Les Casques blancs se préparent sous faux drapeau à une nouvelle attaque chimique à Idlib

Des sources locales affirment que les membres des Casques blancs ont mis en scène une nouvelle vidéo qui montrait les conséquences d’une « attaque chimique » qui aurait eu lieu dans la province d’Idlib, dans le nord-ouest de la Syrie.

Des témoins indiquent qu’une vidéo controversée a été filmée dans la ville de Zerba située dans la zone de désescalade d’Idlib. Ils ont ajouté qu’un nuage de fumée jaune et des «victimes» souffrant d’intoxication suivie d’une frappe aérienne effectuée par les Forces syriennes pourrait être vus sur les images tournées.

Apparemment, en utilisant ce film, les membres des Casques blancs envisagent de lancer une nouvelle campagne de désinformation, accusant le gouvernement syrien d’utiliser l’arme chimique contre la population civile. Il semble qu’ils aient déjà joué le même scénario à Khan Cheikhoun.

Il est bien connu que les Casques blancs ont été à plusieurs reprises blâmés pour avoir faussé des attaques chimiques et diffusé les vidéos et photos fabriquées sur les réseaux sociaux et les médias. Malgré une réputation scandaleuse, certains de leurs «chefs-d’œuvre» ont été utilisés par certains pays occidentaux pour justifier des frappes de missiles ciblant les positions de l’armée syrienne.

Il est possible de supposer qu’au milieu des progrès réalisés par l’armée arabe syrienne à Idlib, en particulier la capture de Maarat al-Noumane, la deuxième plus grande ville de la province, le groupe des Casques blancs tente d’aider les combattants de l’opposition à rejouer cette carte. Il est évident dans ce contexte que les combattants syriens à Idlib s’attendent à ce que l’Ouest interfère immédiatement et stoppe l’avancée des troupes syriennes dans la région.

Il ne fait aucun doute qu’Idlib quitte progressivement le contrôle des combattants, et de telles provocations contre Damas ne font que confirmer cette supposition. Il ne sera pas surprenant que demain les médias occidentaux parleront des crimes du gouvernement syrien, mais il est fort probable que très peu de gens croiront un mot de ce qu’ils diront.

Ahmad Al-Khaled

 

Annexe article publié par RT : 

La vidéo de la prochaine fausse attaque chimique en Syrie est déjà terminée, les Casques blancs ont coproduit les images

Les Casques Blancs ont tourné une nouvelle fausse vidéo d’une « attaque chimique de Assad » à Idlib en Syrie, a déclaré le Ministère russe de la Défense. Le film, coproduit par les célèbres Casques Blancs, devrait être diffusé prochainement sur les médias sociaux.

La production du nouveau film s’est achevée mardi dans le village de Zerba, situé dans la partie de la province syrienne d’Idlib contrôlée par des militants, a déclaré le Centre Russe pour la Réconciliation des Parties en Conflit en Syrie, citant plusieurs sources indépendantes.

La vidéo, tournée par le groupe notoire des Casques Blancs en coopération avec des terroristes locaux, prétend montrer les conséquences d’une « attaque chimique » sur des civils par les troupes gouvernementales syriennes.

Selon le Ministère de la Défense, les images montrent des « sauveteurs » errant dans un épais panache de « gaz moutarde » et s’occupant des « victimes » de « l’attaque » mise en scène.

Selon l’Armée Russe, la vidéo devrait être diffusée prochainement sur les médias sociaux afin d’être reprise par les médias pro-militants du monde arabe et de l’Occident. Au cours de la guerre qui fait rage dans le pays depuis 2011, les militants ont déjà imputé au gouvernement syrien un certain nombre « d’attaques chimiques ».

Les prétendues « attaques » se produisent généralement lors des avancées rapides de l’Armée Syrienne contre les militants antigouvernementaux et les terroristes. Ces derniers jours, l’Armée Syrienne a percé les défenses djihadistes à Idlib et a rapidement libéré un territoire qui était sous le contrôle des militants depuis des années.

Le groupe des Casques Blancs, financé par le Royaume-Uni et les États-Unis, qui se présente comme une organisation humanitaire « impartiale » cherchant à sauver les civils syriens, est un chouchou des médias depuis des années. Un documentaire de Netflix sur ce groupe a même remporté un Oscar en 2016. Le groupe, cependant, a également opéré presque exclusivement dans les régions de Syrie tenues par les djihadistes, et on pense qu’il a des liens étroits avec la branche locale d’Al-Qaida. L’armée russe avait précédemment accusé le groupe de participer à des vidéos de mise en scène de fausses attaques chimiques.

source : VIDEO of fake chemical attack in Syria already complete, White Helmets co-produced footage – Moscow

traduit par Réseau International



Articles Par : Ahmad al Khaled

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]