Print

Le président Bush relance le nucléaire aux États-Unis
Par Global Research
Mondialisation.ca, 21 février 2006
Le Monde 21 février 2006
Url de l'article:
https://www.mondialisation.ca/le-pr-sident-bush-relance-le-nucl-aire-aux-tats-unis/2025

Le président américain George W. Bush a affirmé, lundi 20 février à Milwaukee, sa volonté de voir les Etats-Unis recommencer à construire des centrales nucléaires d’ici à la fin de la décennie. Ce projet doit permettre aux Américains de rompre avec une dépendance énergétique « pathologique » qui les rend « otages de nations étrangères qui peuvent ne pas [les] aimer ». Cela constitue aux yeux du président américain « un problème de sécurité nationale ».

OAS_AD(‘Middle’);

« A la même époque l’an dernier, deux compagnies seulement voulaient construire des centrales nucléaires, aujourd’hui neuf compagnies ont exprimé leur intérêt pour de telles constructions », a-t-il dit sans les nommer. « Elles envisagent jusqu’à 19 nouvelles centrales », a-t-il déclaré.

Les Etats-Unis, qui disposent de plus de 100 centrales en activité, n’en ont plus construit depuis les années 1970. Le nucléaire fournit un peu plus de 20 % de l’électricité consommée par les Américains.

Le discours du président Bush s’inscrit dans le cadre de l' »initiative » énergétique annoncée le 31 janvier, lors du discours annuel sur l’état de l’Union. Le président américain avait alors fixé comme objectif de réduire de 75 % la dépendance des Etats-Unis au pétrole du Proche-Orient. « Si nous essayons de moins dépendre des sources étrangères de pétrole ou d’énergies comme le gaz naturel (…) nous devons aller de l’avant avec des sources alternatives comme l’énergie nucléaire », a-t-il dit en donnant en exemple la France qui produit ainsi 78% de son électricité.

Le chef de la Maison Blanche a décrit le nucléaire comme une énergie sûre et propre, mais a reconnu qu’elle posait le risque de la prolifération de matière sensible, qu’il souhaite écarter en mettant en place un partenariat international pour la production de combustible nucléaire.

A Milwaukee, George Bush a aussi défendu les nouvelles technologies de propulsion de véhicules (hybrides – carburant et électricité -, électriques, hydrogène, éthanol). Enfin il a aussi affirmé sa volonté de développer une industrie du charbon propre– les centrales thermiques étant les premiers fournisseurs d’électricité du pays – assurant que les Etats-Unis construiraient d’ici à 2015 la première centrale au charbon produisant « zéro émission ».

Avis de non-responsabilité: Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.