La guerre nucléaire, une fiction ? Tout est fin prêt pour l’embrasement final.

Personne ne croyait plus en la possibilité d’une troisième guerre mondiale, à cause de la doctrine de la « dissuasion nucléaire » qui détournerait les humains d’une envie compulsive de s’entre tuer ! Même l’Union Européenne avait été conçue pour cette raison : faire disparaître définitivement toute potentialité de la guerre en Europe !

Et voilà que cette potentialité est de retour, « puissance dix mille », grâce à nos « amis » « protecteurs » et « alliés », les criminels de l’OTAN dans leur ensemble.

En effet, les « grands généraux » des Etats-Unis d’Amérique, brillants et intelligents, répètent inlassablement qu’ils sont les maîtres du monde et qu’ils utiliseront sans hésiter des armes atomiques pour des frappes « préventives » sur tous ceux qui ne voudront pas reconnaître leur supériorité incontestable sur le monde ! Aucun d’entre eux ne paraît douter de cette supériorité au point où ils ne semblent même pas envisager qu’une riposte, non seulement identique mais encore plus forte, pourrait être la réponse à leur action « préventive », y compris sur le territoire des Etats-Unis !

Une apocalypse totale ne serait plus du tout une fiction. Les dinosaures ont vécu environ 176 millions d’années avant de disparaître complétement et définitivement de la planète Terre. En remontant le plus loin possible dans le buissonnement des hominidés, il y a environ 7 millions d’années avec l’homme de Toumaï, les humains vont sans doute battre le record de brièveté en ayant réussi à occuper la planète si peu de temps avant leur disparition probable et définitive, si notre avenir en tous les cas repose exclusivement entre les mains des cow boys du Texas aux commandes du feu nucléaire le plus puissant du monde !

Cependant, si la brillante intelligence des grands Généraux des Etats-Unis d’Amérique, n’était pas dupe de cette éventualité de l’extinction finale des hommes, il faudrait alors en conclure que le maître devenu maître est maître incontestable et incontesté ou il meurt et tout le monde avec lui ! Un maître ne peut pas redevenir « inférieur » parce que dans sa conception des choses il y a obligatoirement le monde supérieur et le monde inférieur, le monde des maîtres et celui des esclaves, le monde des dominants et celui des dominés, le monde des élites et le monde populaire, le monde des castes, des classes, des élus, des « sauvés » et celui de la « massa damnata », le monde qui commande et celui qui obéit ! Il est inimaginable pour un maître du monde de revenir à sa place de simple vivant mortel : tout doit lui être soumis ou rien ne peut rester en vie. La rébellion entraîne avec elle la destruction définitive de la vie. La vie ne peut être conçue, par les maîtres du monde, que comme soumise et au service exclusif du maître qui domine les dominés. D’ailleurs c’est la Bible qui a gravé cette conviction dans la tête des dominants sur le dominé. Toute la Terre et ce qu’elle contient doit être soumise à la loi de l’homme dominant ! (Cf., Livre de la Genèse)

Dieu a donné l’exemple : devant le refus de se soumettre à sa loi, il a décrété le déluge qui a exterminé toute trace de vie sur Terre, sauf l’exception du petit nombre qui est resté soumis et obéissant, bien protégé dans l’arche qui permettrait aux rescapés de redevenir les maîtres incontestables et incontestés de la Terre. Cette théorie est celle qui fermente toujours dans le crâne des brillants Généraux d’un pays formaté à la judéo compatibilité et qui fait jurer ses présidents sur la Bible ayant la priorité sur toute Constitution et qui imprime sur ses dollars « In God We Trust »!

Cette idée d’une apocalypse planétaire est tout à fait inspirée par la religion judéo-chrétienne. Les maîtres du monde actuel sont les chevaliers servants de cette Apocalypse nécessaire à l’avènement d’un règne indiscutable de « l’axe du bien » sur les prétentions de « l’axe du mal ». Nos grands et brillants Généraux des Etats-Unis d’Amérique, sont persuadés d’être les dépositaires des promesses de la Nouvelle Alliance de dieu avec les hommes. Ce sont des fanatiques religieux, des illuminés, des sectaires convaincus, radicalisés et certains de jouer le rôle des glorieux croisés venant sauver l’honneur de dieu et de sa loi absolue sur les peuples! Ils sont là pour imposer à toutes les nations le « sceptre de fer, pour mille ans ». Ils sont là pour imposer aux Nations le Nouvel Ordre Mondial, celui de dieu qu’ils identifient à leur propre volonté inspirée directement par lui ! Ils sont convaincus d’apporter la « moralisation » et avec elle la « véritable démocratie » et par dessus tout la véritable « liberté »… La véritable liberté étant la soumission à dieu via la soumission à ses représentants patentés sur Terre : les anges mêmes de l’Apocalypse qui déchaînent le châtiment au nom de la justice divine !

A la fin de son mandat, Obama, le « Prix Nobel de la Paix » avait dirigé 7 guerres avec des exécutions extra-judiciaires, assassinats par drones. Obama a fait larguer 26.171 bombes sur les récalcitrants à « l’axe du bien ». Cela représente 3 bombes par heure, 24 heures sur 24 pendant toute la durée de son mandat ! C’est lui qui disait débarrasser le monde de son armement nucléaire. Jamais les Etats-Unis n’ont produit autant d’ogives nucléaires que sous son mandat!

Toutes les décisions du Sénat US poussant à l’extrême les sanctions contre la Russie, ne peuvent pas avoir d’autre but que celui de provoquer à tout prix un conflit nucléaire avec la Russie et par le fait même avec la Chine son allié. Les Européens sont également pris en otages, puisque ces sanctions leur imposent le gaz étasunien plus coûteux que le gaz russe. Il est trop tard pour s’en rendre compte et revenir en arrière: les USA ont envahi l’Union Européenne et l’occupent avec l’OTAN qui n’a jamais été là pour « assurer la protection et la défense de l’UE », mais qui est là pour la soumettre à la loi des maîtres « incontestables et incontestés » du monde!

Si nous nous rebellons maintenant en revendiquant notre droit à soigner nos propres intérêts légitimes, nous serons livrés au feu nucléaire pour nous punir de cette rébellion…

Les USA ont désormais adopté la tactique des guerres par « proxy » : ils savent comment monter les uns contre les autres, pendant qu’eux-mêmes restent à l’abri, tout en fournissant le matériel de la mort produit par son industrie militaire florissante. Le degré de cynisme des USA n’a encore jamais été atteint par aucune civilisation sur Terre. Le secret de ce monde criminel à outrance qui ne pose aucune sorte de problème de conscience à ses protagonistes fanatisés, réside entièrement dans la «certitude morale » d’être les « serviteurs de dieu », les anges de l’Apocalypse, les « garants de la démocratie et de la liberté », le bien en soi, « l’axe du bien », inspiré par une élection sacrée et mystérieuse de dieu qui a choisi le peuple des Etats-Unis pour faire valoir sa loi de « justice » et de « moralité »…

Condoleezza Rice, secrétaire d’Etat sous la présidence G.W.Bush, disait en 2006 :

« Le Président Bush et moi-même partageons cette conviction que l’Amérique peut et doit être une force du BIEN dans le monde. Le Président et moi croyons que les Etats-Unis doivent rester engagés comme leader d’événements hors de nos frontières. Nous croyons cela parce que nous sommes guidés par le même principe persistant qui donna naissance à notre propre nation : la dignité humaine n’est pas un don du gouvernement à ses citoyens, ni un don des hommes les uns aux autres ; c’est une grâce divine à toute l’humanité. »

Les Etats-Unis sont une « grâce divine » faite à l’humanité entière. Celle-ci se montre actuellement ingrate en ne reconnaissant pas le magnifique cadeau qui lui a été fait par dieu en personne ! Les responsables politiques des USA sont habités par ce genre de délire fanatique, le pire de tous les délires, puisqu’il est capable de justifier la punition divine par le feu nucléaire et l’extermination qui est la méthode préférée de dieu lorsque les hommes ne se soumettent pas à ses lois et volontés représentées par celles de ses serviteurs dévoués sur Terre…

Cette parole de Condoleeza Rice est typique et révélatrice de la mentalité occupant le cerveau commun de nos brillants et intelligents Généraux du Pentagone et de l’OTAN. Autant dire que nous avons vraiment du souci à nous faire puisque toute souveraineté nous a été enlevée. Que nous reste-t-il, face à cette situation ubuesque? Attendre la bonne nouvelle de la chute de l’Empire, sa défaite, son extinction définitive en échange de celle de l’humanité entière ou bien son extinction définitive au prix de celle de l’humanité entière! L’essentiel, c’est que la Terre soit débarrassée d’une telle calamité, quel qu’en soit le prix, afin qu’elle puisse reprendre ses projets de vie en cohérence avec son harmonie universelle …

Jean-Yves Jézéquel

 



Articles Par : Jean-Yves Jézéquel

A propos :

Jean-Yves Jézéquel, philosophe et psychanalyste, diplômé du troisième cycle en sciences humaines, est l’auteur d’une vingtaine d’essais en philosophie, spiritualité, religion, psychologie. Il publie également depuis 2014, une série d’analyses sur les grandes questions actuelles de société.

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]