Print

Le Pentagone confirme que l’Italie dispose de bombes nucléaires. Que dit le gouvernement italien ?
Par Manlio Dinucci
Mondialisation.ca, 10 avril 2010
Il manifesto 10 avril 2010
Url de l'article:
https://www.mondialisation.ca/le-pentagone-confirme-que-l-italie-dispose-de-bombes-nucl-aires-que-dit-le-gouvernement-italien/18594

On savait déjà –par un rapport de l’association environnementale états-unienne Natural Resources Defense Council (voir il manifesto, 10 février 2005) – que les Etats-Unis conservent en Italie 90bombes nucléaires : 50 à Aviano (Pordenone) et 40 à Ghedi Torre (Brescia). 400 autres environ sont déployées en Allemagne, Grande-Bretagne, Turquie, Belgique et Hollande. Ce sont des bombes tactiques B-61 en trois versions, dont la puissance va de 45 à 170 kilotons (13 fois celle de la bombe de Hiroshima).

Les bombes sont gardées dans des hangars spéciaux avec des avions de chasse prêts à l’attaque nucléaire : parmi eux, les Tornado italiens qui sont armés de 40 bombes nucléaires (celles qui sont à Ghedi Torre). A cet effet, révèle le rapport, des pilotes italiens sont entraînés à l’utilisation de bombes nucléaires dans les polygones de Capo Frasca (Oristano) et Maniago II (Pordenone).

Ceci est maintenant confirmé officiellement, pour la première fois, dans le Nuclear Posture Review 2010, où l’on affirme que « les membres non-nucléaires de l’OTAN possèdent des avions spécialement  configurés, capables de transporter des  armes nucléaires ». Le gouvernement italien le confirme-t-il aussi, en admettant alors qu’il viole le Trait de non-prolifération ? Ou bien déclare-t-il que le Pentagone ment ?

Il manifesto, 9 avril 2010
http://www.ilmanifesto.it/il-manifesto/in-edicola/numero/20100409/pagina/03/pezzo/275691/

Traduit de l’italien par Marie-Ange Patrizio

Avis de non-responsabilité: Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.