Le lobbying des mercenaires ou la privatisation de la guerre

Région :

Rassemblés au sein d’une organisation professionnelle, les principales sociétés de mercenaire (on les nomme pudiquement des « groupes militaires privés ») américains et britanniques multiplient actuellement les initiatives pour défendre « leurs intérêts ».

Ils ont ainsi créé récemment une structure de lobbying aux Etats-Unis. Nomméé l’International Peace Operations Association (IPOA), elle est présentée – sans rire – comme l’organisation professionnelle de « l’industrie de la paix et de la stabilité » .

Les britanniques Armorgroup, Hart, Olive et Erinys en sont membres, de même que les américains Blackwater, MPRI et Triple Canopy et même le français Earthwind Holding Corporation (EHC) enregistré au Delaware et dirigé par Bruno Trinquier.

Le mois dernier, l’IPOA a signé avec le cabinet républicain Alexander Strategy Group pour gérer ses relations publiques à Washington. Au sein d’Alexander Strategy, le principal lobbyiste de l’IPOA est Paul Behrends, un ex-Marine qui a longtemps été le conseiller pour les affaires étrangères de la représentante républicaine de Californie, Dana Rohrabacher.

A travers l’IPOA, les sociétés de mercenaire ont récemment multiplié les initiatives pour influencer le Congrès et l’administration américaine. Le groupe a ainsi participé à l’élaboration d’une proposition de loi, le Transportation and Accountability in Security Contracting Act, introduite au Congrès au printemps dernier par le représentant démocrate David Price (Caroline du Nord) et qui oblige les sociétés de mercenaires à détailler le nombre de salariés qu’ils emploient pour mener à bien leurs contrats gouvernementaux, ainsi que les salaires et les assurances dont ces derniers bénéfi cient. Une partie de ces obligations a été incorporée dans la Defense Authorization Bill for 2005.

L’IPOA a également soutenu la mise en place, au sein du département d’Etat, de l’Office of Reconstruction and Stabilization, dirigé par l’ancien ambassadeur américain à Kiev, Carlos Pascual, et chargé depuis la semaine dernière de la reconstruction de l’Irak, une tâche assurée depuis 2003 par le Pentagone.



Articles Par : Global Research

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]