Les Etats Unis désignent un émissaire spécial pour la lutte contre le PKK

Où se cache le piège?

Où se cache le piège? La décision de Washington de nommer un émissaire spécial chargé de lutte contre le PKK a tôt fait de susciter cette question, dans une Turquie de plus en plus inquiète des liens, qui se tissent entre les séparatistes kurdes d’une part et les Etats Unis de l’autre. Certes, le Porte parole du minsitère turc des A.E. a aussitôt applaudi l’initiative sans toutefois se faire trop d’illusion. La semaine dernière, la colère est monté d’un cran à Ankara qui a mis en garde Washington contre son soutien implicite aux agissements anti-turc du PKK qui se multipliemnt dans le nord de l’Irak. Le Premier ministre Erdogan est allé même encore plus loin en affirmant que son pays commençait peu à peu à en perdre patience. A vrai dire, le double jeu que mènent les Américains sur ce terrain n’a cessé d’attiser ces derniers temps la traditionnelle « kurdophobie » turque au point qu’à Ankara, d’aucuns parlent d’un possible projet américain du détournement du potentiel de frappe du PKK au détriment des intérêts turcs. Et à ces accusations, Washington ne sait pas trop quoi répondre. Depuis l’invasion de l’Irak en 2003, les séparaistes kurdes y opèrent avec une grande latitude s’en prenant de temps à autre aux intérêts turcs sans que les Etats-Unis ne lèvent le petit doigt. Pis encore, le PKK figure sur la liste des organisations terroristes dressée par le Département d’Etat, ce qui donne à cette appuie un aspect encore plus exaspérant. Rien d’étonnant donc que de voir les réactions mitigées des autorités turques qui semblent prendre avec les pincettes l’initiative américaine de désigner un Monsieur « anti-PKK » en la personne du général Joseph Raleston. Après tout, rien ne dit qu’il ne s’agisse pas là d’une manoeuvre de diversion censée ramener les dirigeants d’Ankara à la table des négociations autour, pourquoi pas, du projet d’une semi autonomie du Kurdistan turc.

Dimanche 03 Septembre 2006
 



Articles Par : Global Research

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]