Le combat pour l’annulation de la dette illégitime se poursuit

Voici 4 ans, le 28 mai 2010, Denise Comanne, tu décédais suite à un accident cardiaque survenu à Bruxelles alors que tu revenais en tramway d’une conférence de solidarité avec le peuple congolais. 4 ans plus tard, le 27 mai 2014, Denise j’ai bien pensé à toi avant de donner uneconférence à Marseille au cours de laquelle j’ai présenté mon livre « Procès d’un homme exemplaire » qui porte largement sur les relations entre le Congo, la Belgique, la Banque mondiale, le FMI et la dette.

À cette conférence assistaient 60 à 70 personnes. Je présentais le livre dans les locaux de l’éditeur Al Dante. Mariam Sankara, la veuve de Thomas Sankara (1949-1987), m’accompagnait et a présenté l’œuvre accomplie par son compagnon lorsqu’il présidait le Burkina Faso dans les années 1980. Thomas Sankara, c’est bien connu, avait fait du thème du refus du remboursement de la dette illégitime un de ses combats centraux. Denise, tu étais donc bien présente dans mon esprit lors de cette soirée du 27 mai 2014, d’autant que 5 ans plus tôt, toi et moi nous nous étions rendus à Montpellier pour une conférence très réussie dédiée à Thomas Sankara (plus de 200 personnes étaient présentes, voir ton compte-rendu de l’époque.

Nous y avions fait la connaissance de Mariam Sankara et nous avions été impressionnés par son courage et sa ténacité. Je me rends compte que le titre de ma conférence du 27 mai 2014 « La dette outil de domination » tel que l’avait libellé l’organisateur de la soirée était identique au titre de l’article que tu avais écrit en 2009 pour rendre compte de la conférence réalisée à Montpellier. Denise, je m’adresse à toi mais je sais que tu ne peux pas m’entendre. Tu nous a quittés mais tu es présente dans la mémoire de beaucoup d’activistes, de beaucoup de camarades en Afrique, en Europe, en Amérique latine et ailleurs dans le monde, toutes celles et ceux qui t’ont connue et ont pu mesurer la force que tu mettais dans le combat pour l’émancipation de chacune et de chacun.

La conférence du 27 mai 2014 était une réussite comme l’indique la richesse des interventions et des discussions qui ont suivi les introductions données par Mariam Sankara et par moi. Le combat mené par Thomas Sankara, et une multitude d’Africaines et d’Africains pour mettre fin à toutes les formes d’oppression et faire prévaloir la justice, se poursuit aujourd’hui. Plusieurs intervenants africains au cours de la soirée ont insisté sur l’actualité des idées et des actions de Thomas Sankara et sur la nécessité de se libérer du système imposé par le Capital et les institutions à son service. On a abordé la question des dettes illégitimes, odieuses, insoutenables et/ou illégales tant dans les pays dits du Tiers monde que, plus près de nous, en Grèce, en France, en Espagne ou en Belgique. On a également envisagé les pistes de solution et les exemples de victoires partielles contre le système dette, à commencer par le succès du non remboursement de la dette par l’Équateur en 2008-2009.

Eric Toussaint

JPEG - 39.2 ko
Éric Toussaint
JPEG - 40.8 ko
Mariam Sankara
PNG - 485.6 ko
Denise Comanne, Genève, 2003 lors du contre G8
  Irenée Domboue Gabriel Biba-N'Kouka 


Articles Par : Eric Toussaint

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]