La sinistre comédie des élections législatives

Région :

Les médias grand public ont déjà choisi leur scénario, toujours le même: celui d’un match à trois lors du premier tour: bloc de gauche, Macronie, bloc de droite.

Pour moi, le plus faible des trois blocs aujourd’hui, celui de la Macronie, objet d’une détestation majoritaire dans le pays pour ses actions récentes (économie, social, Ukraine, Gaza), va se faire laminer au premier tour par réflexe de rejet. Le nombre de candidats macronistes qualifiés pour le second tour risque d’être faible et, en tout cas, beaucoup plus faible qu’en 2022. Un nombre énormissime de duel Nupes 2.0 – bloc des droites se profile donc au 2ème tour du 7 juillet 2024.

Comme ils le font très souvent, les électeurs voteront par défaut et surtout contre le camp qu’ils rejettent le plus. Il est peu probable que la Macronie appelle à voter Nupes au 2ème tour au prétexte d’éviter «la peste brune». Peut-être retireront-ils, çà et là, leur candidat qualifié pour une triangulaire sans espoir, au profit d’un candidat socialiste (Nupes 2.0) tendance Glucksman ou écologistes. Ce sont des députés «récupérables» après les élections par ce qui restera de la Macronie et par ses maîtres de l’État profond français.

Au global, l’élection se jouera donc au 2ème tour dans un affrontement «bloc de gauche, bloc de droite» très dur et inédit à ce jour, depuis plusieurs décennies.

Je pense que dans la configuration actuelle de l’électorat et des alliances, le bloc des droites l’emportera mais que la France restera, plus encore qu’aujourd’hui, difficilement gouvernable. Si la gauche pourra toujours s’appuyer sur les médias pour manipuler l’opinion, le bloc des droites pourra compter sur le parlement (s’il a la majorité absolue), mais aussi sur l’appui sans faille de la police et de l’armée, très majoritairement ancrées à droite.

Si la droite l’emportait largement, cela devrait être perçu comme un énorme échec des médias grand public dont la crédibilité s’effrite depuis bien longtemps. En effet, très ancrés à gauche, ils auront tout fait pour faire triompher leurs camps (Macronie ou gauche) contre le bloc des droites.

Cette élection marquera aussi la fin des LR tels que nous les avons connus: c’est désormais la division entre le camp des éléphants (Bertrand, Pécresse, Wauquier) qui préfèrent disparaître et laisser la victoire à la gauche, capable de s’unir du centre aux extrêmes, et le camp des adeptes d’une droite «plurielle», unie pour le combat électoral, mais acceptant les différences de sensibilité. Ce camp de l’Union des droites est probablement très majoritaire chez les militants LR, et principalement chez les jeunes, qui ont compris que la division des droites conduisait inéluctablement à l’échec.

Et, pendant que cette sinistre comédie se déroule et occupe nos médias à 200%, on ne parlera, donc, plus autant d’Ukraine, ni de Gaza. Il est clair, aussi, que l’image et la crédibilité de notre pays, de sa gouvernance et de son président dans le reste du monde, ne sortiront pas grandies de ces épisodes électoraux à répétition.

Les pauvres Ukrainiens et les pauvres Palestiniens continueront à disparaître dans les brasiers attisés par une macronie mondialiste, néoconservatrice et sioniste, toujours soutenue avec zèle par nos médias grand public, agissant en meute.

Ne pas oublier non plus que le 4 juillet 2024 des élections générales se dérouleront au Royaume-Uni, avec, là aussi, un désaveu cinglant et attendu de l’exécutif en place, lui aussi néoconservateur, mondialiste et sioniste et son remplacement par un exécutif «travailliste»… qui ne changera probablement rien à la politique étrangère du pays.

Ces désaveux des pouvoirs en place qui se succèdent dans le camp occidental (Sunak, Macron, Scholtz, Biden) sont des signes qui ne trompent pas: le mondialisme a du plomb dans l’aile et son projet ne fait plus recette. La classe dirigeante ukrainienne a donc beaucoup de souci à se faire.

Sa fin est proche … Passera-t-elle seulement l’année 2024?

Général Dominique Delawarde 



Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]