Les soldats égyptiens démoralisés par la « trahison de la Palestine » par le Caire : rapport

Les soldats égyptiens servant à la frontière entre Gaza et le Sinaï sont de plus en plus démoralisés par leur incapacité à aider les Palestiniens qu’ils voient être tués par les bombardements israéliens, a rapporté Middle East Eye (MEE) le 18 juin.

Shahenda Naguib, correspondante de MEE, a interviewé plusieurs soldats égyptiens dans la ville de Port-Saïd, où les soldats servant dans le Sinaï font escale pour se reposer entre deux déploiements dans le Sinaï.

« C’est douloureux de savoir que vous pouvez aider, mais vous êtes enchaînés et ne pouvez pas aider à sauver votre peuple du massacre », a déclaré Omar, 23 ans, qui a servi comme officier de patrouille dans le nord du Sinaï en Égypte, et le long de la frontière avec Rafah à Gaza au cours de la dernière année.

« Nous avons observé et entendu l’intensité des bombardements israéliens à Rafah, et nous voyons des dizaines de familles palestiniennes franchir les frontières. »

La guerre menée par Israël contre Gaza a jusqu’à présent tué plus de 37 000 Palestiniens, pour la plupart des femmes et des enfants.

« Nous nous entraînons jour et nuit et répétons des chants de marche contre l’ennemi sioniste, et nous entendons des bulletins d’information dédiés vantant à quel point l’armée est prête, mais lorsque cet ennemi tue des milliers de nos frères, nous restons les bras croisés », a déclaré Omar à MEE.

L’Égypte est un proche allié d’Israël depuis que le président Anouar Sadate a signé l’accord de paix de Camp David avec Israël sous les auspices des États-Unis en 1979.

L’Égypte a joué un rôle crucial dans le maintien du siège israélien sur Gaza depuis que le Hamas a pris le contrôle de l’enclave en 2007. L’Égypte a poursuivi sa coordination avec Israël depuis le début du génocide des Palestiniens à Gaza en octobre, malgré un large soutien à la cause palestinienne parmi les Égyptiens. .

Jusqu’à récemment, une entreprise liée au gouvernement égyptien facturait aux Palestiniens 5 000 dollars par personne, une somme considérable pour la plupart des habitants de Gaza, pour échapper à la guerre et se rendre en Égypte via le poste frontière de Rafah.

Mais début mai, l’armée israélienne a pris le contrôle du passage de Rafah et l’a fermé, empêchant ainsi les Palestiniens, y compris les dizaines de milliers de blessés qui ont besoin de soins à l’étranger, de quitter Gaza pour l’Égypte.

Le 27 mai, les forces israéliennes ont tué deux soldats égyptiens, Abdallah Ramadan et Ibrahim Islam Abdelrazzaq, lors d’affrontements près de la frontière de Rafah.

Suite à des entretiens avec Omar et quatre autres soldats égyptiens, MEE a rapporté que nombre d’entre eux étaient mécontents de la façon dont le gouvernement gère la guerre à Gaza et le meurtre de leurs camarades.

Omar, qui sert dans une unité d’élite, a déclaré que la mort de ses deux camarades avait reçu peu de reconnaissance de la part de l’armée égyptienne, y compris de ses hauts dirigeants et du président Sissi.

Les soldats tués n’ont pas eu de funérailles militaires et les médias liés à l’État n’ont pas fait état de leur mort.

Omar a déclaré que le moral de son unité était bas à cause des meurtres.

« Comment se fait-il que le martyr Ramadan n’ait pas été honoré et que son nom n’ait pas été mentionné, et qu’il n’y ait pas eu de hauts gradés à ses funérailles ? demanda Omar.

«Lorsque le conscrit le plus bas de la police est tué dans un accident de voiture, il a droit à des funérailles militaires et Ramadan, qui a combattu les sionistes, est enterré en secret. Quelle honte! » il ajouta.

L’Égypte étant un pays pauvre et lourdement endetté, il est difficile pour le président égyptien Abdel Fatah El-Sisi de prendre position contre Israël et son principal soutien, les États-Unis.

La journaliste syrienne Vanessa Beeley rapporte que l’Égypte a été maintenue à flot économiquement pendant des décennies grâce à des prêts de plusieurs milliards du Fonds monétaire international (FMI) et des alliés des États-Unis parmi les États du Golfe.

Beeley note qu’à la fin du mois de mars 2024, le FMI a approuvé le programme de prêt égyptien, qui a été dûment étendu à 8 milliards de dollars. Parallèlement, l’UE a approuvé un programme « d’assistance » de 7,4 milliards d’euros pour relancer l’économie stagnante de l’Égypte.

Elle ajoute que ces programmes d’aide sont liés au génocide israélien en cours en Palestine.

En octobre 2023, peu après le début de l’attaque militaire brutale d’Israël contre Gaza, des rapports ont fait état d’un accord potentiel entre Le Caire et Tel Aviv. Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a proposé de faire en sorte que la Banque mondiale annule l’énorme dette du Caire – qui dépasse 160 milliards de dollars, en échange de l’absorption par le président Sissi d’un grand nombre de Palestiniens qu’Israël espère nettoyer ethniquement de Gaza.

Des informations selon lesquelles l’Égypte aurait construit une enceinte dans le Sinaï pour les réfugiés palestiniens circulent également depuis le 7 octobre. En février 2024, des images satellite ont montré qu’une zone de terre juste de l’autre côté du passage égyptien de Rafah était en train d’être dégagée pour la construction, potentiellement comme zone d’attente pour les Palestiniens lorsqu’ils seront expulsés de Gaza.

 

Article original en anglais : Egyptian soldiers demoralized by Cairo’s ‘betrayal of Palestine’: Report, The Cradle, 18 juin 2024.

Version française : france-irak-actualite.com



Articles Par : The Cradle

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]