Les conséquences déstabilisatrices du résultat des élections britanniques

Région :

«Mondialisation»

Si le résultat de cette élection est une grande surprise pour une grande partie du monde occidental, c’est à raison d’une propagande infatigable contre la gauche, contre l’opposition «Labor» de M. Corbyn. Mais quand on a suivi le processus de ce ‘Coup de Poker’ de Madame May, ce n’est pas une surprise.

Il y a environ 7 semaines, le 18 avril, Theresa May a déclaré du ciel bleu, pour ainsi dire, qu’elle appelait à des élections anticipées le 8 juin 2017. Pourtant, son mandat lui aurait donné encore 4 ans, un total jusqu’à 5 ans. En plus, auparavant elle avait toujours fait croire qu’en tout cas avant 2020 il n’y aura pas d’élections.

Mais pour son goût, et pour ses ambitions, elle se voyait avec une majorité parlementaire trop petite, soit ‘seulement’ 6 sièges dans la Chambre des communes – qu’elle considérait une marge trop mince pour négocier un BREXT dur, ce qu’elle propageait depuis longtemps.

C’est ainsi qu’elle disait en se référant aux négociations sur Brexit avec Bruxelles, “no deal is better than a bad deal” – “ne pas arriver à un accord est mieux qu’un mauvais accord’’.

Cependant, elle n’avait jamais bien défini ce que c’était un BREXIT dur ou propre. Le plus probable, ceci se réfère à une sortie de l’Union sans compromis, et le sans-compromis, se réfère sur tout au mouvement libre des personnes entre l’UE et le Royaume Uni. Son attitude xénophobe faisant foi.

Ces négociations devraient commencer le 19 juin à Bruxelles, pour une durée maximale de deux ans. Est-ce que ce «Gouvernement suspendu» sera-t-il prêt? – Il y a beaucoup de gens qui le doute. Sur tout maintenant, que ses conseillers les plus près ont démissionné, et que non seulement Monsieur Corbyn demande sa démission, mais une grande partie des Tories veulent également qu’elle démissionne.

Selon un sondage sorti peu après les élections, 53% de Conservateurs voudraient qu’elle s’en aille. – Pourtant Mme. May insiste – elle formera un gouvernement minoritaire avec l’Union Démocratique de l’Ireland du Nord. Ce serait une alliance ignoble, car ce parti est responsable pour d’innombrables assassinats pendant la guerre civile de l’Irlande du Nord.
————-

Quand en avril de cette année les sondages donnaient à Theresa May un avantage significatif de plus de 20 points sur les travaillistes, soit sur M. Corbyn, elle pensait que c’était l’opportunité d’agrandir et cimenter sa majorité dans la Chambre des communes. Avec cet avantage de 20 points elle pensait pouvoir augmenter la majorité absolue d’entre 50 et 100 sièges, ce que lui aurait donné toute liberté de négocier le BREXIT comme elle le voulait – selon son style ‘’May’’ ultra-conservateur, ultra-islamophobe.

En plus du BREXIT, elle avait sur son agenda plusieurs législations anti-travailleur et antisocial, des réductions budgétaires dans le domaine social, enfin, des actions peu populaire – mais de cela évidemment elle ne parlait pas pendant sa campagne. Ni les ‘mainstream média’ qui l’appuyait sans équivoque, et sans hésiter.

Mais Monsieur Jeremy Corbyn en parlait. Il défendait – et défend toujours – les droit sociales de la population, de l’ouvrier, et sur tous des retraités. Tout le contraire de ce que prêchait Madame May. Et les gens l’écoutaient, à M. Corby, bien que les médias le démolissent à chaque occasion. C’est pour cela que le résultat n’est pas une surprise. Il semble qu’en Angleterre la population est plus au courant des mensonges des médias que sur le Continent, ce qui avait déjà été démontré avec le vote BREXIT il y a un an.

En plus, je ne pense pas que c’était pure coïncidence que dans un espace de deux mois il y avait trois attentat ‘terroriste’ – ‘terroriste musulman’ – bien entendu, deux à Londres – les deux commençant sur le fameux London Bridge, et puis cette atrocité à Manchester, qui coûtait la vie à 22 jeunes gens.

Avec sa politique xénophobe, sur tout antimusulman, Madame May pensait ces évènements terroristes allaient l’aider – et baisser la popularité de Monsieur Corbyn.

Elle s’était trompée, royalement.

La popularité de Monsieur Corbyn est montée pratiquement quotidiennement – donc, pas de question de repousser la date des élections.
————–

Le résultat actuel est un ‘Parlement suspendu’. – Des 326 sièges qu’il faut pour une majorité absolue, Mme May n’a obtenu que 318, toujours considérablement plus que les travaillistes de M. Corbyn avec 262 sièges.

Madame May cherche maintenant une coalition avec le Parti de l’Union Démocratique (PUD) de l’Irlande du Nord, ce qui lui donnerait dix sièges de plus, soit 328 sièges, une toute mince majorité de 2 votes, ne guère suffisant pour mener un gouvernement efficace – et moins pour mener les négociations dures du BREXIT qu’elle veut.

En plus de ne pas avoir un passé propre, comme mentionné avant, l’Union démocratique demandera des concessions lors des négociations, comme exiger que le Royaume puisse rester dans l’Union Douanière, un avantage pour les agriculteurs de l’Irlande du Nord, plus exiger de garder le libre échange des personnes entre l’UE et le Royaume Uni. – Donc, cette alliance ne semble pas être durable, ce qui indique une stabilité incertaine du nouveau Gouvernement de Mme. May.

Il y aura certainement d’autre parties qui vont placer leurs demandes pour le Brexit, ainsi que pour d’autres législations, qui ne correspondent pas nécessairement aux idées de Theresa May.

Par exemple, le libre échange des personnes entre les membres de l’UE est peint et présenté comme un grand problème traversant les intérêts des différents partis, et notamment des jeunes.

Il y a actuellement un total d’environ 4.5 millions de personnes qui sont concernées; les Britanniques qui habitent dans des pays de l’UE, et vice-versa.

A mon avis, c’est un problème exagéré. On va certainement trouver un arrangement réciproque que ces personnes, familles, ouvriers et cadres puissent rester où ils sont. Même si ce sera différent pour l’avenir – mais cela sera écrit sur une autre feuille.

****

Les questions qui se posent maintenant – est-ce que Madame May pourrait-elle former un nouveau gouvernement avec cette petite marge de majorité? – Ou sera-t-elle obligée de d’appeler à de nouvelles élections dans quelques mois?

Jeremy Corbyn demande depuis quelques temps la démission de la Première Ministre – et maintenant encore plus. Est-ce que lui il serait capable de former un gouvernement fonctionnel avec une alliance de différents partis de gauche? – Évidemment, les Tories vont faire tous pour éviter cette possibilité.

Effectivement, Madame May a mal fait son calcul. Sa spéculation a échoué misérablement. Ce qui est bien pour le peuple anglais.

Une Première Ministre May avec une majorité comme elle avait souhaité – aurait bien pu devenir une Madame Thatcher 2.0.

Peter Koenig

Le texte est basé sur un interview avec PressTV Français



Articles Par : Peter Koenig

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]