Le Donbass est bombardé selon les méthodes yougoslaves de l’Otan

Région :

Kiev est passé à la tactique de destruction de sites stratégiques dans le sud-est de l’Ukraine.

La semaine dernière, des drones ont fait exploser des entrepôts de carburant à la base pétrolière du district de Kirov de Donetsk. Bilan des dégâts: 1.300 tonnes de carburant, un train capable d’alimenter en carburant pendant un mois les sites de la République populaire autoproclamée de Donetsk (RPD), et ses troupes. Les experts pensent que Kiev commence à recourir à des méthodes militaires hybrides utilisées par les États-Unis et l’Otan en 1999 contre la Yougoslavie.

La disposition des forces armées ukrainiennes « sur ordre du chef des armées à prendre Donetsk et Lougansk » a été annoncée la semaine dernière par le secrétaire du Conseil de sécurité nationale et de défense Oleksiï Danilov.

Alors que le président ukrainien Volodymyr Zelensky a admis la possibilité d’une guerre de grande ampleur contre la Russie. Sachant que la vice-première ministre ukrainienne Olga Stefanichina a déclaré que l’Ukraine vivait déjà dans les conditions d’une « troisième guerre mondiale ». Kiev a commencé cet attisement de la rhétorique militariste au moment où la Russie et la Biélorussie ont lancé les manœuvres stratégiques conjointes Zapad 2021. Le ministre ukrainien des Affaires étrangères Dmytro Kouleba estime que ces manœuvres sont dangereuses pour Kiev, bien que le commandant d’état-major des forces armées ukrainiennes, le général Serhiy Nayev, ait déclaré que « les exercices conjoints de la Russie et de la Biélorussie ne représentaient pas une menace directe ».

Par ailleurs, les activités militaires intenses dirigées contre le potentiel économique de la RPD ont été précisément lancées cette semaine par l’armée ukrainienne. Le dirigeant de République populaire autoproclamée de Donetsk, Denis Pouchiline a déclaré: « L’Ukraine continue d’ignorer le processus de paix. De plus, les provocations militaires permanentes se sont intensifiées le long de la ligne de contact. » Les médias du Donbass écrivent que dans la nuit du 9 au 10 décembre a été attaquée la sous-station de Dolomit à Gorlovka, où le générateur a été mis hors service. Le 8 septembre, des bombardements de Donetsk ont privé d’électricité la mine de Zassiadko, alors que 85 mineurs étaient à l’intérieur. Le feu d’artillerie de l’armée ukrainienne la semaine dernière a partiellement coupé le courant dans la mine de Tcheliouskintsev, alors que 15 rues ont été privées d’électricité dans le village de Staromikhaïlovka à Donetsk.

Le général russe Iouri Netkatchev (considéré dans la communauté d’experts comme l’un des meilleurs spécialistes des points chauds de l’ex-URSS) a déclaré que « la tactique des activités militaires des unités de l’armée ukrainienne est basée sur l’expérience d’utilisation des armes de précision contre le potentiel industriel de la Yougoslavie et de son armée par les forces de l’Otan, quand elles se préparaient à occuper le Kosovo. Toutefois, Belgrade a été bombardée par des missiles de précision, alors qu’aujourd’hui Kiev utilise dans la confrontation dans le Donbass des drones moins chers, mais tout aussi efficaces. »

D’après le général, avec le soutien des spécialistes militaires de Turquie et d’autres pays de l’Otan l’armée ukrainienne apprend à maîtriser des méthodes de guerre modernes. « Dans la région de Rovno a été organisé un concours pour la meilleure section blindée de l’armée ukrainienne. Les pilotes de char tiraient à partir de positions fermées à une distance de plus de 7 km. C’est une très grande distance jusqu’à l’objectif. Les tirs étaient guidés sur le terrain d’entraînement de Rovno par des drones qui transmettaient des informations aux chefs de char. C’est un exercice très difficile. Et son accomplissement par des unités ukrainiennes témoigne d’un progrès technique dans l’armée ukrainienne », indique l’expert.

Le général Netkatchev n’est pas persuadé que les autorités de Kiev lanceront une vaste offensive contre le Donbass à court terme. « Mais elles s’y préparent activement et procèdent à une destruction progressive de son potentiel économique, c’est un fait », estime l’expert. Une nouvelle étape de cette préparation, d’après lui, commencera en Ukraine dans deux semaines, presque immédiatement après les exercices Zapad 2021.

Du 22 au 30 septembre, sur les terrains d’entraînement ukrainiens et en mer d’Azov et Noire se dérouleront des manœuvres de commandement stratégiques Joint Efforts 2021. Outre les unités ukrainiennes y participeront des contingents de 15 pays de l’Otan et partenaires de l’Alliance. Avec la participation d’hélicoptères de l’armée roumaine et slovaque, d’avions canadiens, de véhicules blindés slovaques et de navires roumains, d’environ 85 chars, 50 canons d’artillerie lourds, 30 appareils, dont des drones d’attaque. « Les approches contemporaines d’utilisation des troupes des pays de l’Otan et l’expérience des conflits armés de ces dernières années, y compris la guerre du Donbass, sont prises en compte dans la préparation des manœuvres », indique l’expert.

Vladimir Moukhine, commentateur militaire



Articles Par : Vladimir Moukhine

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]