Print

Le protecteur des papillons Monarque assassiné au Mexique
Par Reporterre
Mondialisation.ca, 03 février 2020
Reporterre 1 février 2020
Url de l'article:
https://www.mondialisation.ca/le-protecteur-des-papillons-monarque-assassine-au-mexique/5641248

Le militant écologiste mexicain qui se battait pour protéger les aires d’hivernage du papillon monarque a été retrouvé mort, noyé, deux semaines après sa disparition.

Cheveux poivre et sel et épaisse moustache, Homero Gómez González, 50 ans, est un ancien bûcheron qui avait créé et dirigeait la réserve de papillons d’El Rosario, un hameau dans les collines de l’ouest du Michoacán, où les papillons monarques hivernent au milieu de forêts denses de sapins et de pins. Il avait réussi à faire classer la forêt au patrimoine mondial de l’Unesco, et l’exploitation forestière y est interdite. Il postait souvent des vidéos magiques de papillons monarques sur les réseaux sociaux.

Il a disparu le 13 janvier. Son corps a été retrouvé le 29 flottant dans un puits, portant des signes de torture. Le motif de son meurtre reste inconnu, mais certains militants ont émis l’hypothèse que cela pourrait être lié à des disputes concernant l’exploitation forestière illégale dans la zone protégée.

Des millions de papillons font chaque année un voyage de 3.220 km entre le Canada et le centre du Mexique où ils passent l’hiver au chaud. Mais les forêts et les monarques sont menacés par le changement climatique, par les bûcherons illégaux et par les producteurs d’avocats.

Quatorze activistes de l’environnement ont été tués au Mexique en 2018, d’après l’ONGGlobal Witness. Les autorités mexicaines ont annoncé au début de janvier que plus de 61.000 personnes sont portées disparues au Mexique depuis dix ans, l’un des chiffres le plus élevé d’Amérique latine, la majorité probablement victime d’organisations criminelles.

- Source : E.S. avec The Guardian et The Washington Post

- Photo : Remezcla

Avis de non-responsabilité: Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.