Les jeunes syriens ripostent aux tentatives de déstabiliser leur pays

Lundi 11 avril 201

Des jeunes hackers syriens ont attaqué le site du Saad Hariri, chef du courant al-Mostaqbal, le mettant en garde de continuer à s’ingérer dans la politique intérieure syrienne et de déstabiliser le pays. Ils ont laissé sur le site une lettre à l’adresse de Saad Hariri et de Badr b. Sultan, l’ancien ambassadeur saoudien aux Etats-Unis, fauteurs de tous les troubles confessionnels dans la région, et notamment au Liban et en Syrie, leur demandant d’attendre qu’ils aient fini leurs examens pour voir comment la jeunesse syrienne entend riposter à toutes ces attaques étrangères.
Par ailleurs, si les premières revendications populaires syriennes étaient très légitimes, il semble bien que les ennemis des peuples arabes, allant d’une certains opposition syrienne qui a trouvé refuge en France, Belgique, Grande-Bretagne et aux Etats-Unis, ainsi que les puissances étrangères, comme la France, les Etats-Unis et surtout l’ennemi sioniste, via la Jordanie et les groupes « jihadistes », entendent faire plier l’Etat syrien et le peuple syrien, en semant le trouble dans le pays pour l’obliger à se soumettre à l’Etat sioniste et cesser toute aide aux résistances palestinienne et libanaise.

Ils peuvent toujours courir….

Il n’est plus un secret pour personne pourquoi l’association belge, qui se proclame internationale, AFD international, a décidé de lancer une croisade contre la Syrie, via un communiqué des plus provocateurs, appelant à l’intervention internationale contre la Syrie. Après la Libye, cette association soutenue par Abdel Halim Khaddam, ancien premier ministre syrien, réfugié en France après avoir été impliqué dans des crimes de financement de terroristes, aux côtés de ses amis le saoudien Bandar b. Abbas et le libanais Saad Hariri, souhaite plonger la Syrie dans le chaos, profitant des révoltes qui secouent le monde arabe. Abdel Halim Khaddam a récemment décidé de bouger ses quartiers vers la Belgique, puisqu’il était interdit de pratiquer la politique, dans son pays d’accueil. De Belgique, il tire les fils d’une soi-disant révolte populaire, mais en réalité pour revenir au pays porté par les chars américains et s’emparer du pouvoir en Syrie.

Il peut toujours rêver….

En Syrie, ce n’est pas une révolution, mais le trouble et les tentatives de déstabilisation de l’Etat font partie d’une contre-révolution qui s’étend de l’intervention occidentale en Lybie, aux tentatives de briser les mouvements au Bahrayn et au Yémen, aux pressions occidentales sur l’Egypte, jusqu’aux tentatives de dépecer la Syrie. Tout cela pour empêcher que l’Etat sioniste ne soit mis en danger par les peuples arabes, qui réclament la fin de la domination occidentale sur leurs pays.
 
Rim al-Khatib



Articles Par : Rim al-Khatib

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]