Lancement d’un court métrage documentaire québécois sur le dossier de la fluoration de l’eau potable.

Région :
Analyses:

Trois-Rivières, le 5 juin 2013 – La Coalition Trifluvienne pour une Eau Très Saine (CTETS) est fière de présenter un court métrage documentaire « La fluoration de l’eau, le Québec dira non merci ! » sur le dossier très controversé de la fluoration de l’eau potable. Le montage réalisé par Adam Garant et Thomas Lavoie provient de différentes séquences de la Commission parlementaire du mois d’avril 2013, ainsi que de quelques entrevues télévisées. On y trouve des témoignages éloquents et très bien documentés de six experts en la matière. Il est disponible sur YouTube à partir du site www.CTETS.org , en version courte (2:50) et en version longue (40:58).

Rappelons que cette saga perdure depuis de nombreuses années et que le programme gouvernemental du Ministère de la santé qui subventionne allègrement les villes qui le souhaitent est une aberration économique extraordinaire (99% de l’eau fluorée se retrouve dans les égouts et dans la nature). Par les temps qui courent, le nouveau gouvernement serait bien avisé de supprimer ce programme qui coûterait à terme 200 millions pour tous les québécois et 100 millions pour les 180 villes de 5000 habitants et plus visées par le ministère. Comme ce programme de traitement médical coercitif n’a aucune acceptabilité sociale, il pourrait être remplacé par des actions ciblées d’éducation bucco-dentaire et alimentaire pour les clientèles particulièrement problématiques.

Il reste sept villes québécoises qui sont encore fluorées. Et cela va en diminuant sauf à Trois-Rivières où le conseil de ville a adopté le 3 février dernier, dans la controverse, avec une faible majorité, la refluoration de l’eau potable de ses 134 000 citoyens qui n’ont aucunement été consulté.

« Le court métrage documentaire réalisé par Monsieur Garant et Monsieur Lavoie s’inscrit parfaitement dans la mission de la CTETS qui est d’informer adéquatement et en toute transparence les citoyens et les décideurs politiques sur le projet de la ville de Trois-Rivières de re-fluorer l’eau potable », conclut Philippe Giroul, porte-parole de la CTETS.

M. Gilles Parent, co-auteur du livre « La fluoration, autopsie d’une erreur scientifique » rappelle que « de très nombreuses questions ont été acheminées au Conseil de ville de Trois-Rivières, à l’Agence de santé et des services sociaux et au nouveau Ministre de la Santé, le Dr. Gaétan Barette. Les citoyens attendent toujours des réponses claires et crédibles de la part des autorités de la santé publiques et des instances politiques qui devraient viser plutôt la bonne santé des citoyens plutôt que de les exposer à des produits non homologués, illégaux et éthiquement inadmissibles ».

N.B. Bande-annonce d’une durée de 2 minutes 50 secondeshttp://youtu.be/TiOAjsYN8HE

Documentaire complet de 40 minutes 58 secondes:  http://youtu.be/XtfmnQ6ZAyE

Informations :  Philippe Giroul, porte-parole de la CTETS : 819 – 377 3810

[email protected]



Articles Par : Philippe Giroul

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]esearch.ca