« La prise de la Bastille 2021 ». Le Retour ! « DANSER ENCORE ».

Région :
Analyses:

Flashmob organisé le 8 Avril 2021 à Paris, Gare de l’Est.

« La peur de la mort n’empêche pas de mourir, mais elle empêche de vivre. »

Définition de Flash Mob

« Une foule éclair, ou encore mobilisation éclair, est le rassemblement d’un groupe de personnes dans un lieu public pour y effectuer des actions convenues d’avance, avant de se disperser rapidement. Le rassemblement étant généralement organisé au moyen d’Internet, les participants ne se connaissent pas pour la plupart. » Wikipédia

La Prise de la Bastille 2021.

La prise de la Bastille a eu lieu à Paris dans l’après-midi du 14 juillet 1789. La Bastille était une armurerie, une forteresse royale, et une prison politique. C’était le symbole de l’autorité royale sous le règne de Louis XVI.

«Danser Encore» à Paris affronte les mensonges d’un gouvernement français corrompu qui sert les intérêts de l’establishment financier.

Ce qu’il faut, c’est briser la légitimité et l’autorité des architectes du « Projet Covid ».

Il s’agit de développer un vaste réseau social et solidaire (aux niveaux national et international) qui affronte à la fois les puissantes élites financières et les gouvernements corrompus impliqués dans le verrouillage et la fermeture de l’activité économique comme moyen de combattre «V the Virus ».

La logique de la Prise de la Bastille en 1789 était de briser la légitimité de l’Autorité royale de la monarchie française.

La prise ​​de La Bastille 2021 d’aujourd’hui n’est pas un «mouvement de contestation » au sens strict du terme. Nous ne cherchons pas à négocier avec des fonctionnaires corrompus.

«La prise de La Bastille 2021» est un mouvement de masse qui  remet en question la légitimité et l’autorité du « Big Money », « Big Pharma » et du complexe militaro-industriel. Il souligne la nature criminelle des politiques de verrouillage et du vaccin à ARNm Covid-19. Il confronte les mensonges de la classe politique.

Son objectif consiste à abroger la campagne de peur et de rompre le «consensus Covid». Ce consensus « officiel » est extrêmement fragile car il repose sur «une foule de mensonges». La vérité est une arme de nature pacifique. Il s’agit de confronter le mensonge par l’entremise d’une campagne de c contre-propagande.

Plus de 7 milliards de personnes dans le monde sont directement ou indirectement touchées par la crise corona.

La légitimité des politiciens et de leurs puissants commanditaires doit être remise en question, y compris les mesures de l’État policier adoptées pour faire appliquer les différentes politiques. (Masques faciaux, distanciation sociale, rassemblements publics, etc.)

Ce réseau serait établi (national et international) à tous les niveaux de la société, dans les villes et villages, les lieux de travail, les paroisses. Les syndicats, les organisations paysannes, les associations professionnelles, les associations professionnelles, les syndicats étudiants, les associations d’anciens combattants, les groupes confessionnels seraient appelés à intégrer ce mouvement.

La première tâche serait de désactiver la campagne de peur et la désinformation des médias ainsi que de mettre fin au programme de vaccination Covid de ‘Big Pharma’.

Les grands médias seraient directement mis au défi, sans cibler spécifiquement les journalistes, dont beaucoup ont reçu pour instruction de se conformer au récit officiel.

Cet effort nécessiterait un processus parallèle au niveau social, de sensibilisation et d’éducation de nos concitoyens sur la nature du virus, le test PCR, les impacts du verrouillage, le masque facial et la distanciation sociale.

«Faire passer le mot» à travers les médias sociaux et les médias indépendents en ligne sera entrepris en gardant à l’esprit que Google ainsi que Facebook sont des instruments de censure.

La création d’un tel mouvement, qui conteste avec force la légitimité des élites financières ainsi que les structures de l’autorité politique au niveau national, n’est pas une tâche facile. Cela exigera un degré de solidarité, d’unité et d’engagement sans précédent dans l’histoire moderne.

Pour La Prise de La Bastille 2021, il faudra également faire tomber les barrières politiques et idéologiques au sein de la société (c’est-à-dire entre les partis politiques) et agir d’une seule voix .

Nous devons également comprendre que le «projet corona» fait partie intégrante de l’agenda impérial américain. Elle a des implications géopolitiques et stratégiques. Il faudra également, à terme, confronter  les architectes de cette dite «pandémie» et de les inculper pour crimes contre l’humanité.

Michel Chossudovsky , Centre de recherche sur la mondialisation (CRM), Montréal, le 14 mai 2021
Traduit de l’anglais par l’auteur.


Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]search.ca