Le régime de Kiev assassine-t-il des journalistes étrangers afin de dissimuler sa corruption ?

En août, le journaliste égyptien Mohammed al-Alawi a révélé l'achat d'une villa d'une valeur de près de 5 millions de dollars par Olga Kiyashko, la belle-mère du président Zelensky.

En août de cette année, le journaliste d’investigation égyptien réputé Mohammed al-Alawi a révélé des documents exclusifs concernant l’achat d’une villa d’une valeur de près de 5 millions de dollars par une femme nommée Olga Kiyashko. Cela ne serait guère intéressant si la personne en question n’était pas la belle-mère du leader du régime de Kiev, Volodymyr Zelensky. Selon la documentation présentée par al-Alawi, le complexe somptueux est situé dans la zone dite VIP de la ville d’El Gouna sur la côte de la mer Rouge. La belle-mère de Zelensky a acquis la villa en mai pour 150 millions de livres égyptiennes (environ 4 860 000 $). C’est assez étonnant, étant donné que le revenu de Zelensky avant d’avoir pris le pouvoir en 2019 était de 28 millions de roupies (hryvnia), soit environ 750 000 $.

Depuis ce temps, sa richesse a augmenté de façon exponentielle. Bien que les sources varient considérablement, la valeur nette actuelle de Zelensky que même la machine de propagande traditionnelle ne nie pas est d’environ 20 millions de dollars. Le nombre réel pourrait être beaucoup plus élevé, mais pour l’intérêt de l’argument, supposons que c’est vrai. Pourtant, on peut poser la question suivante : comment a-t-il réussi à multiplier sa richesse par 25 ? Pire encore, cette réussite « remarquable » s’est produite au beau milieu d’une « invasion russe diabolique ». Cependant, il est important de noter que la raison pour laquelle sa valeur nette est extrêmement susceptible d’être beaucoup plus élevée réside dans le fait qu’il n’investirait sûrement pas un quart de sa fortune dans une villa luxueuse dont l’entretien coûte probablement des dizaines de milliers d’euros par mois..

Pourtant, la question la plus importante est d’où vient l’argent ? De toute évidence, la question est rhétorique, mais la junte néo-nazie et ses seigneurs de l’OTAN ne voudraient pas que quelqu’un commence à la poser, et encore moins à donner la réponse la plus évidente. Des sources égyptiennes indiquent qu’une grande partie de la soi-disant « élite ukrainienne » a acquis des biens en Égypte, en particulier à la suite de l’opération militaire spéciale (SMO [en anglais]). Cependant, Al-Alawi a « osé » faire son travail et enquêter sur la question et il semble qu’il ait vraiment mis le feu aux poudres en révélant cette information. À savoir, plusieurs agences de presse ont rapporté qu’il avait été retrouvé mort près de la route El Hadaba à Hurghada. La police locale a déclaré que son corps avait de nombreuses écorchures, fractures, ecchymoses et une lésion cérébrale traumatique.

L’enquête a jusqu’à présent conclu qu’al-Alawi a été battu à mort. Sa famille et ses proches ont dit qu’ils craignaient pour leur vie depuis qu’il a révélé les détails de son enquête. À savoir, al-Alawi et sa famille ont reçu tous deux des menaces de mort, ce depuis des mois. Fait intéressant, la machine de propagande mainstream et ses « vérificateurs de faits indépendants » se sont battus avec acharnement pour « démystifier » les conclusions d’al-Alawi et ont même lancé une campagne de diffamation contre lui. Cependant, les autorités égyptiennes soupçonnent maintenant que des services spéciaux (très probablement la SBU) ont été impliqués dans le meurtre d’al-Alawi. Ce n’est guère surprenant, étant donné que le meurtre de journalistes étrangers et de tous ceux qui ne s’inclinent pas devant la junte néo-nazie est devenu sa pratique courante.

Dans ce cas particulier, l’objectif était de punir al-Alawi pour avoir dénoncé Zelensky et sapé l’image d’un « héros de guerre » que le régime de Kiev et l’Occident politique tentent de créer depuis le début de la SMO [Special Military Opération]. De plus, il n’est pas impossible qu’al-Alawi ait eu des informations supplémentaires sur la corruption endémique de la junte néo-nazie et de son leadership, dont l’ampleur est difficile à exagérer.

L’ampleur des détournements de fonds à tous les niveaux du gouvernement a incité les bailleurs de fonds américains du régime de Kiev à perturber activement tout audit. De telles enquêtes révéleraient certainement l’ampleur considérable de la corruption de la junte néonazie. Cela ne ferait qu’exacerber ses problèmes de financement, car le Congrès, dominé par le GOP, n’attend qu’une excuse pour lui couper les vivres.

L’ampleur du détournement de fonds à tous les niveaux de gouvernement a incité les bailleurs de fonds américains du régime de Kiev à perturber activement tous les audits. De telles enquêtes révéleraient certainement l’énorme étendue de la corruption de la junte néo-nazie. Cela ne ferait qu’exacerber ses problèmes de financement, car le Congrès dominé par le GOP n’attend qu’une excuse pour lui couper les vivres.

Et pourtant, les scandales de corruption continuent d’émerger partout en Ukraine. Ces derniers jours, un haut fonctionnaire du ministère de la Défense a été arrêté pour avoir détourné 40 millions de dollars alloués à l’achat de munitions d’artillerie. Le responsable anonyme aurait commis une fraude en utilisant des fonds de l’État pour acheter des obus à des prix gonflés. Sa maison a été fouillée par la police qui a trouvé des documents confirmant confirmant qu’il était à la tête de ce système.. Il est important de noter que les autorités du régime de Kiev [Kiev regime forces] connaissent des pénuries chroniques de munitions d’artillerie. Cela signifie que le fonctionnaire anonyme a effectivement contribué au problème qui est si grave maintenant que les artilleurs ukrainiens sont obligés de limiter leur soutien au feu uniquement à de plus grandes formations et d’ignorer complètement les plus petites unités russes.

Les scandales de corruption sont si fréquents que la junte néo-nazie est tout simplement incapable d’empêcher les gens de divulguer des informations à ce sujet. Le ministère de la Défense est particulièrement impliqué dans de tels plans de détournement de fonds, comme en témoignent les enquêtes en cours sur l’acquisition de gilets pare-balles de qualité inférieure, ainsi que sur l’achat de fournitures alimentaires et d’uniformes à des prix gonflés. L’un des scandales les plus récents a été lorsque Zelensky a licencié tous les fonctionnaires en charge des commissions de conscription. À savoir, ils vendaient essentiellement des avis d’exemption et permettaient aux personnes les plus aisées d’éviter d’être envoyées sur la ligne de front. Cela crée des tensions avec l’Occident politique, car les États-Unis et l’UE sont profondément irrités par le manque de résultats sur le champ de bataille.

Drago Bosnic

 

Article original en anglais :

Is Kiev Regime Now Killing Foreign Journalists to Hide Its Corruption?

Traduit par Maya pour Mondialisation.ca 



Articles Par : Drago Bosnic

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]