Print

Les Palestiniens inquiets de la participation de deux sociétés françaises dans le projet de tramway à Jérusalem
Par AL-QUDS Al-Arabi
Mondialisation.ca, 17 octobre 2005
Association France-Palestine (article original en arabe) 15 octobre 2005
Url de l'article:
https://www.mondialisation.ca/les-palestiniens-inquiets-de-la-participation-de-deux-soci-t-s-fran-aises-dans-le-projet-de-tramway-j-rusalem/1106

Le président palestinien, Mahmoud Abbas et son Ministre des Affaires étrangères sont aujourd’hui à Paris où ils rencontreront le président Chirac et exprimeront leur « profonde inquiétude » quant à la participation de deux sociétés françaises à la construction d’un tramway dans Jérusalem-est occupée.

Pendant sa rencontre jeudi avec le Consul général de France à Jérusalem, Alain Rémy, Al-Qudwa a exprimé sa « profonde inquiétude de la réalisation par deux sociétés françaises de la ligne de tramway dans des colonies illégales, pour les rattacher à Jérusalem-ouest » d’après un communiqué du Ministère des Affaires étrangères.

Le communiqué, rapporté par l’agence de presse palestinienne WAFA, ajoute que la participation des deux sociétés françaises dans le projet « est contraire au droit international et aux engagements des pays signataires de la 4ème Convention de Genève ».

Les sociétés françaises ALSTHOM et CONNEXE font partie d’un consortium qui a été retenu par les autorités israéliennes en 2002 pour la réalisation du projet de tramway de Jérusalem qui reliera les quartiers de colonisation de « Pesgat Zeev » et la colline française (French Hill) tous deux situés dans la partie Est occupée de la ville. Les sociétés ALSTHOM et CONNEXE participeront avec une société israélienne à la réalisation du projet dont le coût est estimé à 400 millions d’Euros.

L’exploitation de la ligne doit commencer en 2008.

Dans une rencontre avec l’Agence France Presse, Al-Qudwa a assuré que la participation des deux sociétés françaises dans ce projet sera parmi les sujets qui seront abordés par le président de l’Autorité Palestinienne, Mahmoud Abbas, pendant sa visite en France, lundi ou mardi prochains pendant laquelle il rencontrera le Président Jacques Chirac. 

Al-Qudwa de rajouter « Ceci constitue un problème sérieux car il est contraire au Droit International et le gouvernement français a des obligations juridiques très claires dans ce domaine ».

Al Quds al Arabi- Volume 17 – N° 5098 – Samedi/dimanche 15/16 octobre 2005

 traduction de l’arabe, SQ, Afps

 chapeau : C. Léostic, Afp

Avis de non-responsabilité: Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.