Print

La privatisation de l’eau est criminelle
Par Peter Koenig et Kla TV
Mondialisation.ca, 11 février 2020
KLA TV 8 février 2017
Url de l'article:
https://www.mondialisation.ca/la-privatisation-de-leau-est-criminelle/5641514

L’économiste suisse Peter König a travaillé 30 ans à la Banque mondiale et dans d’autres banques d’aide aux pays en voie de développement. Il a réalisé surtout des projets dédiés à l’eau dans plusieurs pays sur différents continents. Plein d’idéalisme, il voulait contribuer au combat contre la pauvreté. Au début, ça semblait possible. Mais depuis les années 80, la Banque mondiale montre de plus en plus son vrai visage. La Banque mondiale a toujours été un instrument aux mains d’un petit nombre de familles de banquiers appartenant à ce qu’on appelle l’oligarchie financière américaine. La Banque mondiale a établi alors le soi-disant « Washington Consensus », ce qui implique qu’un pays ne reçoit un prêt que s’il privatise des services publics comme la santé publique, le système éducatif et l’approvisionnement en eau. Mais par la privatisation, l’eau devient inabordable pour les pauvres. Peter König qualifie cette procédure de criminelle, car l’accès à l’eau est un droit humain.

Avis de non-responsabilité: Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.