Les entreprises continuant à investir en Israël doivent être frappées de BDS

En Belgique, le groupe D’Ieteren vient d’annoncer via la presse, son intention d’investir plusieurs millions de dollars dans les ‘hightechs’ israéliennes.

L’entreprise créée en 1805 et toujours détenue pour plus de 55 % par la famille, est connue essentiellement à travers les marques automobiles dont elle assure l’importation et la distribution sur le territoire belge (VW, AUDI, SEAT, SKODA, BENTLEY, LAMBORGINI, BUGATTI, PORSCHE & YAMAHA).

La prospère société se targue aussi d’être leader mondial de réparation et de remplacement des vitrages automobiles, à travers la marque BELRON.

Enfin, elle annonce distribuer les produits MOLESKINE à travers 115 pays.

Toutes ces informations sont disponibles au public et proviennent de son site internet.

Il est proprement inadmissible que de telles entreprises continuent à investir impunément dans des sociétés israéliennes, sachant les innombrables violations en Droit international de cet Etat colonial criminel.

Puisqu’il apparaît que tant nos gouvernements que l’Union européenne n’ont ni le courage, ni l’éthique de suivre les recommandations de l’ONU en la matière, il appartient aux citoyens d’exercer les pressions sur de tels groupes, afin de leur rappeler que la justice n’est pas un vain mot ni n’est compatible avec la démocratie à laquelle nous prétendons appartenir. 

Voici le courriel que j’ai adressé au groupe D’Ieteren ce jour. J’invite tout citoyen épris de justice et d’équité à procéder de même manière, afin que la pression exercée sur l’entreprise soit maximale, et l’encourage à privilégier d’autres investissements que ceux qui participent aux innombrables crimes commis par le régime israélien dans sa guerre coloniale contre le peuple palestinien.

Adresse de contact : [email protected]

« Bonjour,

je viens de prendre connaissance par la presse de vos intentions d’investissements dans la hightech israélienne

vous n’êtes pas sans savoir que le régime israélien contrevient à TOUTES les Résolutions de l’ONU et qu’il est désormais désigné comme régime appliquant l’apartheid envers certains de ses citoyens

même l’UE (pourtant peu courageuse en la matière) a intimé à ce régime de cesser de maquiller ses exportations sous fausses étiquettes, et contraint désormais les  exportateurs israéliens à indiquer clairement les marchandises provenant des colonies, TOUTES illégales aux yeux du Droit international

suite au mouvement citoyen non-violent de Boycott, Désinvestissement et Sanctions (BDS) initiée par de nombreuses ONG palestiniennes, nombre d’entreprises, Fonds de pension & banques comprises se sont d’ailleurs retirées des appels d’offre et de leurs engagements en Israël

votre choix me paraît donc des plus funestes, dans la mesure où investir dans des entreprises israéliennes revient à en devenir des soutiens et ainsi s’en faire complice

je me ferai un devoir d’informer de vos options autour de moi, afin que les citoyens ayant gardé le sens de l’éthique qui semble si cruellement manquer à certains de vos décideurs, ne se retrouvent pas pris au piège et évitent d’en devenir des « collabos » comme vous,

en vous souhaitant d’être mieux inspirés à l’avenir. »

Je vous invite également à diffuser le plus largement possible via vos réseaux sociaux, afin que la pression sur ce groupe soit la plus forte possible et serve d’exemple à d’autres entreprises qui seraient tentées d’agir avec la même intolérable désinvolture.

Dans notre soutien au peuple palestinien dépossédé de ses terres et de sa culture, soumis à une infâme oppression depuis plus de 70 ans, endeuillé par des milliers de victimes de tous âges, encagé à Gaza dans des conditions absolument indignes de toute dignité humaine, nous ne pouvons rester sans nous dresser et interpeller les responsables qui participent de près ou de loin, directement ou indirectement à ce qui n’a d’autre nom que ‘crimes contre l’humanité’, ainsi que vient de l’annoncer le Tribunal Pénal International dans l’enquête qu’il s’apprête enfin à ouvrir à l’encontre des gouvernements israéliens.

(http://mcpalestine.canalblog.com/archives/2020/05/06/38262963.html)

Daniel Vanhove

Photo en vedette : manifestation à Washington, le 26 mars 2017 pour appuyer la Palestine. Source : flickr.com

Note aux lecteurs : veuillez cliquer sur les boutons de partage ci-dessus ou ci-dessous. Faites suivre cet article à vos listes de diffusion. Publiez cet article sur votre site de blog, vos forums Internet, etc.



Articles Par : Daniel Vanhove

A propos :

Daniel Vanhove est Observateur civil et auteur. Son dernier ouvrage La Démocratie Mensonge – 2008 – Ed. Marco Pietteur – coll. Oser Dire.

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]