Le nouvel ordre mondial et le PNAC

Les néoconservateurs proclament « l’interventionnisme moral », la « guerre pour la démocratie » et pour la « libération des peuples ».

Ce sont les néoconservateurs qui font de l’armée US, une force israélienne accomplissant une mission ayant pour but la mise en place d’un « Nouvel Ordre Mondial ».

La « hasbara » israélienne (propagande), défend et promeut des politiques néoconservatrices partout dans le monde, d’abord aux USA et ensuite au Royaume Uni, puis dans toute l’Europe.

L’argumentation néoconservatrice utilise l’apparence de la morale pour déclencher la destruction et le carnage partout où l’on ne pense pas comme les néo cons. C’est BHL en Ukraine sur la place de Maïdan.

Cette organisation entraîne la création d’organismes chargés d’appuyer ce projet.

L’AIPAC, (American Israël Public Affairs Committee) promeut la politique israélienne des USA, en exerçant le pouvoir par l’argent sur les élections et la vie du Congrès des États-Unis. En retour, les USA accordent une aide de 3 milliards de dollars chaque année à Israël.

L’AIPAC, comme l’AJC (American Jewish Committee) sont directement inspirés par l’école biblique hébraïque. Toute justification provient de la Bible qui regorge ainsi de contradictions, mais c’est pour la bonne cause.

Paul Wolfowitz, lorsqu’il occupait le poste de sous-secrétaire à la Défense USA, publiait un document : le « Defense Planning Guidance – DPG » dans lequel il proposait de fusionner les intérêts US avec les intérêts Israéliens.

Il écrivait : « Notre objectif premier est d’empêcher que n’émerge un nouveau rival sur le territoire de l’Ex-URSS ou ailleurs, qui soit susceptible de représenter une menace du même ordre que celle que représentait jadis l’Union Soviétique ».(16 avril 1992)

Il écrivait encore : « Les USA doivent être les meneurs incontestés afin d’établir et de pérenniser le ‘Nouvel Ordre Mondial’, capable de convaincre des concurrents potentiels à renoncer à jouer ce rôle ainsi qu’à tout comportement agressif qui prétendrait protéger leurs intérêts ! »

C’est ce scénario qui émaille toute la crise de Syrie et c’est encore lui qui émaille celle de l’Ukraine et de l’Iran aujourd’hui. Les USA obligent, contraignent, forcent l’Union Européenne à ânonner en chœur avec eux, leur discours de « sanctions » et de « condamnation » des initiatives légitimes russes, qualifiées par la gesticulation occidentale « d’illégales ». Le referendum du peuple de Crimée ayant le droit d’être tout aussi « souverain » et responsable de sa destinée que le peuple des États-Unis, disait, à la quasi unanimité, qu’il voulait être russe. Comment les USA qui ont fait tant de guerres « illégales », en utilisant ouvertement le mensonge pour les légitimer, et en se moquant sans complexe des Instances Internationales, peuvent-ils tenir ce discours de donneurs de leçons de morale aux Russes ? C’est au nom de l’idéologie du Nouvel Ordre Mondial que les USA peuvent tenir ce discours obligés. Les Russes n’ont pas le droit de défendre leurs intérêts, car les USA dans leur rôle hégémonique de « meneurs incontestés » et incontestables, sont les seuls à pouvoir imposer le Nouvel Ordre Mondial : les « intérêts » des Russes n’existent pas, il n’y a que les « intérêts » du Nouvel Ordre Mondial, c’est-à-dire ceux des USA et ceux d’Israël que l’idéologie de la judéité a théorisés dans le but de les imposer au monde entier.

C’est Wolfowitz qui théorisait l’expansionnisme américain, la légitimité à interdire aux autres nations le droit de protéger leurs intérêts. Il théorisait également la légitimité à l’interventionnisme décomplexé sans demander aucun aval de l’ONU.

Les USA se sont autoproclamés « gendarmes du monde », au nom du Nouvel Ordre Mondial. A partir du plan Wolfowitz, les USA ont établi le PNAC (Project for the New American Century).

En allant sur la page d’accueil du site internet du PNAC, nous découvrons que le PNAC postule que « ce qui est bon pour les USA est forcément bon pour le reste du monde » !

C’est ce qui caractérise, par excellence, l’esprit primaire archaïque de la pensée sectaire.

Wolfowitz, dirigeant le PNAC, a exercé une telle pression sur l’administration Clinton, qu’il est parvenu à convaincre les USA de la nécessité d’anéantir le Régime de Saddam Hussein avec Saddam Hussein lui-même. G.W.Bush va obéir à la lettre à cette idéologie sioniste du PNAC.

Nous savons, aujourd’hui, que l’Irak est un désastre pour l’Irak, que la Libye est un désastre pour la Libye, que la Syrie est un désastre pour la Syrie, comme le Vietnam avait été un désastre pour le Vietnam ! Tout cela était volontaire : organiser le Nouvel Ordre Mondial à partir d’un désordre mondial inommable

C’est Israël qui a entraîné les USA et le Royaume Uni dans une guerre insensée et dans ce qui apparaît aujourd’hui comme une pure criminalité contre l’Irak. Tout avait commencé par ce mensonge désormais historique « des armes de destruction massive » qui étaient inexistantes en Irak, mais peu importe, le mal était fait ! Le comble, c’est que le seul pays de la région détenant des armes de destruction massive c’est en réalité Israël qui poussait les USA à l’interventionnisme sous prétexte que Saddam possédait ces armes qu’Israël était le seul à détenir! Comment peut-on supporter, nous les Français et nous les Européens, d’être les alliés de ces gens-là ?!

Le territoire d’Israël fait la taille d’un petit département français. Pour le défendre, il possède des centaines de bombes atomiques capables de faire sauter 100 fois la planète entière ! Cette réalité en dit long sur la psychopathologie animant ce délire d’une idéologie de la judéité…

C’est donc Israël qui a déclenché ces  guerres à répétition, en implorant la « morale », la « démocratie » et « les droits de l’homme », ainsi que la « libération » de l’Irak, de la Libye, comme aujourd’hui celle de la Syrie et maintenant de l’Iran! C’est cette idéologie de la judéité et de ses prérogatives qui a élaboré le concept « d’axe du bien » et « d’axe du mal ».

Dès à présent, il y a un grand problème qui se pose pour l’avenir de la religion de l’Holocauste et celui d’Israël lui-même qui est lié à la religion de l’Holocauste : Israël et les USA se trouvent être les principaux oppresseurs, agresseurs, destructeurs, voleurs, assassins de l’ensemble de cette humanité martyrisée et dont ils ont le sang sur les mains!

Les dirigeants Israéliens et les lobbyistes juifs de par le monde, voient naturellement dans le projet nucléaire iranien, un judéocide potentiel.

Ce discours sert la politique de droite comme de gauche et séduit même ceux qui acceptent de constituer avec eux un « axe du bien » impliquant le devoir de massacrer, au nom de la « liberté », de la « démocratie » et d’un « interventionnisme moral », pour la protection des « valeurs supérieures » inspirées de judaïsme.

Selon l’idéologie du PNAC, dirigé par un Juif vivant aux États-Unis, Wolfowitz, les USA sont les « gardiens du Monde », les « gardiens de la Morale », les « serviteurs de la Démocratie », les « défenseurs de l’État juif et de ses intérêts », « l’axe du bien ».

Le PNAC dit : « Le budget de la Défense doit être renforcé de manière significative si nous voulons faire face à nos responsabilités… » ; « …Nous devons défier les régimes hostiles à nos intérêts et à nos valeurs… » !La « coalition de Doha » suit scrupuleusement ce programme en défiant désormais, suite à l’échec de Daech en Syrie, la Russie, la Chine, l’Iran et le Hezbollah.

Quand on lit de telles déclarations : celles du PNAC, on se demande réellement quelle différence il existe entre ce que dit ce PNAC et ce que disent les discours du terrorisme contre lequel cet « axe du bien » prétend se battre ? Il faut bien se rendre à l’évidence, il n’existe aucune différence entre ce que dit le PNAC et ce que dit le « terrorisme » international d’Al-Qaïda devenu Daech. D’ailleurs Al-Qaïda, devenu ISIS, EIIL, DAECH en Syrie est directement au service du PNAC, même si les djihadistes sur le terrain croyaient « sincèrement » qu’ils étaient entrain de travailler à l’installation d’un Califat mondial à Homs ou à Alep! L’objectif du PNAC pour le Nouvel Ordre Mondial les utilisait, les manipulait, sans scrupule, en les armant et en se servant de ce levier efficace du fanatisme religieux qui les animait! Les promoteurs du Nouvel Ordre Mondial, sans se soucier des malheurs incalculables qu’ils ont semés, n’ont fait ensuite que récolter tranquillement le fruit mur tombé dans leur besace de braconniers ou de contrebandiers internationaux qu’ils sont.

Israël et les USA sont d’authentiques terroristes que nous devons craindre et non pas sceller des alliances de toute nature avec eux.

Le PNAC dit encore : « …Nous devons renforcer nos liens avec nos alliés démocratiques et les ‘obliger’à nous suivre dans notre responsabilité morale … » ! La France a été « obligée » de se soumettre à cette idéologie, sous peine de destruction en règle par le moyen de la Finance Internationale…

« Nous devons promouvoir par tous les moyens, la cause de la ‘liberté politique’ et ‘économique’ en dehors des USA ! »

« Les USA jouent un rôle unique dans la responsabilité, la préservation et l’extension du Nouvel Ordre Mondial favorable à notre sécurité, à notre prospérité et à nos principes… »

Ce discours est hautement sectaire, dogmatique, imbu de certitudes dont l’affirmation péremptoire fanatisée interdit d’emblée tout exercice normal de la « démocratie ». Ces paroles idéologiques du PNAC  traduisent exactement le contraire de ce qu’elles prétendent promouvoir et défendre. Nous pouvons nous dire que nous avons de sérieux soucis à nous faire, compte tenu de ce qui se passe, pour la France et l’Europe, avec le pouvoir absolu du commandement américain de l’OTAN auquel nous sommes désormais soumis, avec le TTIP et la manœuvre exécrable qu’il opère dans le dos des Français et des Européens en leur ensemble.

Le « complot juif » n’existe pas : tout cela est fait naturellement, officiellement, ouvertement, au grand jour. Ces Juifs présents dans les arcanes du Pouvoir de tous les pays occidentaux, font voter des lois qui ont pour première finalité celle de protéger les intérêts d’Israël et de servir sa cause en utilisant l’énergie de ces pays comme les USA, la Grande Bretagne et la France, car c’est la judéité qui est prioritaire et qui donne le ton du Nouvel Ordre Mondial.

Selon la North American Jewish Data Bank, il y avait 483.500 Juifs en France en 2010.

Ils représentent donc 0,74% de la population française. Puisqu’ils revendiquent ce communautarisme de la judéité avant tout, il faudrait logiquement accepter que les Juifs qui vivent en France ne soient alors représentés au Parlement que par 4 députés issus de cette communauté sur les 577 que compte l’Assemblée Nationale. Chacun sait la surreprésentation des Juifs dans les institutions de l’État, dans les administrations, au Parlement, y compris dans les partis politiques.

Cette surreprésentation des Juifs ne serait pas critiquable si les Juifs ne revendiquaient pas d’abord et avant tout leur judéité qui est une idéologie combattant l’assimilation et l’intégration, donc la disparition de cette judéité.

Puisque cette idéologie de la judéité est réellement présente dans le mental juif, la surreprésentation des Juifs signifie une sous-représentation de beaucoup d’autres citoyens de ce pays.

Haim Saban, l’un des plus grands patrons de Médias, citoyen Israélien et Américain, disait dans le magazine « The New Yorker », « …Il y a trois façons d’avoir une influence sur la politique…Faire des donations aux partis politiques, créer des groupes de réflexion, contrôler les médias. »

CONCLUSION

C’est Greenspan qui voulait appliquer la « doctrine Wolfowitz » à l’économie, en sachant pertinemment ce qu’il faisait. Il inventait en avril 2005 les « prêts subprime », devenus « célèbres » !

Ces prêts sont des prêts hypothécaires à risque consistant en un crédit accordé sans règles ni précautions particulières à une personne insolvable. Le caractère « toxique » de ces avoirs avait été dissimulé en les injectant en grand nombre dans l’économie mondialisée, afin de provoquer, pour les banques, d’importants profits immédiats, tout en sachant qu’une telle bulle spéculative immobilière éclaterait fatalement un jour proche. Ce qui va très certainement encore se reproduire prochainement.

Nous connaissons tous la suite de cette histoire : des millions d’Américains furent expropriés en masse. Les maisons saisies ne trouvant personne pour les racheter, les pauvres des USA devinrent donc encore plus pauvres qu’avant, en crevant comme des chiens, par milliers, sur les trottoirs des villes pendant que leurs villas de rêve, scellées, saisies, tombaient en ruine en s’effondrant sur elles-mêmes !

Ce qui est arrivé avec l’Irak, l’Afghanistan, la Libye, arrivait aussi avec le plan Greenspan. L’idéologie du Nouvel Ordre Mondial de Wolfowitz avait généré le chaos dans ces pays comme aux USA qui se retrouvent aujourd’hui avec une dette globale qui a déjà dépassé les vingt mille milliards de dollars !

C’est un célèbre économiste Juif, Milton Friedman qui, entre 1960 et 1980, a inspiré Ronald Reagan, Margaret Thatcher, Pinochet, Menahem Begin, sur le bien-fondé d’une économie capitaliste sans contraintes, ni lois de régulation, ni États. C’est lui qui a démontré que le capitalisme est une « valeur » directement issue du judaïsme.

C’est pour cette raison qu’un autre Juif, Karl Marx, proposait une critique de la religion pour garantir la critique du capitalisme…

En 1970, Friedman n’avait pas encore réalisé que sa théorie économique adoptée par Reagan et Thatcher, allait mettre l’Occident tout entier à genoux et bientôt dans la tombe, ni que son idéologie directement issue de la religion monothéiste judaïque allait nous conduire à la pauvreté et à une régression spectaculaire du développement. Son modèle ne pouvait que mettre à mort toute la productivité et la protection sociale des États.

Le judaïsme duquel Friedman s’inspirait, ainsi que de son héritage intellectuel, allait causer un désastre financier entraînant dans sa chute les sociétés et les individus qui avaient accepté cette « croyance », passée du marché de la religion à une religion de marché.

L’intention de tous ces gens là n’était pas « complotiste » ou « conspirationniste », elle était idéologique.

C’est une idéologie, celle du Nouvel Ordre Mondial, qui a entraîné le chaos, déjà là et encore à venir, quant à son aggravation, comme l’idéologie Nazie avait entraîné le chaos de l’Allemagne, avec la seule différence que, dans ce cas présent de figure, c’est le monde entier qui va devoir payer la facture.

Israël a besoin de la guerre permanente pour continuer à exister, voilà pourquoi elle détient un arsenal militaire et nucléaire colossal parfaitement disproportionné. Or, nous sommes à ses côtés, nous sommes ses complices, ses amis, ses alliés, ses partenaires de « coalition ». Nous allons donc être entraînés avec son peuple dans l’holocauste connaturel à son identité…

La paix entre Israël et les Palestiniens est impossible en soi à envisager, car les sionistes ne veulent pas de cette paix qui serait synonyme, pour eux, de leur fin : Israël n’existant qu’en temps que peuple de la Shoah! Voilà pourquoi Israël est un problème majeur pour l’humanité!

La Corée du Nord est tout à fait disposée à faire la paix avec la Corée du Sud, mais les Etats-Unis au service du NOM (Nouvel Ordre Mondial) s’y opposent car ils tiennent à pouvoir continuer de justifier leur présence militaire dans cette zone pour encercler la Chine et faire valoir leur prédominance qui se révèle être nécessaire à Israël.

Avec l’Iran c’est la même chose. Avec la Syrie c’est la même chose. Avec la Russie c’est la même chose. Avec l’Irak c’est la même chose. Avec l’Ukraine c’est la même chose. Avec l’Afghanistan c’est la même chose. Avec tous les opposants au NOM et PNAC, théorisé par Israël, c’est la même chose : dans tous ces cas il s’agitde soumettre ceux qui veulent échapper à la domination de l’empire nécessaire au projet du « Grand Israël ». Ce qui veut dire que l’attaque contre la Russie a quelque chose à voir avec la tentative de la Russie et de la Chine de se libérer de la tutelle du dollar. Ce que n’ont pas réussi des petits Etats dirigés par Kadhafi, par Saddam Hussein et aujourd’hui par Maduro menacé, afin d’échapper à la tenaille de la finance anglo-saxonne et au règne de la City, l’alliance de la Chine et de la Russie (BRICS) est parvenue elle à le réaliser. Bashar El Assad a échappé pour le moment à ce dressage par la destruction grâce à l’aide de la Russie, de l’Iran et du Hezbollah ! Mais, voilà qui est insupportable pour la « Coalition de Doha » servant les intérêts exclusifs d’Israël devenus ceux de la « Coalition occidentale ». Une telle résistance au projet hégémonique de domination d’Israël par le bras armé des USA et de ses vassaux, allait entraîner la diabolisation de la Russie et les sanctions à n’en plus finir, faute de pouvoir utiliser contre elle, impunément, la « diplomatie » des tomahawks.

Dans l’actualité, les tueurs d’Israël font du tir aux pigeons, en faisant la fête, sur des gens désarmés, les Palestiniens, parqués dans un camp de concentration, appelé la Bande de Gaza. Parfois, pour varier le jeu de chasse à l’homme, ils s’amusent à bombarder le camp de concentration au phosphore blanc sur une population incarcérée derrière les barbelés. Des criminels de cet État terroriste ont déclaré qu’il « n’existait pas d’innocents dans la bande de Gaza » et que par conséquent leurs tueurs pouvaient en toute impunité s’adonner au tir aux pigeons sur les humains parqués comme du bétail derrière les barbelés de la honte.

Derrière ce tableau actuel de l’hécatombe et de la violence acharnée d’une « coalition occidentale de Doha », dont la France fait partie, contre la Libye, la Syrie, l’Irak, le Yémen, l’Afghanistan, la Palestine, (et bientôt l’Iran), exsangues, ruinés, dépecés, des nations qui n’ont ni menacé ni fait de mal à personne, se tient celui qui tire les ficelles de cette manipulation pour la guerre coûte que coûte : Israël.

Jean-Yves Jézéquel

 

Lire la première partie de cet article :

Pourquoi israël veut la guerre et l’obtiendra ?

Par Jean-Yves Jézéquel, 14 mai 2018



Articles Par : Jean-Yves Jézéquel

A propos :

Jean-Yves Jézéquel, philosophe et psychanalyste, diplômé du troisième cycle en sciences humaines, est l’auteur d’une vingtaine d’essais en philosophie, spiritualité, religion, psychologie. Il publie également depuis 2014, une série d’analyses sur les grandes questions actuelles de société.

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]