Print

Le 11 juillet 2007: William Rodriguez à Paris
Par Global Research
Mondialisation.ca, 26 juin 2007
Reopen911 26 juin 2007
Url de l'article:
https://www.mondialisation.ca/le-11-juillet-2007-william-rodriguez-paris/6162

Le 11 juillet 2007 William Rodriguez viendra à Paris, invité par ReOpen911 (20h 24 rue de la Banque  place de la Bourse).


William Rodriguez a frôlé la mort quand les tours se sont effondrées sur lui, mais il a survécu et transmet depuis son témoignage.

Déclaré héros pour avoir sauvé de nombreuses vies à Ground Zero, il était le gardien en service le matin au World Trade Centre, le matin du 11 septembre. Il entendit et ressentit des explosions secouer le sous-sol de la Tour Nord quelques secondes avant que l’avion de ligne percute les étages supérieurs.

Il affirme qu’il a ressenti des explosions venant d’en dessous de l’endroit où il se trouvait : dans le sous-sol où il travaillait. Il explique que les murs se sont fissurés autour de lui et qu’il a d’ailleurs secouru un homme du nom de Felipe David, gravement brûlé par ces explosions.

Tous ces événements sont arrivés quelques secondes avant et durant l’impact de l’avion. Et à travers son témoignage, il pose une question que tout le monde devrait se poser ? Comment un avion de ligne, s’écrasant 90 étages (soit plus de 300 m) au-dessus, peut-il brûler profondément les bras et le visage d’un homme se trouvant dans le sous-sol quelques secondes seulement après l’impact ?  

Son récit de témoin oculaire, confirmé par au moins 14 personnes sur les lieux avec lui, n’est pas de la spéculation ou de la conjecture. Ce ne sont pas des faits rapportés par un journaliste qui aurait « entendu que », c’est du vécu, à la première personne. C’est une histoire qui peut être confirmée, une histoire qui peut être vérifiée avec des archives d’hôpital et des témoignages de beaucoup d’autres personnes.

C’est une histoire à propos de 14 personnes qui ont ressenti et entendu la même explosion et ont même vu Rodriguez, quelques instants après l’impact de l’avion, emmener David en sécurité, après qu’il ait été brûlé, si gravement de l’explosion du sous-sol que de la chair pendait de son visage et de ses deux bras.

Pourquoi donc NBC ou aucun autre média dominant n’a-t-il pas couvert cette histoire ? Ils ne l’ont pas fait parce qu’elle réduit la version gouvernementale des attentats du 11 septembre à néant.

Depuis le 11 septembre 2001, Rodriguez s’en est tenu à ses déclarations, sans jamais s’écarter de ce qu’il a dit depuis le premier jour. Laissé sans domicile par moments, averti de se tenir tranquille et harcelé subtilement, il a

Avis de non-responsabilité: Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.