Print

Les mandats COVID et « le droit de sourire ».
Par Prof Michel Chossudovsky
Mondialisation.ca, 29 avril 2022

Url de l'article:
https://www.mondialisation.ca/les-mandats-covid-et-le-droit-de-sourire/5667760

« J’aime ceux qui savent sourire dans la détresse. » Leonardo da Vinci

« Je vais sourire: mon sourire ira au fond de vos prunelles et Dieu sait ce qu’il va devenir. » Jean-Paul Sartre, Huis Clos

« Car il s’en va et visite tous ses hôtes ;
Il leur souhaite un bonjour avec un sourire modeste,
Et les appelle frères, amis, et compatriotes. William Shakespeare,“Othello”.

***

Les mandats Covid-19 ont eu de nombreux effets dévastateurs qui se poursuivent dans plusieurs pays :

La campagne de peur, les quarantaines, l’effondrement économique provoqué qui contribue à la pauvreté et au chômage de masse, la déstabilisation de la société civile (y compris l’éducation, la santé, la culture, les sports), sans oublier l’imposition à l’échelle mondiale d’un « vaccin » présenté comme une « solution » à la prétendue pandémie de Covid-19.

Mais il y a une autre dimension qui est à peine abordée :

Les mandats Covid ont, depuis plus de deux ans, affecté la manière dont les êtres humains interagissent les uns avec les autres, aux niveaux individuel, familial et social, ainsi que dans l’arène politique.

Les mandats Covid ont interdit sans relâche les rencontres sociales, les réunions de famille, les réunions d’église, les mouvements sociaux, etc., prétendument pour lutter contre une « pandémie » inexistante.

Mais il y a autre chose de fondamental, intimement lié à la façon dont les gens communiquent entre eux dans le monde.

« C’est le droit de sourire ».

Le sourire en tant qu’expression faciale existe depuis l’aube de l’humanité. C’est une caractéristique inhérente aux êtres humains.

Associé à la distanciation sociale obligatoire, le masque Covid cache nos visages et nous empêche d’exprimer nos sentiments lorsque nous rencontrons nos semblables et interagissons avec eux.

Les mandats créent une ambiance de désespoir social.

Le sourire et le rire réduisent le stress, favorisent le dialogue, l’échange, la solidarité, la résolution des conflits.

Le sourire constitue également un moyen d’affronter la campagne de peur Covid-19.

(Il contribue à une respiration saine, à la « prise d’air riche en oxygène », il stimule nos organes vitaux, notamment notre cœur et nos poumons).

L’acteur britannique John Cleese  a dit un jour : « Le rire vous permet de vous rapprocher des gens. » [Laughter connects you with people]

Le sourire est également un moyen d’exprimer l’amour et l’émotion, qui a été supprimé par les mandats Covid.

Est-ce pertinent ?

Les impacts dévastateurs des mandats Covid sur la santé mentale (y compris une vague de suicides), qui sont en grande partie le résultat de l’ingénierie sociale, sont amplement documentés.

Ces impacts sont en grande partie dus à la restriction des échanges, du dialogue, de la socialisation avec ses semblables, des relations entre enfants et parents, enseignants et élèves, etc.

Pour plus de détails, voir le chapitre XI de mon E-book intitulé The 2020-22 Worldwide Corona Crisis.

Le sourire contribue à la santé mentale.

« Sourire est un droit humain fondamental » ainsi qu’un moyen de combattre la « tyrannie politique ».

Méfiez-vous du « faux sourire » des milliardaires philanthropes et des politiciens corrompus.

Michel Chossudovsky

Image en vedette : Pixnio.com

Article initialement publié en anglais :

The COVID Mandates and “The Right to Smile”By Prof Michel Chossudovsky, April 24, 2022

Avis de non-responsabilité: Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.