Print

Les dépêches de Wikileaks révèlent les pourparlers de guerre américano-israéliens
Par Bill Van Auken
Mondialisation.ca, 10 janvier 2011
WSWS 10 janvier 2011
Url de l'article:
https://www.mondialisation.ca/les-d-p-ches-de-wikileaks-r-v-lent-les-pourparlers-de-guerre-am-ricano-isra-liens/22718

Des dépêches diplomatiques des USA citées par le quotidien norvégien Aftenposten font état d’entretiens entre des législateurs étasuniens et des officiels israéliens en vue de préparer la prochaine guerre au Moyen-Orient.

Ces documents font clairement ressortir à la fois les préparatifs d’Israël en vue d’une autre guerre d’importance dans la région et la soutien inconditionnel de membres du Congrès, démocrates et républicains, qui viennent apparemment en Israël recevoir les instructions de l’état hébreu sous le sceau du secret.

Aftenposten, le principal quotidien norvégien, a rapporté le mois dernier qu’il détenait les 250 000 câbles diplomatiques secrets que Wikileaks a en sa possession et qu’il avait commencé à publier des articles basés sur ces documents sans publier les câbles eux-mêmes.

Un de ces câbles envoyé par l’ambassade des USA de Tel Aviv au Département d’Etat de Washington relate une rencontre entre une délégation du Congrès étasunien en visite qui était dirigée par l’ancien représentant des démocrates, Ike Skelton (le responsable de House Armed Services Committee qui ne fut pas réélu en novembre dernier) et le Lt Gén. Gabi Ashkenazi, le chef d’état-major israélien, et qui a eu lieu le 15 novembre 2009. Un autre câble détaille un briefing donné par des généraux israéliens à une autre délégation menée par le sénateur étasunien Kirsten Gillibrand (démocrate, New York) les 2 et 3 septembre de la même année.

Selon le journal norvégien, les dépêches contenaient « le message clair » que « les préparatifs de l’armée israélienne en vue d’une nouvelle guerre au Moyen-Orient battaient leur plein. »

Selon un câble de novembre 2009, le général Ashkenazi a dit que l’armée israélienne se prépare à attaquer  » les mêmes secteurs que les fois précédentes, c’est à dire le Liban et la bande de Gaza. »

Il a dit aux membres du Congrès étasunien en visite : « je prépare l’armée israélienne à une guerre de grande envergure parce qu’il est plus facile de réduire les opérations que de faire le contraire. »

Ashkenazi a donné aux législateurs étasuniens une estimations exagérée de la soit disant menace que l’Iran, le Hezbollah libanais et le Hamas qui gouverne la bande de Gaza posent à Israël. Ces déclarations sont conformes à l’habitude invétérée d’Israël de dépeindre chacune de ses guerres d’agression comme des actes inévitables de self-défense.

Il a affirmé que les missiles balistiques iraniens ainsi que les roquettes stockées par le Hezbollah et le Hamas menaçaient la vie d’un million d’Israéliens, y compris les habitants de Tel Aviv.

Le général a affirmé que le Hezbollah détenait une réserve de 40 000 roquettes. Curieusement dans le briefing donné par l’armée israélienne au Sénateur Gillibrand un peu plus de deux mois plus tôt, le chiffre était de 20 000, et cela comprenait aussi les roquettes anti-chars et d’autres armes destinées uniquement à la défense du territoire libanais en cas d’invasion israélienne.

Le chef d’état major israélien a confié à la délégation étasunienne que l’armée israélienne envoie sans arrêt des drones sans pilote dans l’espace aérien libanais, au mépris complet de la souveraineté de ce pays, pour identifier les cibles à attaquer. Il a aussi exprimé sa gratitude à L’Agence Nationale de Sécurité Etasunienne (NSA) pour son aide dans l’espionnage des ennemis d’Israël.

La dépêche rapporte aussi qu’Ashkenazi a dit aux élus étasuniens qu’Israël n’acceptera aucune restriction qui l’empêcheraient d’attaquer des secteurs urbanisés lors de sa prochaine guerre. Il prévenait apparemment les élus qu’il avait l’intention de se comporter encore plus sauvagement que pendant l’opération Cast Lead, l’invasion de trois semaines de Gaza de 2008-2009. Cette opération a coûté la vie à 1 400 Palestiniens, y compris plus de 900 civils dont plus de la moitié étaient des femmes ou des enfants. Ashkenazi a assuré les membres du Congrès que même si des « erreurs » avaient pu être commises jamais les soldats israéliens n’avaient intentionnellement visé des civils.

La même assurance fut donnée à la délégation menée par le sénateur Gillibrand lors du briefing de septembre 2009. Le général israélien Yoav Galant a dit aux politiciens étasuniens que l’armée israélienne avait agi avec « beaucoup de retenue » en « limitant sa puissance », affirmations qui ne soulevèrent apparemment aucune objection de la part de Gillibrand et de ses collègues.

L’officier israélien a affirmé que malgré la destruction massive que les Israéliens avaient opérée, le Hamas avait réussi a se procurer autant d’armes qu’il en avait avant l’invasion, signifiant par là que la prochaine guerre israélienne serait « plus difficile » que la précédente.

Un autre câble secret publié sur le net par Wikileaks en novembre dernier relate le déroulement d’un meeting de novembre 2009 du Joint Political Military Group (JPMG), une organisation étasunienne qui coordonne la politique des deux gouvernements. Le sujet principal de la discussion a été le programme nucléaire iranien, et les officiels de l’armée israélienne ont insisté sur le fait qu’il ne restait plus beaucoup de temps pour préparer une attaque militaire des installations iraniennes.

« Le GOI |[gouvernement d’Israël] a qualifié l’année 2010 d’année cruciale -si les Iraniens continuent à protéger et renforcer leurs sites nucléaires, il sera plus difficile de les atteindre et de les endommager » lit-on dans le document. « Les représentants des deux pays ont ensuite parlé de la livraison imminente de bombes anti-bunker GBU-28 à Israël, en précisant que le transfert devrait être effectué discrètement pour ne pas prêter le flanc à l’allégation que le USG aide Israël à préparer une attaque contre l’Iran. »

La GBU-28 est une bombe à guidage laser de 2 268 kg que les USA ont fabriquée en préparation de la guerre du Golfe de 1991 contre l’Iraq. Elle a été dessinée pour pénétrer sous terre et pour traverser le béton armé dans le but de détruire les centres de commande et de contrôle iraquiens. Selon Aftenposten, Israël a reçu des USA 100 de ces puissantes bombes pour les utiliser contre l’Iran.

 
Texte original en anglais: http://www.wsws.org/articles/2011/j…

Traduction : D. Muselet pourLe Grand Soir

Avis de non-responsabilité: Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.