récemment par le conseil de l’Agence Internationale de l’Énergie atomique (AIEA).

Des élections organisées par un gouvernement illégalement au pouvoir et répudié par l’ensemble des nations sont tenues au Honduras, un processus soutenu par Washington qui les considère comme un pas dans la bonne direction, c’est-à-dire dans le sens du maintien de son hégémonie en Amérique latine (Le Figaro). Vraiment, le droit international reçoit, ici, encore une fois, une gifle cinglante.

La pandémie du capitalisme mondialisé par les guerres et les règles injustes du commerce mondial: un processus terrorisant

Le système économique capitaliste mondialisé par les guerres et les règles injustes des échanges commerciaux peut s’apparenter à une véritable pandémie d’origine virale. Il pénètre dans les organismes vivants, les sociétés et les communautés humaines comme le fait un virus. il provoque la désintégration des systèmes traditionnels de vie en les remplaçant par un seul et même credo, celui du profit obtenu dans un environement concurrentiel sans frontières où seuls les plus puissants font la loi et imposent leur logique implacable en annihilant les plus faibles. Cette métamorphose détruit peu à peu le vivant, appauvrit la diversité biologique, déshumanise les écosystèmes et conduit inéluctablement à la destruction des fondements de la vie et des valeurs universelles. Ce virus est la véritable terreur contre laquelle il faut lutter, car il ne pourra que nous conduire vers une humanité de plus en plus affamée et désoeuvrée sur une terre de moins en moins productive, un prélude de l’extinction de l’espèce humaine.

Références

AFP. 2009. L’OTAN adopte une nouvelle stratégie en Afghanistan. Cyberpresse.ca. Le 23 octobre 2009. En ligne: http://www.cyberpresse.ca/international/moyen-orient/200910/23/01-914285-lotan-adopte-une-nouvelle-strategie-en-afghanistan.php 

AFP. 2009. Obama dira bientôt comment il compte «finir le boulot». Le Journal de Québec, le 25 novembre 2009, p. 31.

AFP. 2009. Afghanistan: jusqu’à 5 000 soldats promis. Cyberpresse.ca. Le 27 novembre 2009. En ligne: http://www.cyberpresse.ca/international/moyen-orient/200911/27/01-925738-afghanistan-jusqua-5-000-soldats-promis.php 

AFP. 2009. Afghanistan: Obama annoncera le déploiement de 9 000 Marines, Cyberpresse.ca. Le 28 novembre 2009. En ligne: http://www.cyberpresse.ca/international/etats-unis/200911/28/01-926091-afghanistan-obama-annoncera-le-deploiement-de-9-000-marines.php 

AFP. 2009. Honduras: « farce électorale » (Chavez). LE FIGARO.fr. Le 29 novembre 2009. En ligne: http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2009/11/29/01011-20091129FILWWW00143-honduras-farce-electorale-chavez.php 

DUFOUR, Jules. 2009. Le coup d’état au Honduras : un autre épisode des guerres impériales en Amérique latine. Montréal, Centre de recherche sur la mondialisation (CRM). Le 27 juillet 2009. En ligne: http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=14547

DUFOUR, Jules. 2009. Afghanistan: des élections pour l’imposition de la «démocratie»? Montréal, Centre de recherche sur la mondialisation (CRM). Le 21 août 2009. En ligne: http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=14871

DUFOUR, Jules. 2009. Afghanistan : La panique s’empare du Pentagone. Montréal, Centre de recherché sur la mondialisation (CRM), le 5 octobre 2009. En ligne: http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=15539 

National Priorities Project: http://www.nationalpriorities.org/

 
Jules Dufour, Ph.D., est président de l’Association canadienne pour les Nations Unies (ACNU) /Section Saguenay-Lac-Saint-Jean, professeur émérite à l’Université du Québec à Chicoutimi,   membre du cercle universel des Ambassadeurs de la Paix, membre chevalier de l’Ordre national du Québec.

Avis de non-responsabilité: Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.