La Russie et les États-Unis s’engagent simultanément dans des exercices militaires d’envergure

Une nouvelle Guerre Froide ?

Il y a eu un silence complet des médias sur la tenue d’exercices militaires d’envergure par la Russie et les États-Unis.

Comme pendant la guerre froide, la Russie et les États-Unis mènent de grands exercices militaires simultanément.

L’armée de l’air de la Russie conduira de grands exercices militaires sur une grande partie de son territoire entre le 16 et le 30 octobre.

Ces exercices russes coïncident chronologiquement avec la réalisation de grands exercices militaires faits par les États-Unis sous le nom de « Vigilant Shield 08 » [Bouclier Vigilant 08], qui doivent se tenir du 15 au 20 octobre.

 Les exercices militaires « Vigilant Shield 08 » ont été précédés par de grandes manoeuvres navales connues sous le nom de « Pacific Shield 07 », avec la participation de pays comme l’Australie, la France, la Nouvelle-Zélande, Singapour, le Royaume-Uni et les États-Unis.

Le président Vladimir Poutine a annoncé en août que la Russie reprendrait, à grande échelle, ses vols de bombardiers au-dessus des océans Pacifique, Atlantique et Arctique pour la première fois depuis la chute de l’Union Soviétique (Associated Press, le 1er octobre 2007). La résolution de Moscou était faite en réponse aux menaces de l’US-OTAN dirigées contre la Russie, notamment la militarisation de l’Europe de l’Est et des Balkans.

Les exercices étasuniens au nom de code « Vigilant Shield 2008 (VS-08) » sont simplement présentés comme des « exercices anti-terroristes ». L’US Northern Command est chargé de l’opération en conjonction avec le NORAD, sous les auspices du Pentagone et du Département de la Défense.

« VS–08 » comporte un déploiement d’envergure de l’armée de l’air des États-Unis et l’armée de l’air du Canada. Cela ressemble à un scénario de situation de conflit comportant le déploiement de bombardiers et d’avions de chasse sur l’ensemble du continent nord-américain, jusque dans la région arctique.

Entre-temps, dans le Pacifique, des exercices militaires ont eu lieu à Guam dans le cadre d’une reproduction de « VS–08 ». En parallèle et sous couvert du traité « US-Philippines » des exercices militaires doivent être menés dans l’archipel des Philippines le 16 octobre, « impliquant près de 3500 soldats de forces spécialisées des deux pays. »

Dans ce qui apparaît visiblement être un scénario d’affrontement, les exercices militaires russes débutent le jour suivant le déclenchement des exercices US « VS–08 ».

Les bombardiers stratégiques russes Tu-160, Tu–95 et Tu-22M3, de même que les avions ravitailleurs Il-78 « feront des vols au-dessus de la région de l’Arctique, au-dessus des océans Atlantique et Pacifique et de la mer Noire en simulant des raids de bombardement et le tir de missiles de croisière sur des sites d’essais dans le nord et le sud de la Russie », a déclaré le colonel Alexander Drobyshevsky. » (RIA Novosti).

Une partie de ces exercices militaires russes sera menée dans l’Arctique à proximité du territoire des États-Unis et du Canada (l’Alaska et l’Arctique canadien).

« Moscou a annoncé à la mi-août la reprise des vols de reconnaissance effectués par des bombardiers stratégiques. Ces vols se poursuivront sur une base permanente et incluront des missions de surveillance des zones de navigation commerciale et de production économique.

L’administration des États-Unis s’est dite préoccupée par la reprise des vols de reconnaissance de bombardiers stratégiques russes.

« Je pense que l’augmentation rapide des dépenses militaires russes nous oblige à les surveiller », a déclaré la secrétaire d’État Condoleezza Rice dans une entrevue du 14 octobre accordée à ABC News.

« Et franchement, certains de ces efforts, comme les vols de bombardiers russes dans les zones que nous n’avons pas vues depuis un certain temps, ne font rien pour arranger la sécurité. » (RIA Novosti)

Depuis plusieurs mois, la Russie mène des exercices militaires aériens près de l’Alaska. Au cours de l’été dernier, des bombardiers russes ont pris part à un certain nombre d’exercices dans ce qui est décrit comme « une zone tampon en dehors de l’espace aérien US », à proximité de l’Alaska, selon un porte-parole de NORAD :

« Des avions de combat étasuniens et canadiens, y compris des F-15, ont été dépêchés pour accompagner les avions russes dans leurs exercices, qui mettaient en scène de deux à six avions, … »

 
 

« VS–08 » est un exercice militaire qui repose sur un scénario de confrontation avec la Russie et la Chine.

En août, sous les auspices de l’Organisation de Coopération de Shanghai (OCS), la Russie et la Chine se sont entendues pour mener de grands exercices militaires conjoints. Sous le nom de code « Mission de Paix 2007 », ces manoeuvres ont eu lieu dans la région russe de la Volga ainsi que dans la région chinoise occidentale d’Urumqi.

Article original en anglais, New Cold War: Simultaneously, Russia and America Conduct Major War Games, publié le 6 octobre 2007. 

 

Traduction : Dany Quirion pour Alter Info. Révisé par Nicolas Gourio pour Mondialisation.


Micchel Chossudovsky est l’auteur du best-seller international The Globalization of Poverty (titre français: « La mondialisation de la pauvreté», éd. Écosociété) qui a été publié en 11 langues. Il est professeur d’économie à l’Université d’Ottawa, Canada, et directeur du Centre de recherche sur la mondialisation. Il collabore également à l’Encyclopaedia Britannica. Son dernier ouvrage est intitulé America`s War on terrorism,  2005.  Il est l’auteur de Guerre et mondialisation, La vérité derrière le 11 septembre

 



Articles Par : Prof Michel Chossudovsky

A propos :

Michel Chossudovsky is an award-winning author, Professor of Economics (emeritus) at the University of Ottawa, Founder and Director of the Centre for Research on Globalization (CRG), Montreal, Editor of Global Research.  He has taught as visiting professor in Western Europe, Southeast Asia, the Pacific and Latin America. He has served as economic adviser to governments of developing countries and has acted as a consultant for several international organizations. He is the author of eleven books including The Globalization of Poverty and The New World Order (2003), America’s “War on Terrorism” (2005), The Global Economic Crisis, The Great Depression of the Twenty-first Century (2009) (Editor), Towards a World War III Scenario: The Dangers of Nuclear War (2011), The Globalization of War, America's Long War against Humanity (2015). He is a contributor to the Encyclopaedia Britannica.  His writings have been published in more than twenty languages. In 2014, he was awarded the Gold Medal for Merit of the Republic of Serbia for his writings on NATO's war of aggression against Yugoslavia. He can be reached at [email protected]

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]