Print

Les deux 11 septembre qui firent histoire
Par Oscar Fortin
Mondialisation.ca, 11 septembre 2020
Humanisme
Url de l'article:
https://www.mondialisation.ca/les-deux-11-septembre-qui-firent-histoire/5649143

Il y a 47 ans, le 11 septembre 1973, la Moneda, Parlement du gouvernement chilien, est bombardée par des avions de chasse. Le président, Salvador Allende, l’ennemi juré de Washington et de l’oligarchie chilienne, s’y trouve présent, comme il en a l’habitude tous les matins. Il a vite réalisé  qu’il s’agissait d’un coup d’État militaire, mené par le général en chef de l’armée, Augusto Pinochet. Ce dernier, traître à son gouvernement et à son peuple, s’est mis au service de l’empire, dirigé, à l’époque, par le président Georges Bush père avec comme conseiller de premier plan Henry Kissinger, alors Secrétaire d’État.

Devant les faits, il prend contact avec une radio locale pour y adresser ce qui sera son dernier message au Peuple chilien. Je vous invite à lire ici ce message de Salvador Allende à son peuple. Ses dernières paroles prophétisent des temps nouveaux où les peuples pourront marcher sur les sentiers de la paix et de la justice.

« Travailleurs de ma patrie, j’ai foi en le Chili et en son destin. D’autres hommes surmonteront ce moment gris et amer où la trahison prétend s’imposer. N’oubliez jamais que bientôt s’ouvriront à nouveau les larges avenues qu’empruntera l’homme libre pour bâtir une société meilleure.»

(Voir le texte complet traduit en français : criminocorpus.hypotheses.org)

Il y a 19 ans, un autre 11 septembre a semé la terreur, cette fois, au cœur de New York. Des avions civils viennent alors frapper de plein fouet les deux Tours jumelles où se trouvent présents plus de 3000 travailleurs et travailleuses. Tous et toutes y laisseront leur vie. Un troisième avion se serait également dirigé sur le Pentagone. 

Les auteurs de ces attentats au cœur de Manhattan ont vite été identifiés à un groupe de terroristes, ayant à leur tête, Oussama Ben Laden. Avec les années et les multiples analyses effectuées par des spécialistes, couvrant plusieurs spécialités, cette certitude s’est progressivement atténuée. Le minage préalable des Tours met en cause l’affirmation que l’écroulement des Tours est dû à l’impact des deux avions.

Il y a de nombreuses analyses qui contestent très fortement l’hypothèse d’une intervention terroriste sous la gouverne d’Oussama Ben Laden. Plusieurs y voient plutôt une intervention de haut niveau gouvernemental, mettant sur le compte de terroristes ces attaques du 11 septembre 2001. De quoi motiver le peuple au soutien de la lutte à mener contre les terroristes et, tout particulièrement, contre Saddam Hussein, président d’Irak. Il ne faut pas oublier que Bush père avait mené une guerre féroce contre l’Irak et qu’il en était sorti sans atteindre ses objectifs. Comme par coïncidence, le terrorisme fleurit dans les pays où le pétrole se fait le plus alléchant. De toute évidence pour prendre en main tout ce pétrole, il faut vaincre le terrorisme qui se fait toujours de plus en plus violent.

Les seuls à connaître le fond de l’histoire de ce 11 septembre 2001 ne peuvent être que les grands responsables des politiques et engagements des États-Unis de cette époque. Dick Cheney, GW. Bush (fils)Donald Rumsfeld et autres principaux collaborateurs. Oussama Ben Laden est au fond de l’Océan et les 19 terroristes identifiés comme étant les auteurs de cet attentat sont tous morts.

À nous de voir à qui profitent ces deux attentats.

Oscar Fortin

 

Avis de non-responsabilité: Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.