La vérité sur l´évacuation d´enfants du Darfour

Communiqué: Tribune libre

Aitor SARASUA / Au nom des familles du Pays Basque qui s’étaient portées volontaires pour accueillir un enfant orphelin du Darfour

Nous sommes six familles du Pays Basque à avoir pris part en tant que familles d’accueil à l’opération de sauvetage d’enfants du Darfour. Face aux mensonges douloureux qui sont en train de sortir dans les médias autour de cette opération, nous voulons exposer les événements tels qu’ils se sont produits.

« L’Arche de Zoé » est une petite organisation non gouvernementale née à l’époque du tsunami. Depuis le début, les membres sont tous des bénévoles et leur objectif est de sauver des enfants. En voyant la situation lamentable des enfants dans la guerre cruelle au Darfour et face à l’impossibilité de les soigner sur place pour l’instant, on a voulu mener à bien une opération afin de sortir de là les enfants orphelins et les mettre à l’abri au sein de familles d’accueil en France. Bien que l’opération n’eût pas été autorisée par le gouvernement Soudanais et ne fût pas sous la protection de l’état français, elle reposait sur le cadre légal international, en accord avec la déclaration universelle des droits de l’homme et avec la convention des Nations Unies relative aux droits de l’enfant. Ce n’est en aucun cas une opération d’adoption mais une tentative de sauvetage. Une association appelée COFOD a été fondée par les familles d’accueil.

Nous sommes très en colère de voir de quelle manière cette affaire a été salie, comment une opération humanitaire a été présentée comme un trafic d’enfants et comment ce qu’on pouvait saluer comme une opération courageuse et militante a été montrée comme un réseau crapuleux d’adoption. Nous n’avons pas acheté d’enfant. Nous ne nous sentons pas trompés. Nous avons participé par nos dons d’argent aux coûts médicaux du campement et aux frais d’évacuation.

Cette opération avait deux objectifs: sauver la vie des enfants orphelins du Darfour et mettre cette guerre cruelle sur le devant de la scène politique internationale en mettant en évidence la complicité des gouvernements et aussi les contraindre à agir.

Depuis le début (juin 2007), nous savions que cette opération présentait des risques importants et que le gouvernement soudanais sortirait on ne sait quelle dénonciation mensongère pour salir cette opération. Mais trois éléments nous ont surpris et mis en colère dans cette opération annulée :

– l’hypocrisie du gouvernement français qui était au courant de l’opération depuis le mois d’avril, puisque les organisateurs avaient été reçus au ministère des Affaires étrangères (alors pourquoi n’ont-ils pas stoppé l’opération à ce moment-là ? ) ;

– la complicité des médias qui donnent du crédit aux versions officielles des gouvernements et ne font que tomber dans le vulgaire sensationnel en publiant des formules telles que « trafic d’enfants » ou « adoption bon marché » ;

– enfin, les piètres réactions de certaines organisations « humanitaires » telles que l’Unicef qui, pour cacher leur inefficacité, salissent des actions courageuses menées par d’autres, mettant ainsi en évidence leur servilité vis-à-vis des gouvernements (« ils ne sont pas du Darfour », « ils ne sont pas orphelins… »).

Nous voulons montrer notre entier soutien à l’équipe de l’Arche de Zoé emprisonnée: aux pompiers, médecins et assistant bénévoles, que nous connaissons personnellement. Souhaitons qu’ils soient libérés le plus rapidement possible et que les enfants soient à nouveau soignés comme ils l’avaient été les semaines précédentes.



Articles Par : Aitor Sarasua

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]