Les États vassaux de Washington font courir de gros risques

Nos États vassaux de Washington nous font courir d’énormes risques. Ce sont la France, le Royaume-Uni, l’Allemagne, le Canada (et le Québec). Parce qu’ils appuient l’un des derniers bastions du colonialisme dans le monde qui annonce haut et fort qu’il va commettre des crimes contre l’humanité, des massacres, voire un génocide et il le fait.

Ceci après le discours de Biden qui s’arroge le titre de « nation indispensable », qui déclare en Israël « the other team did it » (le bombardement meurtrier de l’hôpital anglican à Gaza City), qu’il claironne que les États-Unis est « la nation la plus puissante de l’histoire du monde ».

Indispensable? Et tous les autres pays du monde sont relégués Au statut de spectateurs, de figurants, bref complices.

Beaucoup refusent ce rôle. Ils le font savoir à l’ONU, ils le font savoir à la Chine et à la Russie, membres permanents du Conseil de sécurité. Mais pas nos États vassaux.

Pendant ce temps, voici ce qui arrive et ce que nos États vassaux appuient :

• Un ministre israélien de la défense du nom de Gallant annonce qu’il coupe l’électricité, l’eau, la nourriture, le carburant. Il le dit parce qu’il dit se battre contre des « animaux humains ». Il est encore en poste et nous l’appuyons.

• Une Ambassadrice d’Israël du nom de Mme Tzipi Hotovely, une extrémiste qui milite pour l’annexion de tout le territoire de la Palestine, qui dit que le peuple palestinien n’existe pas, annonce que jusque 600 000 Palestiniens en Gaza pourraient être tués. Elle est encore en poste et nous l’appuyons.

5000+ sont morts, 60% femmes et enfants, dont 2300+ enfants. Des mosquées, des hôpitaux, des immeubles, le cœur de la ville de Gaza City. Au moins 16 journalistes ont été tués par les forces israéliennes.

Que font nos États vassaux : ils défilent l’un après l’autre (Sunak, Scholz, Macron) devant le chef de guerre de Biden, Netanyahou en Israël. Ils disent, comme Biden, que l’heure d’un cessez-le-feu n’est pas venue?

Quand viendra l’heure d’un cessez-le-feu? Quand la moitié des Palestiniens de Gaza sont morts? Quand Israël aurait chassé les Palestiniens et occupés de nouveau Gaza? Quand ils l’auront colonisé entièrement ? SVP, dîtes-nous!

On parle du droit international et du droit humanitaire international pour éviter de parler de cessez-le-feu. Si le droit n’est pas appliqué avec les moyens de coercition nécessaires, il ne vaut pas le papier sur lequel il est écrit. Le droit international ne sera pas appliqué tant que cette crise demeure entre les mains de Biden.

Si nos États n’étaient pas des États vassaux, ils exigeraient que l’ONU enlève cette crise des mains de Biden et que la Chine et la Russie, membres permanents du Conseil de sécurité, soient impliqués immédiatement. Et qu’un État palestinien indépendant et libre soit créé et qu’il adhère à l’ONU.

Entretemps, l’anarchie s’installe dans nos pays : France : interdiction de manifester; Allemagne : interdiction de scander le slogan : From the river to the sea, Palestine will be free. Londres 150 000 manifestants en solidarité avec la Palestine.

L’heure est à l’affranchissement de nos États vassaux du joug de Washington et à l’affirmation de leur souveraineté.

Le pied à Papineau, CKVL 100,1 FM, Montréal; le 24 octobre 2023



Articles Par : Robin Philpot

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]