La jeunesse palestinienne dit NON à l’occupation et au racisme.

Votre Éminence, que pensez-vous de l’alliance Syrie-Russie-Iran-Irak contre le terrorisme qui frappe la région et jusqu’à quel point l’intervention russe dans le ciel syrien a-t-elle semé la confusion dans le camp des ennemis de la Syrie ?

Permettez que je profite de votre invitation pour adresser à nos frères syriens nos salutations du cœur de la Palestine, de Jérusalem, au nom de notre peuple et de ce que nous avons de plus sacré, avec nos souhaits de voir la Syrie l’emporter sur ses ennemis ; ces mêmes ennemis qui complotent pour la liquidation de la question palestinienne et de la ville sainte dans un silence absolu sur la révolte de notre jeunesse face à l’occupation.

Ceci, parce que nous défendons une même cause, que notre ennemi est commun, et que la victoire de la Syrie sur ses ennemis est la victoire de la Palestine, tout comme la victoire de la Palestine sur ses ennemis est la victoire de la Syrie.

Moi qui parcours le monde, je peux vous dire que la Syrie a beaucoup d’amis, les États que vous venez de citer, mais aussi les peuples qui croient en la liberté et la démocratie et qui commencent à comprendre que ce qui s’est passé en Syrie, pendant quatre ans et demi, n’avait rien à voir avec ces valeurs ou les attentes du peuple syrien.

Aujourd’hui, l’image est plus claire et il est devenu évident qu’il s’agit d’un complot auquel se sont associés de nombreux États de ce monde pour détruire l’État syrien. Je le dis avec d’autant plus de regrets et de tristesse que certains États arabes sont complices, financent et soutiennent un plan visant à disloquer la Syrie.

Mais nous pensons qu’il est tout aussi évident que le compte à rebours avait commencé avant même l’intervention de la Russie du fait de la combativité de l’Armée arabe syrienne, de la sagesse du gouvernement syrien et du courage du peuple syrien. Ce sont ces éléments réunis qui font que le plan ennemi est entrain d’échouer et que l’intervention russe, à la demande des autorités syriennes, n’est ni une agression, ni une invasion, ni une occupation, mais un soutien de la Russie amie à la Syrie amie pour qu’elle reste forte et solidaire.

Beaucoup nous ont attaqués, et j’ai été personnellement critiqué, lorsque nous avons déclaré notre soutien à l’intervention russe en Syrie. Mais ceux-là, nous ne les avons pas entendus critiquer les ingérences des États-Unis, de la France et de tous les autres États ennemis de la Syrie. La Russie est intervenue parce que l’État syrien le lui a demandé et nous sommes persuadés que son aide va accélérer la solution politique en Syrie.

Partagez-vous l’opinion de ceux qui pensent que les États-Unis et l’Occident soutiennent le terrorisme dans notre région depuis 1948 et que leur soutien actuel aux organisations terroristes, qu’ils prétendent combattre, ne diffère en rien de celui qu’il accorde à Israël, à sa répression et à ses tentatives de judéïsation de Jérusalem et de la mosquée d’Al-Aqsa ?

J’ai dit, et maintes fois répété, que le sionisme et Daech sont les deux faces d’une même monnaie, et quand je dis Daech je signifie toutes les organisations terroristes barbares et sanguinaires dont nous sommes convaincus qu’elles sont une fabrication américano-israélienne par excellence, dans le but essentiel de détruire la patrie arabe au profit d’Israël.

Ils veulent détruire tout ce qui s’y trouve comme civilisation, humanité et beauté. Qui profite de tous ces massacres et déplacements de population ? Qui profite de la destruction des musées, de Palmyre, des mosquées et des églises historiques ? Qui profite de l’émigration des chrétiens arabes ? Et encore mieux, qui profite de vider les patries arabes de toutes leurs vives composantes, l’exode ne frappant pas uniquement les chrétiens ?

Ils veulent que le monde arabe soit uniquement aux mains de Daech et de l’extrémisme. Ils veulent démanteler le monde arabe en nous imposant un ennemi qu’ils nous ont fabriqué pour que nous oubliions qui est notre vrai ennemi et que nous cessions de le combattre […].

Les États-Unis profitent de Daech et l’occupant israélien profite des tragédies qui frappent la région pour intensifier ses politiques de judaïsation de nos terres et de nos lieux saints tout en se déchaînant contre nos jeunes, filles et garçons, qui lui résistent torses nus.

Aujourd’hui, la Palestine est en ébullition. La Palestine se soulève. La Palestine dit non à l’occupation et au racisme. Les exécutions publiques dans les rues, les attaques contre la mosquée bénite d’Al-Aqsa, les confiscations des biens des musulmans et des chrétiens… tout cela est vrai et n’a, en effet, jamais cessé depuis 1948, sauf que depuis le début de ce qu’ils ont mensongèrement désigné par printemps arabe, qui n’est en réalité qu’un printemps israélien et le printemps des ennemis de la nation arabe, nous assistons à une escalade des politiques d’appropriation et de judaïsation de Jérusalem pour en expulser le peuple palestinien.

Autrement dit, Israël tente aujourd’hui d’accomplir tout ce qu’il n’a pu faire depuis 1967, en essayant de mettre la main sur la mosquée d’Al-Aqsa, d’avaler Jérusalem et ses lieux saints et de chasser ses vrais habitants arabes palestiniens.

Vous remarquerez que nous n’avons entendu aucune déclaration officielle ou officieuse de la part des États arabes, mis à part quelques manifestations populaires par ci par là. Un silence assourdissant, comme s’ils avaient abandonné la cause palestinienne, comme si certains États arabes, pour ne pas généraliser, ont été sommés de se désister de la Palestine et de ne plus la défendre. Ce qui s’accorde parfaitement avec le complot ourdi contre la Syrie […].

Mais alors pourquoi Israël paraît-il si inquiet du soulèvement de ces jeunes palestiniens, puisqu’il est malheureusement vrai que les États arabes sont absents et que si certains d’entre eux se décidaient à bouger, ils le feraient dans l’intérêt d’Israël plutôt qu’en faveur du peuple palestinien ?

La vérité est que je souhaite qu’ils restent absents et qu’ils cessent de comploter. Je parie sur le peuple palestinien et sur sa jeunesse, car contrairement à ce que disait Golda Meir, « les adultes finiront par mourir et leurs enfants oublieront », ces jeunes qui manifestent aujourd’hui ne sont pas moins déterminés et attachés à leur identité que leurs parents et grand parents.

On ne peut demander aux Palestiniens de rester les bras croisés devant un tel complot contre sa cause et sa terre. On ne peut demander aux Palestiniens de faire preuve de retenue devant les agressions et le racisme de l’occupation. Vous les avez vus manifester à Jérusalem, mais aussi à Akka, Haïfa, Nassira [Nazareth], Sakhnine, Al-Ramla, Al-Lod, et partout en Palestine ; le drapeau syrien flottant parmi les drapeaux palestiniens.

La jeunesse palestinienne est sortie pour dire : « Nous ne nous soumettrons pas à Israël quels que soient les complots et aussi fortes soient les pressions. Quoi qu’ils tentent pour liquider notre cause, elle restera celle d’un peuple amoureux de la liberté et de la dignité ». Et c’est sur cette jeunesse que nous parions, une jeunesse saine qui n’a d’autre agenda, d’autre parti, d’autre cause que ceux de la Palestine.

Nous parions sur notre jeunesse, non sur la Ligue arabe qui n’a plus rien à voir avec l’arabité depuis que la Syrie n’en fait plus partie.

Nous parions sur les honnêtes gens de la nation arabe et les hommes libres de ce monde, non sur les régimes arabes.

Nous parions plus particulièrement sur la victoire de la Syrie, car la Palestine est la profondeur stratégique de la Syrie comme la Syrie est la profondeur stratégique de la Palestine.

Je ne divulgue pas un secret si je dis que ceux qui critiquent l’intervention russe en Syrie aimeraient voir la crise syrienne se prolonger dans la durée et le sang, afin de réussir leurs plans de partition jusqu’à en arriver à rayer la Syrie de la carte de la région, comme ils tentent de rayer celle de la Palestine. Mais comme je l’ai déjà dit, nous pensons que l’Armée arabe syrienne, aidée par la Russie, va vers une victoire qui sera celle de nous tous […].

Dans ces conditions d’abandon de la question palestinienne par ceux qui devraient la défendre, jusqu’où pourrait aller ce soulèvement de la jeunesse palestinienne ?

Je ne suis pas de ceux qui pensent que l’Intifada ait jamais cessé en Palestine. C’est un état d’esprit permanent qui se manifeste de manières différentes. La Résistance  sera toujours là tant que l’occupation et le racisme seront là. La Résistance ne s’arrêtera pas et c’est notre droit de Palestiniens de lutter pour libérer nos lieux sacrés et Jérusalem. Nous ne céderons pas à Israël.

Israël pense que les répressions et oppressions de plus en plus sauvages terroriseront le peuple palestinien. C’est l’inverse qui est vrai, car la jeunesse palestinienne en est arrivée à la conviction qu’elle ne peut compter que sur elle-même. C’est cette jeunesse qui est notre espoir et c’est d’elle que sortiront les dirigeants de l’avenir pour nous mener vers la liberté.

Monseigneur Atallah Hanna

Archevêque grec orthodoxe du Patriarcat de Jérusalem

15/10/2015

 

Source : Vidéo Al-Ikhbariya [Syrie] Mgr Atallah est interrogé par Mme Rana Ismaïl

https://www.youtube.com/watch?v=JgZMHUF_5RU

Transcription et traduction par Mouna Alno-Nakhal pour Mondialisation.ca



Articles Par : Mgr Atallah Hanna

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]