Les Etats-Unis vont-ils sacrifier l’Otan sur l’échiquier du conflit avec la Russie?

La crise ukrainienne a conduit à des négociations entre la Russie et l’Occident. Les Etats-Unis, l’Otan et l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) sont la démonstration d’un grand jeu entre les parties. Il semble que Moscou et Washington soient parvenus à un certain consensus pour «refroidir» la situation en Ukraine, ce qui a semé une certaine confusion pour l’Alliance de l’Atlantique Nord qui est confrontée à une triste réalité.

L’expert chinois Cui Hongjian écrit que Washington pourrait sacrifier l’Otan comme pièce d’échec dans un grand jeu contre la Russie.

L’expert chinois note que l’administration de Joe Biden a fait un geste pour assurer la sécurité de l’Europe. Côté russe, les Etats-Unis s’engagent dans un dialogue de stabilité stratégique bilatéral pour établir des règles du jeu sûres entre les deux pays. Dans le même temps, les Etats-Unis encouragent l’Otan et l’Ukraine à coopérer étroitement, notamment dans la région de la mer Noire (c’est-à-dire sur le flanc oriental de l’alliance) afin de renforcer l’offensive stratégique contre la Russie.

«La solution au problème ukrainien sous la direction de Washington est d’utiliser l’Otan pour lancer une offensive contre la Russie. Cela diffère sensiblement de l’approche européenne qui se concentre davantage sur les négociations diplomatiques et l’échange d’intérêts. Par conséquent, la situation en Ukraine évoluera rapidement vers une confrontation militaire», déclare Cui Hongjian dans son article publié dans le Global Times. Selon lui, l’objectif de l’Otan est de prouver qu’elle peut encore jouer un certain rôle dans les relations entre l’Europe et la Russie et dans le domaine de la sécurité européenne. Cependant, après avoir obtenu des résultats politiques limités lors de la réunion du Conseil Otan-Russie à Bruxelles le 12 janvier 2022, l’alliance a fait face à une triste réalité. L’expert chinois se demande si «la valeur de l’Otan pour les Etats-Unis diminuera de manière significative après que la Russie et les Etats-Unis aient atteint un consensus dans leurs pourparlers pour réduire le degré de tension en Ukraine?»

Cui Hongjian attire l’attention sur le fait que les Etats-Unis et l’alliance considèrent l’Ukraine comme un partenaire, mais ne lui ont pas accordé l’adhésion à l’Otan. Ainsi, ils veulent prendre le dessus dans leur jeu avec la Russie. Ils pourraient, non seulement, aggraver la situation dans la région en fournissant à l’Ukraine du matériel militaire et en menant des exercices militaires conjoints, mais aussi utiliser la thèse selon laquelle «l’Ukraine n’est pas membre de l’Otan» comme excuse pour éviter une confrontation ouverte avec la Russie. A ce propos, Observateur Continental signalait le 12 janvier 2022, citant CNN, que les Etats-Unis fournissent discrètement de l’argent et des armes à l’Ukraine.

«Mais la Russie a déjà compris l’emploi de telles astuces des Etats-Unis et de l’Otan», rapporte l’analyste chinois. «Par conséquent, Moscou exige que l’Otan clarifie ses relations avec l’Ukraine au milieu de l’escalade de la confrontation militaire afin d’éviter des coûts stratégiques. Si l’Otan ne parvient pas à arrêter cette série de contre-attaques stratégiques et diplomatiques de la Russie, tous les  »gains » qu’elle a réalisés en resserrant l’espace russe sur ses flancs est et ouest s’éteindront», rajoute-t-il.

En résumé, Cui Hongjian estime que pour résoudre le problème ukrainien, l’Europe doit forcer les parties concernées à restaurer la confiance dans le format Normandie. Quant aux relations avec la Russie, il faut favoriser la désescalade par le dialogue, comme la France et l’Allemagne le proposent et développer les relations bilatérales vers un état de stabilité. En ce qui concerne sa propre sécurité, l’alliance doit influencer et restreindre les Etats-Unis à travers le mécanisme bilatéral Etats-Unis-Europe et les principes généraux de l’Otan, et ne «pas devenir une pièce d’échecs que Washington sacrifiera dans le grand jeu», conclut l’expert chinois.

Observateur Continental rappelle que la réunion du Conseil Otan-Russie tenue le 12 janvier 2022 était la deuxième étape des consultations entre Moscou et les Etats occidentaux sur les propositions russes sur la sécurité en Europe et que rien n’a pu avancer pour résoudre le conflit entre l’Otan et la Russie. La première réunion, qui comprenait des négociations entre les représentants des Etats-Unis et la Fédération de Russie, s’est tenue à Genève le 10 janvier 2022 et la troisième aura lieu à Vienne le 13 janvier 2022 dans le cadre de l’OSCE.

Olivier Renault



Articles Par : Olivier Renault

A propos :

Olivier Renault, journaliste. Il travaillé, entre autres, pour RUE89, Die Junge Freiheit, des sociétés de production à Berlin et Hambourg pour la télévision allemande...

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]