La République Bolivarienne du Venezuela condamne catégoriquement le coup d’Etat parlementaire qui a lieu au Brésil

Brésil : communiqué du gouvernement de la République bolivarienne du Venezuela

La République Bolivarienne du Venezuela condamne catégoriquement le coup d’Etat parlementaire qui a lieu au Brésil contre la Présidente Dilma Rousseff par lequel on s’est substitué dangereusement et illégitimement à la volonté du peuple de 54 millions de Brésiliens en violant la Constitution et en portant atteinte à la démocratie de ce pays frère.

Les oligarchies politiques et du domaine de l’entreprise qui, alliées avec des agents de l’empire, ont fait ce coup d’Etat contre la Présidente Dilma Rousseff ont recouru à des artifices anti-juridiques sous le format du crime sans responsabilité pour accéder au pouvoir par la seule voie qui leur est possible : la fraude et l’immoralité.

La République Bolivarienne du Venezuela exprime sa solidarité envers la Présidente Dilma Rousseff et envers les millions de femmes et d’hommes qui, dans une élection directe et secrète, ont élu la Présidente. Une trahison historique a été effectuée contre le peuple du Brésil et un attentat contre l’intégrité de la présidente la plus honnête dans l’exercice de la présidence de la République Fédérale du Brésil.

Ce coup d’Etat parlementaire fait partie de l’attaque de l’oligarchie et de l’empire contre les processus populaires, progressistes, nationalistes et de gauche dont le seul but est de restaurer les modèles néolibéraux d’exclusion sociale et d’exploitation de nos richesses naturelles qui amènera avec elle la pauvreté et le retard pour nos peuples et en finiront ainsi avec les modèles d vraie démocratie et d’intégration unitaire de la Région menés à bien par les Présidents Hugo Chávez, Néstor Kirchner, Lula Da Silva, Evo Morales, Tabaré Vázquez et Rafael Correa.

Le Gouvernement de la République Bolivarienne du Venezuela, respectueux du droit international et solidaire du peuple du Brésil a décidé de rappeler définitivement son ambassadeur en République Fédérale du Brésil et de geler les relations politiques et diplomatiques avec le gouvernement né de ce coup d’Etat parlementaire. De la même façon, nous allons commencer un ensemble de consultations pour soutenir le peuple de cette nation sœur dont le système démocratique a été blessé et qui est désespéré à propos de ses conquêtes socio-économiques.

Caracas, 31 août 2016

 

Source en espagnol :

http://www.avn.info.ve/contenido/venezuela-congela-relaciones-brasil-tras-golpe-contra-dilma-rousseff

Traduction par Bolivar Infos

 



Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]h.ca