Print

Le char T-90MS, antidote contre les missiles TOW de Daesh
Par Valentin Vasilescu
Mondialisation.ca, 02 décembre 2015
reseauinternational.net
Url de l'article:
https://www.mondialisation.ca/le-char-t-90ms-antidote-contre-les-missiles-tow-de-daesh/5492983

Le soutien de l’Aviation russe a permis à l’armée syrienne de lancer des actions offensives dans plusieurs zones d’opérations en Syrie. Mais à chaque fois, les brèches créées dans les dispositifs des rebelles islamistes n’ont pu être approfondies, car les blindés syriens tombaient dans des embuscades tendues par les rebelles islamistes qui utilisent des systèmes antichars américains de type BGM-71E -3B TOW et des lanceurs antichars M79 produits par la Croatie, sous licence française [1].

 

 

TOW, une roquette à charge cumulée, a une pénétration dans un blindage qui peut aller jusqu’à 900 mm, conduisant à la mise hors de combat des chars syriens T-55 et T-72, à des distances allant jusqu’à 4.200 m. L’avantage de ces systèmes antichar est qu’ils sont conçus avec des modules (trépied, tube de lancement, appareil de visée et missiles) et peuvent être transportés par une équipe de deux combattants dans des sacs à dos. Leur mise en place dure environ une minute, et, après le lancement de 3-4 missiles, ils sont immédiatement démontés pour être placés dans un autre emplacement. La durée totale d’une intervention avec les missiles TOW prend moins de cinq minutes, temps insuffisant pour être repéré à partir de l’air et être frappé par l’aviation russe. C’est pourquoi les missiles TOW sont utilisés par les rebelles pour un large éventail de cibles, y compris la destruction au sol de l’hélicoptère Mi-8 qui était en mission de sauvetage lors de l’attaque du Su-24 russe par l’aviation turque.

 

 

Selon les estimations de l’armée syrienne, environ 6000 systèmes TOW et 3000 systèmes M79 ont été introduits en Syrie via la Turquie, en vertu d’un programme d’armement des groupes rebelles ASL dirigé par la CIA et l’Arabie Saoudite, avec le soutien de la Turquie. Cependant, 23 autres groupes islamistes en Syrie ont pris possession de ces armes, la plupart d’entre elles finissant entre les mains des groupes de l’EI et d’Al-Qaïda (le front Al-Nusra, et Al-Ahrar Al Sham).

 

 

La 4ème division mécanisée de l’armée syrienne est engagée dans la province d’Alep contre le groupe local de l’EI qui totalise 5.000 terroristes. L’Agence de presse iranienne Fars News a présenté des photos des premiers T-90 MS Tagil, arrivés à Alep à la 4ème Division syrienne. C’est la version la plus avancée des T-90, qui a commencé à être produite en 2012 et est insensible aux missiles TOW.

CU9iUZoU4AA-3nn

L’armée syrienne a l’intention d’employer les chars T-90 MS pour le nettoyage des villes de Dayr Hafir et Rasm Al Abd, et envisage d’atteindre le lac Assad en avançant vers le nord sur les rives de l’Euphrate pour atteindre la frontière avec la Turquie. Une fois cette manœuvre réussie, le groupe de l’EI qui dispose des champs pétrolifères du sud de Raqqa (environ 2.500 terroristes) sera isolé de l’autre groupe de l’EI opérant dans la région d’Alep. L’EI n’aura plus de voie d’accès aux points de passage frontaliers de Jerablus et Ain Al arabes entre la Syrie et la Turquie. Elle pourra ainsi mettre fin à la contrebande de camions citernes d’essence en Turquie, à partir de laquelle l’EI a obtenu plus de 2 milliards de dollars durant ces deux dernières années.

karte-vom-22-10-15-deutsch

L’avantage du T-90 MS Tagil, c’est qu’il bénéficie de protection composée de quatre types de blindage qui empêche sa destruction par des missiles TOW. La première est au niveau du châssis, et composée de plaques d’acier laminé. La deuxième (Kontakt-5) est formée par un paquet de type ERA (blindage réactif explosif), collé sur l’enveloppe du blindé lui-même. Les roquettes antichars explosent sur les briques Kontakt-5, consommant l’énergie cinétique avant de prendre contact avec le blindage lui-même, qu’elles ne peuvent perforer, ayant perdu de leur efficacité. Le troisième type de protection a pour rôle d’aveugler le missile antichar, à l’aide de deux systèmes de lancement automatique de grenades avec des suspensions aérosols. Le quatrième système de protection (Arena 3), est de type actif, basé sur un radar qui détecte, intercepte et fait exploser le projectile antichar à une distance de 2-3m du char.

 

 

Dès qu’un missile TOW est lancé, il révèle l’emplacement de l’origine de tir sur le terrain. C’est pourquoi le T-90 MS Tagil est équipé d’un contrôle de tir utilisant un affichage avec un viseur thermique Thales, un télémètre laser, son propre canal de guidage de missile et un équipement automatique de chargement de projectiles qui permet d’ouvrir immédiatement le feu et de frapper avec précision le point de lancement du TOW avant qu’il ne soit démantelé. Le canon 2A46M 5, cal. 125 mm dont est équipé le T-90 MS Tagil, peut lancer une gamme variée de projectiles et de missiles antichars.

 

 

Valentin Vasilescu

Traduction du roumain: Avic – Réseau International

Avis de non-responsabilité: Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.