Le Canada participe à l’exercice militaire «Rim of Pacific (Rimpac)». La politique de défense du régime conservateur se poursuit.

La décision du Canada de participer à l’exercice militaire « Rim on Pacific (RIMPAC) » avec le déploiement de 1500 militaires organisé par les Étasuniens et tenu jusqu’au 29 juillet démontre encore une fois, à notre grande déception, l’attitude servile du pays vis-à-vis de l’impérialisme américain. Le gouvernement libéral au pouvoir depuis près d’un an, a eu plusieurs occasions pour se démarquer de son voisin du Sud. Il a, au contraire, obéi en tout point aux politiques imposées par l’Administration Obama sur le plan international. La visite que le Premier ministre a effectuée en Ukraine a copié fidèlement la politique suivie par les États-Unis et l’UE vis-à-vis de ce pays et face à la Russie allant de louanges pour le premier et de condamnations pour le second.

Nous le savons très bien. Les Canadiens et les Canadiennes ne veulent pas la guerre et surtout ils ne la veulent pas au Canada. Alors pourquoi s’acharner à la préparer, de concert avec les autres membres de l’OTAN, pour la livrer ailleurs dans le monde en détruisant des établissements humains et en provoquant la mort de centaines de milliers de personnes et le déplacement de millions d’autres qui cherchent désespérément sur cette terre un havre de paix? Et, de plus, pourquoi fabriquer des armements conçus pour détruire et tuer?

Selon Projet Ploughshares, un total de 29 conflits a affecté 26 pays en 2015 dont 12 dans le continent africain. La presque totalité de ces conflits armés ont été fomentés par l’US-OTAN directement ou par procuration et auxquels le Canada a apporté sa contribution. Il ne faut pas l’oublier. Le Canada a été très actif au sein de l’Alliance en ayant développé, depuis le début du siècle, une attitude de plus en plus agressive et en s’appuyant sur un budget de la Défense sans cesse en croissance (tableau 1).

 

Tableau 1. Quelques éléments de la participation du Canada aux guerres préparées ou livrées par l’OTAN (1991-2016)

Source : Collectif Échec à la Guerre, 2009 et https://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_militaire_du_Canada#Intervention_en_Libye_en_2011.

 

Des véhicules blindés pour l’Arabie Saoudite

En 2014, le gouvernement canadien a conclu un contrat de vente à l’Arabie Saoudite de véhicules blindés légers pour une somme évaluée à 13 milliards de dollars, des armements qui sont fabriqués par la filiale canadienne du groupe américain General Dynamics. Une fois installé au pouvoir le gouvernement libéral s’est porté volontaire dans le conflit irakien en 2015.

Une contribution remarquable au processus de militarisation de l’Europe de l’Est

Quatre bataillons seront déployés dans les pays baltes et en Pologne dont l’un, avec 1000 militaires, sera fourni par le Canada et opérera en Lettonie à compter de 2017.

Conclusion

Les citoyens se retrouvent devant des faits accomplis. Aucun débat public concernant la participation du pays aux préparatifs de la guerre et à son implication dans la production de tensions vives avec la Russie ou dans la profération de diatribes répétées ad nauseam. Un ennemi a été forgé dans les esprits des Occidentaux. Il constitue « un danger pour la paix et la démocratie » en Occident et son bras armé  est prêt à agir en Europe de l’Est et dans le Pacifique. Nous ne sommes pas dupes. Ce que recherche l’Occident ce n’est pas la paix et la sauvegarde de la démocratie, mais bel et bien des théâtres de guerre générateurs de plus d’armements et donc de plus d’activités dans les usines des principaux pays producteurs et exportateurs que sont, notamment, les États-Unis, la Russie, le Royaume Uni, l’Italie et la France sans oublier le Canada.

Jules Dufour 

 

Références

CANADA. 2005. Fierté et influence : notre rôle dans le monde. Défense. Ottawa, ministère de la Défense nationale. 36 pages.

CHOSSUDOVSKY, Michel. 2012. Towards a World War III Scenario. The Dangers of Nuclear War. Global Research. 102 pages.

CHOSSUDOVSKY, Michel. 2015. The Globalization of War. America’s « Long War » against Humanity. Montréal, Global Research. 213 pages.

COLLECTIF ÉCHEC À LA GUERRE.2006. Le Canada dans la guerre d’occupation en Afghanistan. Montréal, Canada. Octobre 2006. 44 pages,

COLLECTIF ÉCHEC À LA GUERRE. 2009. Le Canada accroît son engagement militaire. La militarisation de la politique étrangère du Canada : qui dicte l’agenda? Montréal, Canada. Décembre 2009. 3 pages.

DUFOUR, Jules. 2016. Canada. Dix années de gouvernance conservatrice rétrograde et destructrice des valeurs canadiennes (2006-2015). Mondialisation.ca. Le 25 janvier 2016, En ligne : http://www.mondialisation.ca/canada-dix-annees-de-gouvernance-conservatrice-retrograde-et-destructrice-des-valeurs-canadiennes-2006-2015/5503571

DUFOUR, Jules. 2016. Canada : Des jeeps blindés et armés pour l’Arabie Saoudite. Quand l’aveuglement volontaire ne tue pas...Mondialisation.ca. Le 13 janvier 2016, En ligne : http://www.mondialisation.ca/accueil-des-refugies-syriens-au-canada-redorer-limage-du-canada-tout-en-poursuivant-la-militarisation-dans-la-perspective-des-guerres-otan/5493372

DUFOUR, Jules. 2016. La militarisation de l’Europe de l’Est se poursuit allègrement en 2016 avec le leadership renouvelé du Canada. Mondialisation.ca. Le 8 juillet 2016. En ligne : http://www.mondialisation.ca/la-militarisation-de-leurope-de-lest-se-poursuit-allegrement-en-2016-avec-le-leadership-renouvele-du-canada/5534763

LA PRESSE CANADIENNE. Le Canada mobilise huit CF-18 malgré le manque d’appareils. Le 18 juillet 2016. En ligne : http://www.lapresse.ca/actualites/politique/politique-canadienne/201607/18/01-5002232-le-canada-mobilise-huit-cf-18-malgre-le-manque-dappareils.php

PARTI DU TRAVAIL DE BELGIQUE. 2002. Qui veut la paix doit détruire l’impérialisme. 5 pages.

PROJECT PLOUGSHARES. ACR 2016 Summary (covering the period January 1, 2015 to December 31, 2015). En ligne : http://ploughshares.ca/programs/armed-conflict/acr-2012-summary/

 



Articles Par : Prof. Jules Dufour

A propos :

Jules Dufour, Ph.D., C.Q., géographe et professeur émérite. Chercheur-associé au Centre de recherche sur la Mondialisation, Montréal, Québec, Canada.

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]esearch.ca

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]