Les poids lourds de l’Amérique latine reconnaissent la Palestine indépendante

Dans une lettre rendue publique le 3 décembre dernier et adressée au président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, le président sortant du Brésil Luiz Inacio « Lula » da Silva a reconnu la Palestine comme un État indépendant à l’intérieur des frontières en vigueur juste avant la guerre des Six Jours en 1967. Trois jours plus tard, le ministre des Affaires étrangères argentin, Hector Timerman, a annoncé que son pays reconnaissait aussi la Palestine dans les mêmes termes. Timerman – ancien ambassadeur aux États-Unis et membre éminent de la communauté juive d’Argentine, la cinquième plus importante au monde – a affirmé qu’il y avait un consensus sur la reconnaissance de la Palestine au sein du Mercosur, le bloc commercial sud-américain. Le ministre adjoint des Affaires étrangères de l’Uruguay, Roberto Conde, a déclaré à l’Agence France Presse le 6 décembre que l’Uruguay « allait sûrement suivre la même voie que l’Argentine en 2011 ».

Les déclarations faites par le Brésil et l’Argentine marquent une expansion qualitative du soutien envers l’indépendance palestinienne au-delà de la base traditionnelle du Moyen-Orient et des pays africains. Le Brésil, l’une des économies en plus forte croissance sur la planète, est le cinquième plus grand pays du monde par sa population et le huitième en termes de PIB et de pouvoir d’achat. L’Argentine, le deuxième pays le plus peuplé du cône sud, jouit également d’une forte croissance économique et de la stabilité politique.

Canadiens pour la justice et la paix au Moyen-Orient (CJPMO) se félicite de l’annonce faite par le Brésil, l’Argentine et l’Uruguay. « Israël et le Canada ne peuvent ignorer l’importance de cette étape décisive et fondée sur les principes qu’ont franchie les deux poids lourds du cône sud », explique le président de CJPMO, Thomas Woodley. CJPMO note que les deux puissances d’Amérique du Sud se joignent à plus de 100 autres pays ayant déjà reconnu la Palestine comme un État indépendant. CJPMO perçoit les déclarations du Brésil et de l’Argentine comme un reflet de l’appui international croissant envers l’autodétermination des Palestiniens face à l’agressivité israélienne. L’agression brutale d’Israël contre Gaza en 2008-2009, son attaque meurtrière de la flottille d’aide pour Gaza, son blocus inhumain de Gaza et son escalade continue de la construction de colonies illégales dans les territoires palestiniens occupés ont mis à l’épreuve la patience et la bonne volonté de la communauté internationale.

Les dirigeants palestiniens disent qu’ils vont demander la reconnaissance unilatérale de la Palestine si les pourparlers de paix en cours restent au point mort. Les pourparlers ont échoué dès lors qu’Israël a refusé de prolonger – même temporairement – le moratoire sur la construction de nouveaux logements dans les colonies juives illégales des territoires palestiniens occupés.

Pour plus d’informations, veuillez communiquer avec:

Patricia Jean, Canadiens pour la justice et paix au Moyen-Orient

Téléphone: 450-812-7781 ou 438-380-5410

Courriel CJPMOSite Web CJPMO

Canadiens pour la justice et la paix au Moyen-Orient (CJPMO) est une organisation séculière, sans but lucratif, regroupant des hommes et des femmes d’horizons divers qui œuvrent pour que la paix et la justice renaissent au Moyen-Orient. Elle a pour vocation de responsabiliser les personnes d’influence à traiter les protagonistes avec équité et à favoriser l’essor durable et équilibré de la région.


Articles Par : CJPMO

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]