Le « Narcissisme collectif » et la « Triade noire »: Ceux qui protestent contre le discours « officiel » de Covid-19 sont catégorisés comme des « psychopathes ».

Est-ce une chasse aux sorcières ? La légitimité de Wall Street, du Forum économique mondial (WEF), des Big Pharma et des fondations milliardaires qui ont ordonné la fermeture de l'économie mondiale le 11 mars 2020 doit être fortement remise en question.

Un processus diabolique est en cours.  Cela consiste à « identifier » tous ceux qui s’opposent à la gestion par les gouvernements de la pandémie de coronavirus. Selon des études psychologiques en cours, ces opposants sont classés dans la catégorie des psychopathes antisociaux.

L’objectif tacite est d’empêcher l’émergence d’un mouvement de protestation organisé relatif à l' »ingénierie sociale » et s’opposant à la décision des gouvernements de plus de 150 États membres des Nations unies de fermer les économies nationales, décision  politique ainsi prise à l’échelle mondiale.

Des « études » psychologiques sont actuellement réalisées par des spécialistes dans plusieurs pays. Ces « experts » utilisent la méthode d’échantillonnage [sondages].

Acceptez le « grand mensonge » et vous êtes étiqueté comme une « bonne personne » avec de « l’empathie » qui comprend bien les sentiments des autres.

Protestez contre la vérité officielle (le « grand mensonge »), critiquez les directives gouvernementales, exprimez des réserves concernant la fermeture de l’économie mondiale, la distanciation sociale et le port du couvre-visage [ou masque] et vous serez étiqueté (selon « l’opinion scientifique ») comme un « psychopathe insensible et sournois ».

Psychologie : Études empiriques

Des psychologues ont présenté un « rapport empirique » qualifiant les personnes qui refusent de porter le couvre-visage ou ne veulent pas respecter la distance sociale comme des gens ayant des « troubles de la personnalité antisociale ».

Ceux qui « n’adhèrent pas aux mesures visant à prévenir la propagation du virus COVID-19″ sont qualifiés d' »antisociaux ».

Les résultats de l’étude brésilienne portant sur un « échantillon » de 1578 adultes ont été publiés dans la revue Personality and Individual Differences. sous le titre « Au temps de la pandémie de la COVID-19 : Les traits antisociaux sont-ils importants ? »

« Empathie » contre « Traits antisociaux »

La « méthodologie » statistique de cette étude est simple. Elle est destinée à servir de modèle.

Elle consiste à classer un échantillon dit d’adultes de toutes les grandes régions du Brésil en deux groupes distincts. Elle examine :

« …les relations entre les traits antisociaux et la conformité aux mesures de confinement COVID-19. L’échantillon était composé de 1578 adultes brésiliens âgés de 18 à 73 ans … et d’un questionnaire sur le respect des mesures de confinement.

Les analyses des profils latents ont indiqué une solution à deux profils : le profil des caractéristiques antisociales qui présentait des scores plus élevés en matière d’insensibilité, de tromperie, d’hostilité, d’impulsivité, d’irresponsabilité, de manipulation et de prise de risque, ainsi que des scores plus faibles en matière de résonance affective ;

et le profil du modèle d’empathie, qui présente des scores plus élevés en résonance affective …

Les groupes antisociaux et d’empathie ont montré des différences significatives. … Nos conclusions ont indiqué que les traits antisociaux, en particulier les niveaux inférieurs d’empathie et les niveaux supérieurs d’insensibilité, de tromperie et de prise de risque, sont directement associés à une moindre conformité aux mesures de confinement. Ces traits expliquent, au moins partiellement, la raison pour laquelle les gens continuent à ne pas respecter les mesures de confinement, même si le nombre de cas et de décès augmente. (c’est nous qui soulignons)

La méthodologie de recherche est construite autour de 3 questions principales :

« Pensez-vous qu’il soit nécessaire d’éviter autant que possible d’approcher les gens jusqu’à ce que la situation du coronavirus soit maîtrisée ? (distanciation sociale),

« Pensez-vous qu’il soit nécessaire de vous laver les mains et/ou d’utiliser un gel à l’alcool autant de fois par jour jusqu’à ce que la situation du coronavirus soit maîtrisée ? » (hygiène),

« Pensez-vous qu’il soit nécessaire d’utiliser un couvre-visage (qui protège le nez et la bouche) au Brésil ? (masque).

Oui/Non Catégorisation

  • Si vous répondez oui à ces trois questions : vous êtes classé comme ayant de l' »empathie » (c’est-à-dire la capacité à comprendre et à partager les sentiments des autres).
  • Si vous répondez non aux trois questions : vous êtes classé (selon l’étude) comme ayant « des niveaux plus élevés d’insensibilité, de tromperie, d’hostilité, d’impulsivité, d’irresponsabilité, de manipulation et de prise de risque » (comme cité ci-dessus).

Tout cela semble très scientifique. L’objectif caché de ces études psychologiques est de donner aux gouvernements le mandat d’intimider et de faire respecter la loi, tout en dénigrant les présumés psychopathes qui refusent de se conformer au discours officiel, qui est en réalité un mensonge éhonté.
.
« La « triade noire » et le « narcissisme collectif
.
Selon Eric W. Dolan (PsyPost), l’étude ci-dessus consistait à identifier « une catégorie [mesure] des traits de personnalité mal adaptés…« . Dolan fait également référence à une étude connexe portant sur : « la « triade noire » du narcissisme, de la psychopathie et du machiavélisme associée à l’ignorance des mesures préventives de COVID-19″. L’étude menée en Pologne est intitulée :
.
   « Comportements adaptatifs et inadaptés pendant la pandémie COVID-19″ : Les rôles des traits de la triade noire, du   narcissisme collectif et des croyances en matière de santé ».

L’étude fait référence à la pratique du « narcissisme collectif« , à savoir une croyance et une pratique communes d’un soi-disant « In-Group » (alias mouvement de protestation, collectif de médecins dissidents, de scientifiques) dirigé contre la « vérité » officielle du virus corona (alias le Grand Mensonge). Le narcissisme collectif est ancré dans ce que les psychologues appellent la « triade noire ».

L’étude est basée sur « un échantillon national représentatif de la Pologne (N = 755) ». Elle examine :

 » les relations entre les traits de la triade noire (c’est-à-dire la psychopathie, le machiavélisme et le narcissisme) et le narcissisme collectif (c’est-à-dire agentique et communal). Les participants caractérisés par les traits de la Triade noire se sont moins engagés dans la prévention … Les résultats montrent l’utilité des croyances en matière de santé pour prédire les comportements pendant la pandémie, expliquant (au moins en partie) les comportements problématiques associés aux personnalités sombres (c’est-à-dire la Triade noire, le narcissisme collectif). …

Les traits, tels que la triade noire (narcissisme, machiavélisme, psychopathie) et le narcissisme collectif … peuvent avoir des implications sur la façon dont on fait face au virus … Par exemple, les personnes caractérisées par les traits de la triade noire peuvent être moins susceptibles de suivre les restrictions imposées par le gouvernement en ce qui concerne la COVID-19

Le terme « authentique » cité ci-dessus fait référence à la « réalisation d’un objectif ».

Et voici la méthodologie

Nous avons mesuré les traits de la Triade noire (vague 2) … [également en référence à] l’échelle de la Douzaine sale de la Triade noire (Jonason & Webster, 2010). L’échelle comprend quatre items évaluant les différences individuelles en matière de psychopathie (par exemple, « je tends à manquer de remords »), de narcissisme (par exemple, « je tends à rechercher le prestige ou le statut ») et de machiavélisme (par exemple, « je tends à manipuler les autres pour obtenir ce que je veux »). Les participants ont exprimé leur accord avec chaque point (1 = tout à fait en désaccord, 5 = tout à fait d’accord). Nous avons fait la moyenne des réponses pour créer des indices correspondant à chaque trait.

Cela semble scientifique. Quelles sont les conclusions ?

Nous avons fait progresser la portée du modèle en illustrant la pertinence des traits de personnalité sombres dans la prédiction des comportements adaptatifs et inadaptés en réponse à la pandémie par des traits de personnalité axés sur la personne (c’est-à-dire les traits de la triade noire) et sur le groupe (c’est-à-dire le narcissisme collectif)« . Pour lire le rapport complet, cliquez ici (c’est nous qui soulignons)

La définition psychologique des Traits de la triade noire comprend les traits de personnalité combinés du narcissisme, du machiavélisme et de la psychopathie. « Ils sont appelés « sombres » en raison de leurs qualités malveillantes. »

La Triade Sombre Douzaine Sale (DTDD) consiste en un « inventaire de la personnalité » plus large qui évalue et mesure les trois composantes de la personnalité de la Triade Sombre. (voir image de droite)

En substance, ce que ce « rapport scientifique » confirme, c’est que les personnes qui remettent en question le récit officiel du virus COVID-19 ont des « troubles de la personnalité malveillante ». Elles souffriraient de la « sale douzaine » de « Traits de la triade noire » (DTDD) [Dirty Dozen “Dark Triad Traits” (DTDD)].

Lorsqu’ils agissent de manière contiguë au sein d’un ingroup (ou endogroupe) ou d’un mouvement de protestation (par exemple, le rassemblement de masse d’août à Berlin), ils sont étiquetés comme appliquant le « narcissisme collectif ».

Le cadre de l’étude ci-dessus est également envisagé pour d’autres pays en partenariat (avec le groupe de Varsovie).

Une autre étude connexe est intitulée : « Qui respecte les restrictions visant à réduire la propagation de la COVID-19 ? Personnalité et perceptions de la situation COVID-19« .

Des mots forts. « Examiné par les pairs » ?

La psychologie est utilisée de manière pernicieuse pour donner une légitimité à un Etat policier ayant pour mandat de « poursuivre » ceux qui seraient atteints de « troubles de la personnalité malveillante » de la Triade noire.

C’est une doctrine inquisitoriale, qui pourrait éventuellement évoluer vers une chasse aux sorcières numérique, bien plus sophistiquée que « l’Inquisition espagnole ».

« Contrairement à l’Inquisition espagnole, le système inquisitorial contemporain a des capacités presque illimitées d’espionnage et de catégorisation des individus.

Les gens sont marqués et étiquetés, leurs courriels, téléphones et fax sont surveillés, des données personnelles détaillées sont entrées dans des banques de données Big Brother géantes. Une fois ce catalogage terminé, les personnes sont enfermées dans des compartiments étanches. Leurs profils sont établis et entrés dans un système informatisé.

L’application de la loi est systématique. La chasse aux sorcières n’est pas seulement dirigée contre les « terroristes » présumés par le biais du profilage ethnique, etc.

Il va sans dire que la conversion ou l’abjuration par des hérétiques anti-guerre n’est pas autorisée.

Pendant ce temps, les criminels de guerre occupent des postes d’autorité. Les citoyens sont galvanisés pour soutenir les dirigeants, « soucieux de leur sécurité et de leur bien-être », « qui s’attaquent aux méchants ». (Michel Chossudovsky, L’Inquisition espagnole, « Made in America », Global Research, décembre 2004)

Francisco Goya : L’Inquisition espagnole (1812-1819) Real Academia de Bellas Artes de San Fernando, Madrid

« Génocide économique »

Nous vivons l’une des crises les plus graves de l’histoire moderne. La vie des gens est détruite.

Ces études de psychologie empirique sont destinées à être utilisées contre les citoyens qui s’opposent aux directives de leurs gouvernements respectifs. En retour, ces gouvernements obéissent à des ordres venant d’en haut.

Alors que les citoyens ordinaires sont catégorisés [psychologie], ce qui est de plus en plus évident, c’est que les milliardaires, les « philanthropes », les politiciens corrompus, etc. qui sont les architectes implicites du verrouillage économique mondial sont des psychopathes à part entière.

Bien que leurs traits de personnalité n’aient pas fait l’objet d’une enquête scientifique, les milliardaires corrompus qui sont derrière le confinement et la fermeture de l’économie mondiale sont mentalement dérangés. L’argent et l’enrichissement sont les principaux motifs de ces politiques mises en place.

Cependant, étiqueter les politiciens et les financiers comme des « psychopathes » est un euphémisme. Ce qui est en jeu est en réalité un crime contre l’humanité. Exiger la fermeture simultanée des économies nationales de 193 États membres de l’ONU est un acte de génocide économique.

Les prises de décisions économique et sociale sont criminelles. La légitimité de Wall Street, du Forum économique mondial (WEF), des Big Pharma et des fondations milliardaires qui ont ordonné la fermeture de l’économie mondiale le 11 mars 2020 doit être fortement remise en question.

La distanciation sociale a des conséquences dévastatrices.

Elle est actuellement utilisée pour justifier la fermeture d’écoles, de collèges et d’universités. C’est une dérogation aux droits et  à l’éducation.

Le port du couvre-visage est néfaste à la santé. C’est connu et documenté. Obliger les gens à porter un couvre-visage [loi] tout en utilisant une fausse science pour justifier le port du masque constitue un acte illégal et criminel.

Il y a deux mois le Dr. Fauci avait confirmé l’inutilité du masque. Il se ment à lui-même en ordonnant aujourd’hui que le port du masque soit appliqué « universellement ». Maintenant, il dit exactement le contraire.

L’avenir de l’humanité est en jeu. Des millions de personnes se sont appauvries à la suite de la fermeture de l’économie réelle.

Faites passer le message.

Michel Chossudovsky
.

Article original en anglais :

“Collective Narcissism” and the “Dark Triad”: Those Who Protest against the “Official” Covid-19 Narrative are Categorized as “Psychopaths”. Is It A Witch Hunt?, publié le 26 août 2020

Traduit par Maya pour Mondialisation

Note aux lecteurs : veuillez cliquer sur les boutons de partage ci-dessus ou ci-dessous.

Faites suivre cet article à vos listes de diffusion. Publiez cet article sur votre site de blog, vos forums Internet, etc.

 



Articles Par : Prof Michel Chossudovsky

A propos :

Michel Chossudovsky is an award-winning author, Professor of Economics (emeritus) at the University of Ottawa, Founder and Director of the Centre for Research on Globalization (CRG), Montreal, Editor of Global Research.  He has taught as visiting professor in Western Europe, Southeast Asia, the Pacific and Latin America. He has served as economic adviser to governments of developing countries and has acted as a consultant for several international organizations. He is the author of eleven books including The Globalization of Poverty and The New World Order (2003), America’s “War on Terrorism” (2005), The Global Economic Crisis, The Great Depression of the Twenty-first Century (2009) (Editor), Towards a World War III Scenario: The Dangers of Nuclear War (2011), The Globalization of War, America's Long War against Humanity (2015). He is a contributor to the Encyclopaedia Britannica.  His writings have been published in more than twenty languages. In 2014, he was awarded the Gold Medal for Merit of the Republic of Serbia for his writings on NATO's war of aggression against Yugoslavia. He can be reached at [email protected] Michel Chossudovsky est un auteur primé, professeur d’économie (émérite) à l’Université d’Ottawa, fondateur et directeur du Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) de Montréal, rédacteur en chef de Global Research.

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]