Les Palestiniens demandent à Israël la carte de son territoire

Yasser Abed Rabbo

Le Secrétaire général de l’OLP, Yasser Abed Rabbo, a dit que l’OLP reconnaîtrait Israël comme ce dernier veut bien se définir, si ses frontières sont celles de 1967.

Le 13 octobre dernier, le Secrétaire général de l’OLP, Yasser Abed Rabbo, a dit au journal Haaretz que l’OLP reconnaîtrait Israël comme ce dernier veut bien se définir si Israël et les États-Unis lui fournissent une carte de l’État d’Israël à être reconnu, et si ses frontières sont celles de 1967. Ses commentaires sont venus après qu’Israël et les États-Unis aient demandé aux Palestiniens d’offrir une « contre-proposition » à la demande qu’Israël soit reconnu comme « un État juif ». Le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu avait proposé de prolonger temporairement le moratoire partiel sur la construction de nouvelles colonies en échange de la reconnaissance d’Israël par les Palestiniens comme étant un « État juif ».

L’OLP a reconnu Israël en 1993, mais a refusé, tout comme d’autres groupes palestiniens, de reconnaître Israël comme un « État juif ». Ils craignent que cela revienne à légitimer les lois discriminatoires auxquelles la minorité arabe d’Israël est soumise et préjudice au « droit de retour » de millions de réfugiés palestiniens vivant en exil depuis la guerre israélo-arabe de 1948. Les frontières de 1967 sont bien reconnues par la communauté internationale. Toutefois, les gouvernements israéliens successifs ont favorisé la colonisation des territoires palestiniens, qu’Israël occupe militairement depuis 1967. Il y a maintenant près de 500 000 colons israéliens, beaucoup venus d’Europe de l’Est et d’Amérique du Nord, dans des colonies dispersées dans toute la Cisjordanie et Jérusalem-Est.

Canadiens pour la justice et la paix au Moyen-Orient exhorte le gouvernement du Canada à faire pression sur Israël pour qu’il accepte les frontières de 1967 dans le but de faire avancer les négociations de paix. « Les frontières de 1967 représentent déjà une importante concession de terres par les Palestiniens, par rapport au Plan de partition de 1947 approuvé par l’ONU », dit le président de CJPMO Thomas Woodley. En ce qui concerne la colonisation des territoires palestiniens occupés par Israël, CJPMO rappelle que le transfert par une puissance occupante de sa propre population vers le territoire qu’elle occupe militairement contrevient à la quatrième Convention de Genève.
Interrogé au sujet des commentaires d’Abed Rabbo, le vice-premier ministre israélien Silvan Shalom a déclaré qu’il serait « inacceptable de revenir aux frontières de juin 1967. […] Il y a consensus en Israël sur ce point. » Le gouvernement dirigé par le Hamas dans la bande de Gaza a condamné les commentaires d’Abed Rabbo et a appelé à sa démission. Les négociations entre les Palestiniens et Israël ont achoppé le 26 septembre sur la question de la reconnaissance d’Israël et sur la question de l’élargissement continu des colonies israéliennes sur les territoires palestiniens occupés.

Pour plus d’informations, veuillez communiquer avec:

Patricia Jean
Canadiens pour la justice et paix au Moyen-Orient
Téléphone: 450-812-7781 ou 438-380-5410
Courriel CJPMO – Site Web CJPMO

Canadiens pour la justice et la paix au Moyen-Orient (CJPMO) est une organisation séculière, sans but lucratif, regroupant des hommes et des femmes d’horizons divers qui œuvrent pour que la paix et la justice renaissent au Moyen-Orient. Elle a pour vocation de responsabiliser les personnes d’influence à traiter les protagonistes avec équité et à favoriser l’essor durable et équilibré de la région.


Articles Par : CJPMO

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]a