Les Etats-Unis vont fournir à Israël la plus grosse aide militaire de son histoire en compensation de l’accord nucléaire avec l’Iran

Malgré les milliards d’aide militaire reçus annuellement par Israël, les autorités de ce pays sont mécontentes parce que l’administration Obama veut mettre un terme à une mesure ancienne stipulant que plus d’un quart de cette aide peut être dépensée en Israël, et non aux Etats-Unis. 

Israël pourrait prochainement accepter de recevoir la plus importante dotation en armes jamais attribuée par les USA, en complément d’un don annuel déjà évalué à plusieurs milliards.

Actuellement, Israël reçoit plus de 3,1 milliards de dollars chaque année des USA, suite à un accord datant de 10 ans, signé à l’époque du président George W. BUSH, et qui va expirer en 2018. Cependant, l’administration Obama envisage de prolonger cet accord pour une durée équivalente.

« De plus, le Congrès a voté des crédits supplémentaires concernant la couverture anti-missiles », a indiqué le Washington Post.

« Les autorités israéliennes, y compris le Premier Ministre Benjamin NETANYAHU, mènent depuis des mois des négociations secrètes, dans le but d’obtenir pas moins de 5 milliards par an », ont révélé les journalistes Carol MORELLO et Ruth EGLASH, du Washington Post.

« Les Israéliens font valoir qu’ils ont besoin d’augmenter leurs dépenses d’armements défensifs, suite à l’accord nucléaire avec l’Iran de l’année dernière ; ils craignent que les capitaux  bancaires iraniens débloqués à cette occasion ne soient utilisés pour financer une agression iranienne dans la région. » écrit-il.

Pourtant, les propres services de renseignements israéliens ont émis des doutes quant à la menace que représente l’Iran pour Israël. Néanmoins, il est possible qu’un Iran enrichi puisse contrarier le projet d’Israël de contrôler les ressources énergétiques dans la région, y compris sur les hauteurs du Golan, en Syrie, qu’Israël occupe illégalement.

Un problème toujours non réglé est celui de la subvention spéciale que les USA attribuent aux Israéliens, autorisant ceux-ci à dépenser jusqu’à 26 % de cet argent dans leur propre pays.

« Aucun des pays qui reçoivent des fonds des USA n’ont le droit de procéder ainsi, mais cet avantage a été établi dans les années 80, pour permettre à Israël de mettre en place les bases de son infrastructure de défense. » écrit The Post.

L’administration Obama veut mettre fin à ce privilège, en obligeant Israël à dépenser l’ensemble de cet argent aux USA. « Compte tenu la bonne santé actuelle de l’industrie d’armement israélienne, l’administration américaine veut revoir la répartition de ses dépenses et exige que l’aide des USA profite aussi aux entreprises américaines de biens et de services. » expliquent MORELLO et EGLASH.

62% des Américains jugent qu’Israël reçoit déjà trop d’aides, d’après un sondage effectué en mars.

De son côté, un expert militaire israélien a déclaré que l’heure est venue de ne plus dépendre de l’aide militaire étrangère. Le Général de Division Gershon HACOHEN, ex-chef des collèges des Forces Armées israéliennes et Commandant des forces du Nord, a déclaré à Defense News la semaine dernière que l’aide des USA a un effet « néfaste et corrupteur sur nous », et que les militaires israéliens devraient chercher à réduire progressivement cette aide, plutôt que de vouloir toujours l’augmenter. « Cela exigera de la volonté, mais si nous nous montrons organisés et compétents, nous pourrons rétablir notre souveraineté, retrouver notre autonomie militaire, et ainsi développer notre capacité industrielle », a-t-il ajouté.

En février dernier, Ali Abunimah, d’Electronic Intifada, un site en faveur de la libération de la Palestine, a suggéré que ces aides américaines – alors que Washington s’obstine à ignorer les crimes de guerre israéliens contre la Palestine – serviraient à pousser Israël à accepter des solutions diplomatiques dans la région. « En effet, les droits et les vies des Palestiniens sont la monnaie d’échange qu’Obama a utilisée pour donner à Israël une « compensation » en échange de l’accord passé avec l’Iran« , écrit-il. De la même façon que l’Iran ne constitue pas une réelle menace pour Israël, Abunimah conclut qu’Israël n’a aucun intérêt à compromettre les intérêts américains en Iran.

« Le nouvel envoi d’armes d’Obama, le plus important à ce jour, ne sera pas utilisé par Israël pour attaquer l’Iran, et n’aura donc pas d’influence sur l’hégémonie américaine dans la région. Les armes qu’Obama donne à Israël seront utilisées pour maintenir et renforcer l’occupation des forces israéliennes en Palestine, ainsi que l’apartheid et l’installation de colons, sans parler des habituels massacres perpétrés à Gaza. »

Kit O’Connell

 

Original : US To ‘Compensate’ Israel For Iran Deal With Biggest Military Aid Package Evers, MintPressNews, 2 août 2016.

Traduit par Jean-Claude Levaton pour Arret sur Info



Articles Par : Kit O'Connell

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]