« Le musée va prendre feu! » a déclaré le secrétaire Wagner Victer en 2004

Hier nous avons publié un article sur l’incendie du Musée national de Rio de Janeiro (Brésil) réduisant en cendre des trésors du patrimoine national, scientifique et historique. L’édifice en lui-même représentait un symbole architectural à la fois de la période coloniale portugaise et celle de l’indépendance.

Un article brésilien datant de 2004 soulignait déjà l’urgence de protéger le Musée contre un éventuel incendie et le manque d’entretien à cause de compression budgétaire dans le domaine relatif à la culture. Nous résumons ici les grandes lignes de cet article qui s’intitule : « Museu Nacional do Rio pode sofrer incêndio, diz secretário« (Le Musée national de Rio pourrait être victime d’un incendie), le 3 novembre 2004.

L’alarme avait été lancé par le secrétaire d’État à l’Énergie à l’Industrie pétrolière de l’époque, Wagner Victer (durant le premier mandat du gouvernement Lula). Il avait noté plusieurs irrégularités lors d’une visite au musée. Le secrétaire a été impressionné par les installations électriques qui, selon lui, étaient dans un état déplorable. « Le musée va prendre feu« , a déclaré le secrétaire. Les salles d’exposition étaient de toute évidence mal conservées. Le secrétaire a qualifié la situation comme un laisser-aller total et il était irresponsable que les autorités laissent le patrimoine historique se détériorer.

Wagner Victer devait soulever le problème devant le Conseil d’Etat de la culture pour que des mesures urgentes soient prises.

Le secrétaire préconisait alors un effort concerté du gouvernement fédéral et l’urgence de libérer des fonds importants pour la préservation du musée.

Le directeur du musée, Sérgio Alex Azevedo déclarait aussi que « la crise avait duré 40 ans et s’était aggravée au cours des deux dernières décennies en raison du manque d’entretien et du retard dans la libération des fonds. »

En 2003, on avait déjà constaté l’urgence d’implanter un équipement de protection et de lutte contre l’incendie.

Les ministères de l’Éducation, de la Culture et de la Science et de la Technologie, avaient promis un budget de 40 millions de R $ pour la rénovation du bâtiment. (Une somme probablement dérisoire pour la restauration et la préservation du Musée).

Depuis la parution de cet alerte du secrétaire brésilien en 2004 rien ne semble avoir été fait pour empêcher cet incendie destructeur.

Les pyromanes de l’économie nationale dictée par les créanciers internationaux ont fait la sourde oreille encore une fois, la culture et l’histoire sont exclues des priorités de l’État. Devant cette tragédie de l’histoire brésilienne, ils versent maintenant des larmes de crocodile.

Micheline Ladouceur



Articles Par : Micheline Ladouceur

A propos :

Ph.D. en géographie. Spécialiste des questions latino-américaines et brésiliennes. Directrice associée du Centre de recherche sur la Mondialisation, Rédactrice de Mondialisation.ca et des pages en portugais et en italien.

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]