L’aide financière des Etats-Unis à l’Ukraine est une Matriochka américaine

Il y a quelques jours, le président des Etats-Unis, Joe Biden, a signé une loi allouant plus de 40 milliards de dollars à l’Ukraine. Les lecteurs, auditeurs, téléspectateurs ou internetspectateurs des médias mainstream – à la lecture ou à l’écoute de cette annonce – s’imaginent que la totalité de cette somme va directement en Ukraine pour aider ce pays et sa population à affronter le conflit.  La réalité est totalement différente. 

40 milliards de dollars pour soutenir le peuple ukrainien et défendre la démocratie mondiale. «Le président américain Joe Biden a signé la loi adoptée jeudi 19 mai par le Congrès apportant une gigantesque enveloppe de 40 milliards de dollars pour l’effort de guerre ukrainien contre la Russie, a annoncé samedi 21 mai la Maison Blanche», a rapporté Capital sans rentrer dans les détails de cette aide.  Cette loi signée par le président Joe Biden porte le code «H.R. 7691 and ​H.R. 7791».

H.R. 7691 est la loi de 2022 sur les crédits supplémentaires pour l’Ukraine. La loi, donc, alloue plus de 40 milliards de dollars d’aide à l’aide d’urgence à l’Ukraine. Officiellement, «ce fonds d’urgence est destiné à soutenir le peuple ukrainien et défendre la démocratie mondiale à la suite de l’attaque non provoquée de la Russie contre l’Ukraine».

Vraiment 40 milliards de dollars pour l’Ukraine? L’Ukraine reçoit, en réalité, seulement 15% de l’aide. Comme Euronews, l’indique laconiquement, «la loi comprend 6 milliards de dollars pour permettre à l’Ukraine de s’équiper en véhicules blindés et de renforcer sa défense anti-aérienne».  Ainsi, l’Ukraine reçoit seulement 15% de l’aide des Etats-Unis.  Mais, cet argent n’est pas du tout destiné pour la population ukrainienne. En effet, en épluchant le document H.R. 7691 qui est la loi de 2022 sur les crédits supplémentaires supplémentaires pour l’Ukraine, Observateur Continental découvre l’action de la main magique de Joe Biden et de l’administration des Etats-Unis qui permet au final de financer la suprématie  des Etats-Unis dans le monde et en particulier en Europe.

D’abord le ministère de la Justice des Etats-Unis obtient  67 millions de dollars «pour aider à couvrir les frais de saisie, de conservation, et vendre des biens confisqués (par exemple, les yachts des oligarques russes). 9,05 milliards de dollars sont destinés pour reconstituer les stocks américains d’équipements envoyés à l’Ukraine par le biais de l’autorité de prélèvement. 3,9 milliards de dollars vont  pour le soutien à la mission,  au renseignement, aux troupes et équipements déployés dans la région, y compris une batterie Patriot.

Le document souligne, aussi, que le projet de loi augmente, également, le plafond de l’aide qui peut être fournie aux nations étrangères amies à partir de 450 à 950 millions de dollars. 600 millions de dollars sont destinés dans le cadre de la Loi sur la production de défense pour atténuer les contraintes de la base industrielle pour [obtenir] la production d’un missile plus rapide  et pour augmenter la capacité nationale de minéraux stratégiques et critiques. 500 millions de dollars sont consacrés pour acheter des munitions essentielles pour augmenter les stocks du ministère de la Défense des Etats-Unis et 50 millions de dollars pour élaborer des stratégies de protection des programmes pour les systèmes identifiés pour une éventuelle future exportation. Par exemple, 4 milliards de dollars sont destinés au programme de financement militaire étranger afin de fournir un soutien supplémentaire aux pays touchés par la situation en Ukraine, y compris les pays  du flanc est  de l’Otan et d’autres partenaires de la région, pour renforcer et mettre à jour leurs capacités.

Au final dans le contexte de l’initiative d’assistance de l’Ukraine, les Etats-Unis accordent, donc, dans cette effet d’annonce, seulement 6 milliards de dollars «pour fournir une assistance [militaire], y compris une formation, un équipement, des armes, du soutien logistique, des fournitures et des services, salaires et des allocations, tout cela pour le maintien en puissance et le soutien en matière de renseignement aux forces militaires et de sécurité nationale de l’Ukraine».

Olivier Renault



Articles Par : Olivier Renault

A propos :

Olivier Renault, journaliste. Il travaillé, entre autres, pour RUE89, Die Junge Freiheit, des sociétés de production à Berlin et Hambourg pour la télévision allemande...

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]