Print

Le Liban après Hariri… révolutions de couleur en Bolivie
Par Mondialisation.ca
Mondialisation.ca, 03 novembre 2019

Url de l'article:
https://www.mondialisation.ca/le-liban-apres-hariri-revolutions-de-couleur-en-bolivie/5638515

Sélection d’articles :

Liban: Quoi d’autres après la démission de Saad Hariri?

Par Ghaleb Kandil, 31 octobre 2019

Les discussions des salons et des forums politiques invitent soit à négocier de nouveau avec le Premier ministre Saad Hariri, lequel a présenté sa démission, soit à rechercher une autre personne capable de diriger un nouveau gouvernement, suite à ce premier pas célébré en tant que fruit de la « révolution » populaire sur les places bondées de monde.

 

Comment les États-Unis tentent de retourner la Turquie contre la Russie en Syrie

Par Salman Rafi Sheikh, 31 octobre 2019

Alors que la conversation téléphonique de Trump avec Erdogan a ouvert la voie à une sortie étasunienne de la Syrie (nord) et aux incursions ultérieures de la Turquie en Syrie contre les milices kurdes, les retombées mêmes de l’opération turque en Syrie ont conduit à des événements qui semblent être au centre des efforts déployés par les États-Unis pour « apaiser » la Turquie de manière à non seulement réparer les politiques US antérieures, mais aussi à placer délibérément les relations entre la Turquie et la Russie dans une position difficile afin de créer un conflit d’intérêts entre les deux nations en Syrie…

 

L’Amérique du Sud, une fois de plus, mène la lutte contre le néolibéralisme

Par Pepe Escobar, 31 octobre 2019

L’élection présidentielle en Argentine a opposé le peuple au néolibéralisme et le peuple a gagné. Ce qui se passera ensuite aura un impact énorme dans toute l’Amérique Latine et servira de modèle pour les diverses luttes du Sud Global. L’élection présidentielle en Argentine change la donne et n’est rien de moins qu’une leçon graphique pour tout le Sud Global. Pour résumer, elle a opposé le peuple au néolibéralisme. Le peuple a gagné… 

 

65ème anniversaire du déclenchement de la guerre de libération en Algérie: La lutte continue

Par Chems Eddine Chitour, 31 octobre 2019

La lutte du peuple algérien s’insère dans l’histoire de la résistance plus large du Grand Maghreb. C’est  l’épopée de ce peuple depuis trois mille ans jusqu’à la colonisation française. Tout au long de cette «nuit coloniale» selon Ferhat Abbas, l’Algérie a connu aussi une tentative d’éradication de son identité. Après plusieurs révoltes durant près d’un siècle, les Algériens tentèrent aussi la lutte politique, mais c’est la Révolution de Novembre qui a permis l’indépendance et montré que les peuples sont nés pour être libres.

 

Reconstruire la Syrie – sans le pétrole syrien

Par Pepe Escobar, 01 novembre 2019

Ce qui s’est passé à Genève ce mercredi, au sujet de ramener enfin la paix en Syrie, ne pourrait être plus significatif : la première session du Comité Constitutionnel Syrien. Le Comité Constitutionnel Syrien est né d’une résolution adoptée en janvier 2018 à Sotchi, en Russie, par un organe appelé le Congrès du Dialogue National Syrien. Ce comité de 150 membres se compose de 50 membres de l’opposition syrienne, 50 représentants du gouvernement à Damas et 50 représentants de la société civile. Chaque groupe a nommé 15 experts pour les réunions à Genève, tenues à huis clos.

 

L’ébullition de la Bolivie avec l’agitation de la révolution de couleur

Par Andrew Korybko, 03 novembre 2019

La réélection du président bolivien de longue date Evo Morales au premier tour de scrutin, au début du mois, a été exploitée par ses ennemis internes et externes comme l’élément déclencheur d’incitation à des troubles pré-planifiés de révolution de couleur dans cet État socialiste riche en lithium. La Bolivie est en pleine ébullition avec des troubles de Révolution de Couleur après la réélection du président de longue date Evo Morales au premier tour de scrutin, au début du mois.

 

Irak : Le peuple réclame un changement radical de régime

Par Gilles Munier, 03 novembre 2019

Le bilan des victimes de la répression du régime à Bagdad et dans les provinces majoritairement chiites – y compris dans les villes saintes de Nadjaf et de Kerbala – s’alourdit. Plusieurs centaines de manifestants ont été tuées. Les blessés se comptent par milliers. Pour se protéger des snipers, les Irakiens occupent le toit des immeubles. Les tirs à balles réelles ne suffisant pas à terroriser les protestataires, les forces de sécurité utilisent à Bagdad – selon Amnesty  International – des grenades lacrymogènes dites « brise crâne » (inconnues auparavant, fabriquées en Serbie et en Bulgarie).

 

Pour consulter tous les articles récents cliquez ICI

Soutenez le Centre de recherche sur la Mondialisation :

Devenez membre de Mondialisation.ca

 

Avis de non-responsabilité: Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.