Print

Les « Panamas Papers » : « un moyen de chantage » au service des néoconservateurs américains
Par Mondialisation.ca
Mondialisation.ca, 06 avril 2016

Url de l'article:
https://www.mondialisation.ca/les-panamas-papers-un-moyen-de-chantage-au-service-des-neoconservateurs-americains/5518977

Par Moon of Alabama, 06 avril 2016

…les fuites actuelles de données, diffusées, à grand renfort de publicité, par plusieurs empires de presse qui soutiennent l’OTAN et par une organisation non gouvernementale  financée par le gouvernement américain, ont simplement pour but inavouable de salir des personnalités que l’empire américain n’aime pas.

Par Prof Michel Chossudovsky, 06 avril 2016

Nous publions aujourd’hui cet article de Michel Chossudovsky rédigé en 1996 au sujet des paradis fiscaux et le rôle des grandes banques. Cette analyse demeure d’actualité alors que les médias viennent de dévoiler l’affaire Panama Papers (avril 2016).

Par Valentin Vasilescu, 06 avril 2016

Selon le Daily Mail, le commandant des forces de l’Otan en Europe, le général états-unien Philip Breedlove, a tenu devant la Commission des forces armées du Sénat US un discours dans lequel il affirme que la Russie et le gouvernement d’al-Assad ont essayé de transformer la crise des migrants en une arme pour détruire la structure de l’UE et casser la détermination des Européens.

Les révolutions de couleur ne seront jamais suffisantes ; L’Exceptionalistan est toujours à l’affût des mises à jour stratégiques majeures capables d’assurer l’hégémonie perpétuelle de l’Empire du Chaos.

Par Manlio Dinucci, 05 avril 2016

« La Libye doit redevenir un pays stable et solide », twitte depuis Washington le premier ministre Renzi…Ceux qui y pensent à Washington, Paris, Londres et Rome sont les mêmes qui, après avoir déstabilisé et mis en pièces par la guerre l’Etat libyen, vont recueillir les débris avec la « mission d’assistance internationale à la Libye ».

Avis de non-responsabilité: Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.